CNews n°2380 22 fév 2019
CNews n°2380 22 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2380 de 22 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : la campagne à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2380 VENDREDI 22 FÉVRIER 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR Laurence Ferrari LAGERFELD  : LA MODE MISE EN MUSIQUE Musicien contrarié, KarlLagerfeld n’en était pas moins un amoureux du classique. Bercé par les sonates de Schubert, Brahms et Bach, que sa mère violoniste amateur jouait. « Je voulais apprendre le piano. Au bout d’un an de cours, elle m’a foutu le couvercle sur les doigts et m’a dit  : «Dessine, ça fera moins de bruit.» Elle avait raison. Mais c’est mon grand regret. » Un enfant bercé par les sonates que sa mère jouait au violon. Son destin de virtuose des podiums était scellé. S’autorisant quelques incursions pour dessiner des costumes de scène, pour Les contes d’Hoffmannd’Offenbach. Collectionnant les iPod, où ses goûts éclectiques l’amenaient de Stravinsky à Lully. De la musique scandinave à Drake. De Piaf à Brel. Du rap au tango. Il avait d’ailleurs fait paraître une compilation étonnante de ses titres préférés. KarlLagerfeld a eu tous les talents, et surtout celui de construire sa légende et son mystère de son vivant. Laurence Ferrari, à retrouver du lundi au jeudi, à 18h, dans Punchline sur CNEWS. À RETROUVER SUR.FR ALEC BALDWIN CRAINT POUR SA SÉCURITÉ L’acteur américain a reçu des menaces de la part de Donald Trump, après l’avoir imité et s’être moqué de lui à la télé. POURQUOI LA « BASSE-COUR » S’APPELLE-T-ELLE AINSI ? Poules, canards, lapins… Dans les fermes, les petits animaux d’élevage composent la « basse-cour ». Un terme apparu au Moyen Age dans les châteaux forts. Il désignait alors la première cour en entrant dans l’enceinte, située en contrebas du donjon, qui était construit sur une petite colline. En cas d’attaque, les paysans vivant sur les terres du seigneur venaient s’y réfugier avec leurs animaux. Puis, au fil du temps, la basse-cour est devenue le lieu où logeaient à plein temps les serviteurs et les bêtes – à la taille limitée en raison du manque de place – nécessaires à la vie du château. Par opposition, la zone L’IMAGE surélevée entourant le donjon, qui accueillait les bâtiments (dont le palais) réservés au seigneur, à sa famille et aux nobles, était appelée la « haute-cour ». C’est au XVIII e siècle que la basse-cour a fini par prendre son sens actuel. UN SKIEUR SUR LES TALONS Un skieur – accroché à un cheval – participait récemment à une compétition d’un sport très original, le ski attelé (ou ski joëring), à Helena, la capitale de l’Etat américain du Montana. Avec des skis plus courts pour ne pas gêner l’animal, les participants s’affrontent ainsi dans une course d’obstacles, tirés par des cavaliers et leurs montures, spécialement entraînés pour cette discipline. GILETS JAUNES  : A QUOI RESSEMBLERAIT LE RIC ? Certains proposent des idées afin de définir les contours d’un possible référendum d’initiative citoyenne. R. DREW/AP/SIPA U. AMEZ/SIPA BEMYTEAR/TWITTER CHESNOT/SIPA D. SEXTON/SOLENT NEWS/SIPA Votre quotidien ne paraîtra pas pendant les deux semaines des vacances scolaires. Il sera de nouveau disponible le lundi 11 mars Durant toute cette période, l’information continue sur notre site internet. L’HISTOIRE L’ÉTRANGE RESSEMBLANCE DES DEUX CHAMPIONS Ils pourraient presque échanger leur carte d’identité  : tous deux s’appellent Brady Feigl, mesurent 1,93m, sont roux, portent la barbe ainsi que des lunettes fines, se ressemblent furieusement et jouent au baseballau même poste. Ces coïncidences ont récemment fait d’eux les nouvelles coqueluches des Etats-Unis, malgré le fait qu’ils ne jouent que dans des ligues mineures, l’un au Texas et l’autre dans le Wisconsin. Plus surprenant encore, ils ont subi une opération du coude chez le même chirurgien, dans l’Iowa. Seule différence importante, l’un à 28 ans, l’autre 23. Après avoir eu connaissance de ces concordances, les joueurs se sont pris au jeu et ont fait un test ADN. Même si les résultats ont prouvé qu’ils n’étaient pas de la même famille, une énième correspondance est apparue  : ils ont tous deux 53% de racines allemandes. Pour boucler la boucle, il ne reste plus aux deux Brady Feigl qu’à rejoindre l’équipe des Twins (« jumeaux ») du Minnesota, dans la Ligue majeure de baseballaméricaine. INTERDIT DE MAQUILLAGE, INTERNET LE DÉFEND Un lycéen d’Albi, interdit de se maquiller par son établissement, a reçu une vague de soutien sur les réseaux sociaux. CAPTURE INSIDE EDITION



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :