CNews n°2371 11 fév 2019
CNews n°2371 11 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2371 de 11 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : quelle école pour demain ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2371 LUNDI 11 FÉVRIER 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Romain Desarbres OPÉRATION VÉRITÉ Ne vous demandez pas ce que vos impôts vous ont coûté, mais combien ils vous ont rapporté ! C’est, en quelque sorte, le souhait du ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin. Il veut en effet nous envoyer, chaque année, la facture (indicative) de ce que nous avons coûté à l’Etat. Santé, école, sécurité… Dans le débat actuel, on entend beaucoup parler de justice fiscale. Chiche ! Avec ce système, nous Nous saurons si nous sommes une vache à lait ou un profiteur. saurons tous si nous sommes une vache à lait ou si nous sommes, si ce n’est un profiteur, un citoyen qui bénéficie du système de redistribution. Et après ? A quoi cela servira-t-il ? Cette transparence aura un intérêt seulement si ceux qui sont les bénéficiaires prennent conscience que les autres paient pour eux. En revanche, concernant les « perdants » du système, nous ne sommes pas à l’abri que certains d’entre eux ressentent comme une certaine amertume. Romain Desarbres, à retrouver du lundi au vendredi, de 6h à 9h, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR POURQUOI LE FROID CRÉE-T-IL DES CREVASSES SUR LA PEAU ? L’hiver est une période durant laquelle des gerçures et des crevasses se forment souvent sur notre peau. Un phénomène qui est dû à la réaction naturelle de l’organisme face au froid. Pour tenter de maintenir la température du corps à 37 °C, les vaisseaux sanguins de la peau se contractent par réflexe, ce qu’on appelle la « vasoconstriction ». Celle-ci vise à concentrer un maximum de sang dans les organes vitaux (cœur, poumons, viscères) afin d’assurer leur bon fonctionnement, au détriment des tissus périphériques. Par conséquent, les cellules de l’épiderme sont moins bien irriguées et fonctionnent au ralenti, et L’IMAGE NÉ SANS BRAS, IL S’EN CONSTRUIT EN LEGO Un étudiant en bio-ingénierie a dépassé son handicap en réalisant ses prothèses avec des petites briques en plastique. LE CHIEN ET LE LOUP notamment celles qui produisent du sébum, la couche de graisse qui empêche le dessèchement. Ainsi, la peau est plus fragile et peut se rompre par endroits. C’est particulièrement le cas sur les lèvres, très exposées à l’air froid. Un chien portait récemment un déguisement original alors qu’il participait à la 16 e édition du célèbre défilé de mode dédié à ces animaux, qui a lieu chaque année à New York. Arborant un loup d’apparat digne des plus grands bals masqués de Venise, l’animal de compagnie s’apprêtait à se lancer sur un podium, installé pour l’occasion à l’hôtel Pennsylvania, sur la 7 e Avenue. RÉCOMPENSÉ PAR APPLE POUR ÊTRE UN HACKER Le groupe américain va donner de l’argent à l’adolescent qui a découvert la faille de sécurité dans l’application FaceTime. CAPTURE YOUTUBE WANG GANG/SIPA BILL BAPTIST/NBAE/GETTY/AFP UNIVERSAL PICTURES J. EISELE/AFP DES FANTÔMES À L’HÔPITAL DE DAX ? Une mission pour les Ghostbusters ? Les chasseurs de fantômes du film culte des années 1980 seraient en effet bien utiles pour résoudre l’enquête ouverte récemment, après une succession de faits étranges ces dernières semaines à l’hôpital de Dax (Landes). Pendant la nuit, des portes et des fenêtres se sont ouvertes toutes seules, du matériel médical a changé de place, des poches d’urine ont été déversées par terre et le drap d’une patiente tétraplégique a même disparu… Au sein du service gériatrique, certains y voient ainsi la main du « Belphégor de l’hôpital ». Plus terre à terre, la police soupçonne plutôt un petit plaisantin, qui travaillerait au sein de l’établissement, car un code d’accès est nécessaire pour y pénétrer la nuit. C’EST ARRIVÉ... UN 11 FÉVRIER Le Smig voit le jour. (1950). Cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le salaire minimum interprofessionnel garanti est mis en place pour accélérer la reprise économique. Il deviendra le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) en 1970. Nelson Mandela sort de prison (1990). Condamné pour s’être opposé au régime de l’apartheid, le Sud-Africain quitte sa cellule de Victor Verster après vingt-sept ans de prison. Il sera élu président d’Afrique du Sud en 1994. UNE STAR DE LA NBA VÊTUE D’UN GILET JAUNE Russell Westbrook est arrivé au stade habillé comme un ouvrier, avec un gilet jaune, ainsi qu’un pantalon orange. N. MESSYASZ/SIPA
GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2371 LUNDI 11 FÉVRIER 2019 3 F. PERRY/AFP LE PROJET DE LOI BLANQUER EXAMINÉ DÈS AUJOURD’HUI À L’ASSEMBLÉE L’ÉCOLE REVUE ET CORRIGÉE Les mesures du gouvernement touchent une grande partie du parcours scolaire, allant de la maternelle au collège. Le texte prévoit divers aménagements dès la rentrée, de l’âge de la scolarité obligatoire aux horaires des cours. Du nouveau dans les classes. Le projet de loi « pour une école de la confiance » est débattu à l’Assemblée à partir d’aujourd’hui, durant toute la semaine. Porté par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education, le texte entend redessiner le système éducatif, de la maternelle au collège. Mais les changements attendus, qui doivent s’appliquer dès septembre, suscitent de multiples interrogations, tant du côté des syndicats que de l’opposition. L’âge de l’instruction obligatoire abaissé à 3 ans A la rentrée, tous les élèves devront être scolarisés dès l’âge de 3 ans, au lieu de 6 ans aujourd’hui. Cela ne devrait concerner que 26 000 enfants environ chaque année, puisque 98,9% des élèves entre 3 et 6 ans sont déjà scolarisés. Dans certains territoires, à Mayotte et en Guyane notamment, ces taux sont toutefois beaucoup plus bas (65% et 70%). Avec cette mesure, l’Etat espère développer l’acquisition du langage des tout-petits et les préparer pour l’avenir. Mais afin d’absorber ces élèves supplémentaires, les communes devront finan- cer les écoles maternelles privées sous contrat implantées sur leur territoire. Et ce, alors que les maires pointent une baisse des dotations de l’Etat. Des expérimentations proposées sur les horaires Les collèges qui le souhaitent auront davantage de souplesse pour des expérimentations, notamment sur l’organisation de la journée. L’idée  : concentrer les matières classiques le matin et dédier les après-midi au sport et à la culture, à l’image de ce qui se fait au Royaume-Uni ou en Allemagne. Les établissements volontaires pourront se lancer dès la rentrée, mais les parents ou les élèves inquiets pourront demander une dérogation. Les syndicats, eux, sont sceptiques, car l’idée n’est pas nouvelle. En 2010, 125 établissements avaient déjà tenté l’aventure, avant de jeter l’éponge au bout de deux ans. Des barrières moins étanches entre primaire et collège Le texte veut faire tomber les murs entre primaire et collège via des « établissements des savoirs fondamentaux ». Un système qui faciliterait le suivi et le parcours des élèves du CP à la troisième. A l’image de ce qui se fait déjà dans certaines régions, un collège pourrait ainsi s’associer avec une ou plusieurs écoles primaires dans une même entité. D’un point de vue matériel, cela se traduirait par un partage des locaux ou des installations sportives. Au niveau pédagogique, des enseignants du collège pourraient donner des cours en primaire, par exemple en langues. Mais des enseignants s’interrogent quant à la gestion des classes et du lien avec les parents. Une formation des enseignants améliorée Les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espe), créées en AU CHEVET DU HANDICAP VALINCO/SIPA 2013 à la place des IUFM, vont disparaître au profit des Instituts nationaux supérieurs du professorat (INSP). L’objectif  : améliorer le contenu des enseignements pour mieux répondre aux exigences du métier et endiguer les abandons en cours de formation. D’autre part, les assistants d’édu - cation (surveillants) qui préparent les concours au métier d’enseignant pourront désormais être recrutés pendant trois ans, contre une année aujourd’hui, et se voir progressivement confier des cours. Mais certains syndicats et députés de gauche craignent que ces « pions » ne soient surtout sollicités pour remplacer les professeurs absents. Un devoir d’exemplarité demandé aux professeurs Le projet de loi, dans son article 1, rappelle « que la qualité du service public de l’éducation dépend de la cohésion de la communauté éducative », qui impli - que pour tous les personnels l’« exemplarité ». Selon Jean-Michel Blanquer, il s’agit ainsi de rappeler aux fonctionnaires leur devoir de réserve vis-à-vis de l’institution. Alors que des mouvements comme #PasDeVague ou celui des « stylos rouges » ont permis ces dernières semaines aux enseignants d’exprimer leur malaise, certains d’entre eux craignent que le projet de loi ne restreigne leur liberté d’expression et vise à les « museler », notamment sur les réseaux sociaux. n L’INFO EN PLUS L’idée de l’école est née il y a 2 300 ans grâce à Aristote. Selon lui, tous les enfants devaient apprendre la gymnastique, l’écriture ou la musique. En plus d’une « école de la confiance », le gouvernement doit annoncer aujourd’hui de nouvelles mesures pour l’école inclusive. Le dénouement d’une grande concertation lancée en octobre. Ainsi, dès la rentrée prochaine, tous les accompagnants d’élèves en situation de handicap, ou AESH, auront un contrat pérenne (CDD de 3 ans renouvelable avant un CDI), et bénéficieront d’une formation de 60 heures annuelles, afin de garantir une meilleure qualité d’éducation. Reste que les AESH se disent déjà « déçus » par les mesures de l’exécutif, qui n’augurent « rien de bien nouveau ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :