CNews n°2366 4 fév 2019
CNews n°2366 4 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2366 de 4 fév 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'essoufflement ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2366 LUNDI 4 FÉVRIER 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Romain Desarbres LE DÉFI DU JIHADISME On n’est pas comme eux, et c’est notre honneur. Des jihadistes français, et parfois leurs familles, se rappellent à notre bon souvenir maintenant qu’est arrivée l’heure du jugement (terrestre). Retenus par les Kurdes en Syrie, ils pourraient être relâchés, et là débute le casse-tête. Faut-il les laisser revenir en France, au risque de les voir commettre des attentats ? Le Premier ministre dit préférer qu’ils soient chez Doit-on les faire revenir en France ou les laisser dans la nature ? nous, condamnés, plutôt que « dans la nature ». Si on les accepte, ils vont bénéficier de nos lois, de nos protections, de notre humanité, qu’ils voulaient pourtant combattre. C’est donc notre force de ne pas être comme eux, et on ne doit pas y déroger. Alors, que faire ? Un député LR a proposé de les éliminer. Il est impossible, et pas souhaitable, de sortir du cadre légal. Mais ce cadre doit s’adapter à cette nouvelle donne. Et la priorité doit être donnée à la sécurité des Français. Romain Desarbres, à retrouver du lundi au vendredi, de 6h à 9h, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR LE « TOUR DE FRANCE » DE LAURENT WAUQUIEZ Le président des Républicains a lancé une tournée de dix jours, afin d’aller à la rencontre de tous les Français sur le terrain. POURQUOI PARLE-T-ON D’UN « HORS-D’ŒUVRE » EN CUISINE ? Toasts, œufs « mayo », poireaux vinaigrette… Le hors-d’œuvre est aujourd’hui un plat froid et léger, que l’on sert en début de repas. Mais ce terme n’a pas toujours été propre à la gastronomie. A l’origine, vers la fin du XVI e siècle, il était employé en architecture, et faisait référence à un édifice secondaire détaché du bâtiment principal. Il a L’IMAGE ensuite pris un sens figuré, pour désigner toute chose accessoire et non essentielle. Puis, sur ce modèle, les premiers hors-d’œuvres sont apparus environ un siècle plus tard, sur les tables prestigieuses. Ils consistaient alors en de petits plats, servis avant même l’entrée, c’està-dire « hors de l’œuvre » principale du cuisinier – les mets suivants –, afin de faire patienter les convives. Mais, avec le temps, le nombre de plats proposés lors des repas a diminué, et le hors-d’œuvre a fini par se confondre avec l’entrée. LE PRINCE SE MET AU NOBLE ART Fort de son expérience dans l’armée britannique, le prince Harry, duc de Sussex, a récemment rencontré les membres de l’association caritative Empire Fighting Chance pour un petite séance de boxe. Cette institution basée à Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre, essaie en effet de redonner confiance en eux à des adolescents qui sont en situation d’échec scolaire, via des cours de self-défense. RUPTURE DE BARRAGE  : LE BILAN S’ALOURDIT Le bilan de la catastrophe de Brumadinho, dans le sud-est du Brésil, est passé à 121 morts et 200 disparus. A. ROBERT/SIPA D. MAGNO/AFP IBO/SIPA M. MEAD/AP/SIPA T. PILSTON/AFP TROP GROS, IL SE FAIT INTERDIRE DE FAST-FOODS Des sauveurs inattendus. Darren McClintock, un Anglais obèse de 28 ans, a réussi à perdre 64 kg en trois mois et demi, grâce à… ses restaurants fastfoods favoris. Pesant à l’origine 254 kg, « Dibsy » s’est pris en main après que son médecin lui a dit  : « Soit vous maigrissez, soit vous mourrez. » Il a alors engagé un coach personnel, Mike Hind, qui a pris une décision radicale  : bannir son protégé de tous les fast-foods où il avait l’habitude de se rendre. Il est donc allé coller des affiches sur leur devanture, sur lesquelles était écrit  : « Sauvez Dibsy. Ne servez pas cet homme. » Cette stratégie, à laquelle ont été ajoutées deux séances de sport quotidiennes, a porté ses fruits. Mais ce n’est pas fini  : l’objectif est d’atteindre 127 kg d’ici à décembre. C’EST ARRIVÉ... UN 4 FÉVRIER La conférence de Yalta débute (1945). Victorieux, les dirigeants de l’URSS, du Royaume-Uni et des Etats- Unis se réunissent plusieurs mois après la fin de la Seconde Guerre mondiale, afin de décider de l’avenir de l’Europe. Facebook est lancé (2004). Le réseau social, créé par Mark Zuckerberg, n’est au départ qu’un simple annuaire de l’université de Harvard. En un mois, plus de la moitié des étudiants s’y inscrivent. La version mondiale, telle qu’on la connaît, sera lancée deux ans après. DOC GYNÉCO EN SOUTIEN AU DÉPUTÉ SON-FORGET Le rappeur français a annoncé qu’il allait soutenir le député ex-LREM Joachim Son-Forget pour les européennes. INSTAGRAM DIBSYMCCLINTOCKNEW
Alors que la contestation semble faiblir, les opposants espèrent se renouveler. L’Etat, lui, veut miser sur le dialogue. A bout de souffle ? Près de trois mois après son premier coup d’éclat, le mouvement des gilets jaunes semble perdre du terrain à mesure qu’il s’inscrit dans la durée. Environ 58 600 personnes ont en effet défilé dans le pays, samedi, lors de l’acte XII, contre près de 70 000 le même jour, la semaine précédente, selon l’Intérieur. Des chiffres largement inférieurs au record atteint le 17 novembre (300 000 manifestants), preuve que la mobilisation, bien que tenace, tend à s’étioler. Entre fatigue et détermination Parmi les raisons possibles de cet essoufflement, l’usure d’être de nouveau dans la rue, après dix semaines, mais aussi la désapprobation des violences commises par certains opposants, ou encore la peur face à la répression des forces de l’ordre. Autre cause évoquée, les désaccords internes sur les revendications et la future stratégie à suivre, en particulier autour de la perspective d’une liste gilets jaunes aux européennes, ou de la participation au grand débat national (GDN) lancé par l’Elysée. Dans un registre plus terre à terre, ce sont aussi le travail de chacun et les impératifs du quotidien qui GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2366 LUNDI 4 FÉVRIER 2019 3 T. REYNAUD/SIPA SI L’ACTE XII A ÉTÉ MOINS SUIVI, LA DÉTERMINATION EST TOUJOURS VIVE DES GILETS JAUNES PÂLES ? Près de 59 000 personnes ont manifesté à travers le pays samedi, contre plus de 300 000, le 17 novembre dernier. expliqueraient cette fatigue. Sans compter l’éventuelle satisfaction de certains après les concessions du gouvernement, ou au contraire, l’impression que manifester ne sert plus à rien, dès lors que ce dernier a déjà exclu de changer de cap. Reste que, si leur mobilisation faiblit en nombre, les gilets jaunes ont encore de la ressource. D’une part, certains sont toujours sur le pied de guerre après des mois de lutte, alors que beaucoup prédisaient qu’ils ne passeraient pas Noël. Du jamais vu, pour un mouvement sans leader attitré, ni relais politique ou syndical. « S’ils sont certes très minoritaires en nombre, il y a un noyau dur qui reste fortement mobilisé », explique le spécialiste des mouvements sociaux Rémi Bourguignon. D’autre part, ils imaginent de nouveaux modes de contestation pour se faire entendre  : site concurrent au GDN, manifestations nocturnes… Au-delà de la constitution de listes pour les européennes, une « grève illimitée » est ainsi annoncée dès demain, en même temps qu’une manifestation nationale à l’appel de la CGT – ce qui pourrait amorcer une convergence des luttes. « De toute façon, il va falloir apprendre à vivre avec les gilets jaunes jusqu’à la fin du quinquennat », glissait récemment au Parisien une ministre peu optimiste. REPÈRES MACRON CIBLE LES QUARTIERSC. MAHOUDEAU/SIPA 5 JANVIER 2019. Après un acte VII peu suivi, la mobilisation repart à la hausse (50 000 participants). Un exboxeur frappe deux gendarmes. 7 JANVIER. Matignon annonce une nouvelle loi « anti-casseurs » contre les violences. Le texte est actuellement examiné par le Parlement. 15 JANVIER. Macron lance le grand débat lors d’un échange marathon avec 600 maires dans l’Eure. L’acte X réunira ensuite 84 000 personnes. 23 JANVIER. Des gilets jaunes annoncent un embryon de liste aux européennes. D’autres listes ont depuis été déclarées, mais pas officialisées. 26 JANVIER. Jérôme Rodrigues est blessé à l’œil lors de l’acte XI, assurant avoir été touché par un tir de LBD. Plus de 10 500 foulards rouges défilent le lendemain à Paris. Un épilogue par les urnes ? Face à ce conflit qui évolue, l’exécutif cherche la meilleure sortie de crise. Dernière piste en date, la possibilité d’organiser un référendum le 26 mai, jour des européennes, sur des sujets institutionnels, comme la reconnaissance du vote blanc. Une mesure qui pourrait satisfaire les partisans du référendum d’initiative citoyenne (RIC). « Un référendum est un risque pour Macron, mais peut dynamiser le GDN en lui donnant un enjeu », selon Rémi Bourguignon. En attendant, l’exécutif mise sur d’autres invitations au dialogue. A l’image de la ministre Marlène Schiappa qui s’est rendue chez Cyril Hanouna, d’Edouard Philippe qui a récemment discuté avec des jeunes en Essonne, ou encore du président, qui va s’entretenir dès aujourd’hui avec les patrons de parti et les chefs de groupe parlementaire. L’objectif, selon lui  : instaurer un « débat permanent ». Quitte à ce que l’actualité soit dominée par les gilets jaunes pour encore des mois ? n L’INFO EN PLUS A Stuttgart (Allemagne), des manifestants en gilet jaune ont défilé, samedi, contre l’interdiction de circulation de vieux diesels, imposée depuis janvier. En parallèle de ses entretiens avec les responsables politiques, le chef de l’Etat doit se rendre aujourd’hui à Evry-Courcouronnes, ville de l’Essonne de 70 000 habitants, pour échanger avec 300 élus et représentants d’associations. C’est la première fois que le président va se rendre en banlieue dans le cadre du grand débat, pour lequel il a privilégié jusqu’ici des communes rurales ou périurbaines. Il est nécessaire que les quartiers, qui restent peu emballés par l’opération, « se saisissent aussi du grand débat, pour en être des acteurs à part entière », a martelé l’Elysée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :