Direct Matin n°2359 24 jan 2019
Direct Matin n°2359 24 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2359 de 24 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : un dur Brexit pour la France ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 A. MIRDASS/SIPA N°2359 JEUDI 24 JANVIER 2019 FRANCE CNEWS.FR En bref UN MAIRE VERT POURSUIT L’ÉTAT POUR « INACTION CLIMATIQUE » Estimant sa commune menacée par la montée des eaux, le maire écologiste de Grande-Synthe (Nord), Damien Carême, a saisi le Conseil d’Etat, hier, en vue de poursuivre le gouvernement pour « non-respect de ses engagements climatiques ». Une nouvelle étape dans la judiciarisation des questions écologiques. UN ANCIEN ATHLÈTE ÉCOPE DE PRISON FERME POUR VIOL SUR MINEUR L’ancien champion de France de natation, Vincent Leroyer, jugé pour viol et agressions sexuelles sur cinq jeunes hockeyeurs entre 1986 et 1996, a été condamné hier à douze ans de réclusion. L’ex-entraîneur du Rouen Hockey Club, 61 ans, a avoué les faits, mais assuré « n’avoir pas encore d’explication rationnelle » à ses crimes. PESTICIDES  : LES VICTIMES BIENTÔT INDEMNISÉES ? Les députés réunis en commission ont donné leur feu vert, hier, à la quasi-unanimité, à une proposition de loi socialiste visant à créer, d’ici à 2020, un fonds d’indemnisation des victimes des pesticides, comme les agriculteurs. Déjà adopté par le Sénat en février, le texte sera examiné par l’Assemblée le 31 janvier. DONNÉES PERSONNELLES  : GOOGLE FAIT APPEL DE L’AMENDE DE LA CNIL Le géant américain Google a annoncé hier qu’il allait faire appel de l’amende record de 50 millions d’euros qui lui a été infligée par la Cnil, lundi dernier. La Commission nationale de l’informatique et des libertés lui reproche notamment de ne pas informer assez clairement ses utilisateurs sur l’exploitation de leurs contenus personnels. CHAMUSSY/SIPA LE PRÉSIDENT DANS LA DRÔME POUR LE GRAND DÉBAT MACRON FACE AUX ÉLUS De retour dans l’arène. Après deux échanges marathons dans l’Eure et le Lot, la semaine dernière, Emmanuel Macron est attendu aujourd’hui à Valence pour une nouvelle réunion dans le cadre du grand débat national (GDN). Au programme, un déjeuner avec les parlementaires de la Drôme, ainsi qu’avec tous les présidents des associations de maires et l’ensemble des élus ruraux des douze départements d’Auvergne-Rhône-Alpes. « Nous continuons à travailler avec les maires », a fait valoir le ministre des Collectivités, Sébastien Lecornu, coanimateur du GDN. Le format de cette consultation sera « plus réduit » que lors des deux premières, qui avaient duré près de sept heures, a précisé l’Elysée. Au terme du débat, le chef de l’Etat s’entretiendra en tête à tête avec le président de la région et patron de LR, Laurent Wauquiez, qui entend aborder plusieurs sujets houleux, comme la situation des retraités ou la limitation à 80 km/h. n BAC, PARCOURSUP, SUPPRESSIONS DE POSTES… LE LYCÉE SE MET EN GRÈVE Les syndicats ciblent les réformes. Ils espèrent mobiliser. A l’initiative d’une intersyndicale du second degré, regroupant la CGT, la FSU (majoritaire) et SUD Education, ainsi que les organisations lycéennes UNL et FIDL, un appel à « une grève massive » a été lancé pour aujourd’hui dans tous les lycées du pays. Principales revendications  : le retrait de la réforme du lycée et du baccalauréat, Parcoursup, ou encore l’arrêt L’Elysée a organisé ce type de discussions deux fois la semaine dernière. des suppressions de postes. Plusieurs rassemblements sont prévus partout en France. A Paris, une manifestation doit partir, dès 14h, en direction du ministère de l’Education nationale. Les grévistes espèrent ainsi à nouveau se faire entendre du ministre, Jean-Michel Blanquer, dont la réforme du lycée, avec la fin programmée des séries S, ES etL, renforcerait, selon eux, les inégalités. En théorie, la plupart des établissements doivent pouvoir proposer des enseignements dits « de spécialité » à la place des filières classiques. Mais certains lycées, ruraux notamment, craignent d’être désavantagés par rapport à des établissements mieux situés. L’Education nationale a toutefois assuré que chaque élève aura les mêmes chances, les lycéens pouvant se déplacer dans d’autres établissements pour suivre l’une de ces spécialités. n Quand on défend la pêche artisanale, on défend évidemment les écosystèmes, mais aussi les pêcheurs. Les écologistes, c’est et l’environnement et le social. Yannick Jadot, chef de file d’EELV pour les européennes, hier à Grande-Synthe (Nord). COUCHES DES RISQUES POUR BÉBÉ Elle évoque une « contamination ». Selon un avis de l’Agence de sécurité sanitaire (Anses), diffusé hier, certaines substances chimiques détectées dans les couches jetables peuvent présenter, à long terme, des « risques » pour la santé des bébés. Parmi elles, des parfums, des hydrocarbures aromatiques (parfois cancérogènes), ou encore des dioxines, dont les seuils sanitaires sont dépassés. Face à ces menaces, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a sommé les industriels de modifier leur processus de fabrication et d’éradiquer – ou du moins réduire – ces produits potentiellement toxiques d’ici à « quelques mois ». Elle a toutefois tenu à rassurer les parents qu’il n’y avait pas de « risque immédiat » pour les nourrissons, et qu’il fallait « continuer évidemment à [leur] mettre des couches ». n 31,2% DU PIB ont été consacrés en 2018 aux dépenses sociales (retraite, santé, famille...), soit le taux le plus élevé parmi les pays de l’OCDE, selon celle-ci hier.L. MARIN/AFP
CNEWS.FR FRANCE N°2359 JEUDI 24 JANVIER 2019 P.HUGUEN/AFP DE NOMBREUSES RÉGIONS TOUCHÉES HIER LA NEIGE RALENTIT LE PAYS Les restrictions de circulation ont été reconduites dans les Hauts-de-France. Les flocons s’accrochent. Malgré une petite accalmie hier, de nombreuses perturbations liées aux chutes de neige continuaient d’être recensées à travers tout le pays. Dans une large partie nord, plusieurs préfectures, à l’instar des Ardennes, de l’Yonne ou de la Somme, ont ainsi décidé de suspendre les transports scolaires avant de les remettre en service au cas par cas. Une restriction de circulation est toutefois maintenue, aujourd’hui, dans les Hauts- de-France, malgré la levée de l’alerte orange. Par ailleurs, en Ile-de-France, la limitation de vitesse à 80 km/h et l’interdiction de dépassement pour les poids lourds étaient, hier soir, maintenues, sur tous les axes. Enfin, quatre départements des Pyrénées (l’Ariège, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées) ont été placés en alerte orange avalanche jusqu’à ce matin. Le risque y étant « très fort », selon Méteo France. n r 1SEFAC BACHELOR L'école des Bachelors spécialisés ISEFAC BACHELOR LUXE & MODE ÉVÉNEMENTIEL COMMUNICATION & RÉSEAUX SOCIAUX SPORT ESPORT Paris I Bordeaux I Lille I Lyon I Montpellier I Nantes I Nice JOURNÉE PORT OUVERTES SAMEDI 2 FÉVRIER 2019, 111011 1'r DE13H À 17H CAMPUS DE PARIS, 27 rue Lucien SampFaix 75010 Paris En bref GRIPPE  : TOUT LE PAYS TOUCHÉ PAR L’ÉPIDÉMIE, SAUF LA NORMANDIE Hormis en Normandie, qui reste en phase pré-épidémique, la grippe s’est installée dans toutes les régions de France métropolitaine, a indiqué hier l’agence sanitaire Santé publique France. L’épidémie a engendré plus de 5 000 passages aux urgences hospitalières la semaine dernière, contre 3 000 la semaine précédente, selon le Bulletin hebdomadaire publié hier. LES ÉPARGNANTS NE SONT PAS ASSEZ BIEN INFORMÉS SUR LA FINANCE DURABLE Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a évoqué hier la mise en place d’une information « obligatoire » sur les produits de finance durable, afin de promouvoir cette pratique d’investissement auprès des épargnants. L’organisme estime en effet que, si les Français recherchent ce type de placement, ils ne sont pas guidés. CHIENS PRÉFÉRÉS UN BERGER AU SOMMET La race est réputée intelligente. Une entrée tonitruante. Avec 12 906 inscriptions recensées en 2018 par le Livre des origines françaises (LOF), tenu par la Société centrale canine, le berger australien devient le chien de race préféré des Français. Cet animal réputé beau et intelligent, est suivi par le berger belge (11 729 inscriptions). Le staffordshire bull-terrier, ou « staffie », fait aussi son entrée dans le top 3 du classement cette année (11 049 inscriptions). Le berger allemand quitte quant à lui pour la première fois depuis 1946 le trio de tête, et passe 5e. Le premier chien tricolore, le bouledogue français, gagne deux places (8 e). n g www.isefac-bachelorfr In Wir EITI n j ARDEA/M. EVANS/SIPA 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :