Direct Matin n°2359 24 jan 2019
Direct Matin n°2359 24 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2359 de 24 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : un dur Brexit pour la France ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 N°2359 JEUDI 24 JANVIER 2019 CNEWS.FR R. FURY/AP/SIPAC.LEROY cc Plus de trente clichés sont visibles. PRIX BD Fr-lac inter) L'ÂGE D'OR CYR1L PEDROSA & ROXANNE MOREIL PRIX BD finac age d'or LJ LAURÉAT 2019, 7Erce,  : n.,Euec,. 111' « ql RETROUVER EN MAGASM, SUR OPIXRDFNACFRANCEINTER.COM ET FRANCEINTER.FR r  : orls C NEWS IIHUFFPOSTI CULTURE La discrimination et le racisme ne vont pas disparaître. Le travail de chaque génération est de le surmonter, de comprendre et d’apprendre. Viggo Mortensen, à l’affiche du film « Green Book  : sur les routes du sud », sur Europe 1. UNE EXPO PHOTO AU MUSÉE DE L’HOMME LE MANIFESTE DE SALGADO Photographe humaniste et voyageur militant, le brésilien Sebastiao Salgado investit le musée de l’Homme (Paris 16 e) à l’occasion de la saison En droit !, qui commémore les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme, signée le 10 décembre 1948. Droit à l’asile, au travail, à la liberté de pensée, ou à l’éducation, l’exposition présente une trentaine de clichés illustrant certains des articles de la Déclaration. On y découvrira par exemple celui de ces enfants abandonnés dans les rues de Sao Paulo, ou encore du camp de Kibeho, destiné aux rapatriés du Zaïre et du Burundi. Réalisées dans une vingtaine de pays tout au long de ses quarante ans de carrière, ces images soulignent la nécessité de défendre l’homme au quotidien, dans le monde entier. n Déclarations, Sebastiao Salgado jusqu’au 30 juin, musée de l’Homme, Paris 16e. inter r LES NOMINATIONS DÉVOILÉES HIER DU BEAU MONDE POUR LES CÉSARS La cérémonie de remise des prix se tiendra le vendredi 22 février prochain. Au lendemain des Oscars, l’Académie des Césars a levé hier le voile sur les films nommés aux plus prestigieuses récompenses du cinéma français. Après avoir attiré 4,2 millions de spectateurs avec Le grand bain – véritable succès critique et public –, Gilles Lellouche nage dans le bonheur, et peut se targuer de mener la danse avec dix nominations, dont celles du meilleur film et meilleur réalisateur. Cette histoire loufoque de mâles dépressifs engagés dans une compétition de natation synchronisée arrive en tête, ex aequo, avec Jusqu’à la garde, de Xavier Legrand, un drame familial sur les violences conjugales. De la comédie au drame Juste derrière, et au coude à coude, En liberté ! de Pierre Salvadori et Les frères Sisters, western entièrement tourné en anglais par Jacques Audiard, se partagent chacun neuf nominations. Ils sont suivis de près par La douleur d’Emmanuel Finkiel, adapté du récit de Marguerite Duras, et Pupille, de Jeanne Herry, sur les rouages de l’adoption, qui vaut par ailleurs à Gilles Lellouche une nomination au césar du meilleur acteur pour 3 000 ŒUVRES environ seront mises en vente lors du Salon international d’art contemporain, qui se tiendra du 1er au 3 février à la Porte de Versailles (15 e). son rôle d’assistant social. Ces deux longs-métrages peuvent respectivement décrocher huit et sept trophées. Virginie Efira pourrait, quant à elle, créer la surprise avec un doublé, étant à la fois nommée comme meilleure actrice pour Un amour impossible, de Catherine Corsini, et pour Le grand bain. Les 4 000 votants devront donc choisir parmi une sélection « de grande qualité », selon le président de l’Académie, Alain Terzian, qui fait la part belle aux comédies d’auteur ainsi qu’aux œuvres sociétales. Les prix seront remis lors de la 44 e cérémonie, retransmise en direct sur Canal+, présidée par Kristin Scott Thomas et animée par Kad Merad. Robert Redford recevra un césar d’honneur, tandis que Les Tuche 3 d’Olivier Baroux, recevra le césar du public, créé l’an dernier. n L’INFO EN PLUS Le premier « césar des lycéens » sera attribué le 25 février par un corps électoral de 2 000 élèves de terminale, qui désigneront leur meilleur film. NIVIERE/VILLARD/SIPA
CNEWS.FR CULTURE N°2359 JEUDI 24 JANVIER 2019 ROBA/DUPUIS LE FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE OUVRE SES PORTES TOUS FANS D’ANGOULÊME Jusqu’à dimanche, le 9 e art prend ses quartiers au sein de la cité charentaise. Animations, rencontres, expositions… Les amateurs ont l’embarras du choix. Une porte ouverte sur le monde. Alors que la mangaka japonaise Rumiko Takahashi (Ranma ½) a été désignée hier lauréate du Grand Prix de la ville d’Angoulême, succédant ainsi à Richard Corben, l’heure est aux festivités pour les 200 000 visiteurs attendus au festival. Cette année, selon les vœux du directeur artistique, Stéphane Beaujean, le plus grand rassemblement du 9 e art au monde suit les nouveaux goûts du public. Exit la frontière entre les styles mangas, comics et franco-belges, à l’image de l’exposition célébrant les 80 ans de Batman, ou de la Manga City. n Festival international de la BD, jusqu’au 27 janvier, Angoulême (16). L’INFO EN PLUS Au total, 44 millions de BD ont été vendues en France en 2018 (+2,5%), grâce notamment aux mangas (+11%) et aux comics (+5%). DES BULLES EN FAMILLE Le festival chouchoute aussi les enfants. Animations, expositions, ateliers créatifs et rencontres sont prévus dans le quartier jeunesse. Ils pourront ainsi plonger dans l’univers de la dessinatrice de Tom-Tom et Nana, Bernadette Després, qui a signé cette année l’une des affiches du festival. Le dimanche, petits et grands seront aussi conviés aux anniversaires de deux sexagénaires cultes  : Astérix (quartier jeunesse, 10h) et Boule et Bill (Magic Mirror, 15h). Les plus téméraires se laisseront tenter par la grande parade de Zombies organisée dans la ville (11h) par les éditions Dupuis. NEAL ADAMS/DC COMICS À LA RENCONTRE DES CRÉATEURS Autour d’un album, d’une série ou d’un magazine, les Rencontres internationales offrent aux festivaliers des moments privilégiés en compagnie d’auteurs venus du monde entier. Parmi eux, on retrouvera Terry Moore, Rutu Modan, Christian Rossi, ou encore le maître de la bande dessinée italienne, Milo Manara (photo). Ces derniers reviendront sur leurs travaux, leur univers et leurs influences à travers des sessions d’1h30 environ. JORGE FIDEL ALVAREZ L’UNIVERS DE BATMAN A l’occasion des 80 ans de l’homme chauvesouris, Angoulême lui rend hommage avec une grande exposition. Créé par Bob Kane et Bill Finger, Batman est apparu pour la première fois en 1939 dans Detective Comics, et continue toujours autant d’inspirer de nombreux auteurs  : une soixantaine de planches originales, comme celles de Franck Miller, Paul Dini et Jock, seront notamment exposées. Plusieurs salles, sur 600 mètres carrés, permettent aux visiteurs de découvrir des lieux mythiques de la vie du justicier. On peut, par exemple, admirer le bureau du manoir Wayne, une Batmobile grandeur nature, ou encore une reconstitution de la Batcave. La consécration pour un genre, le comics, mis à l’honneur cette année par les organisateurs. Exposition Batman 80 ans  : un genre américain démasqué. TOUT EST BON DANS LE JAPON Acclamés à maintes reprises par le jury du FIBD, les auteurs japonais seront à nouveau fêtés. La zone Manga City du festival accueillera les fans dans un nouvel espace de 2 500 mètres carrés. A la clé  : dédicaces, expositions et rétrospectives avec la plupart des éditeurs de mangas. Parmi les invités d’honneur, Taiyo Matsumoto (Amer Béton) et Tsutomu Nihei (Blame !) se livreront à des master class. Ces grands noms seront accompagnés d’une petite nouvelle, Paru Itagaki. A 24 ans, elle signe Beastars, la série du moment. 17 GIUSEPPE CACACE/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :