Direct Matin n°2353 16 jan 2019
Direct Matin n°2353 16 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2353 de 16 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'Amérique au point mort.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2353 MERCREDI 16 JANVIER 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Olivier Benkemoun INTOUCHABLES À PLUS D’UN TITRE Il y a des films dont le succès est sans fin. Prenez Intouchables et ses 20 millions d’entrées. Cette histoire d’amitié entre un richissime tétraplégique et un aide-soignant venu des quartiers difficiles est universelle. Transposable partout dans le monde. Aujourd’hui, le remake américain, baptisé The Upside, a pris la tête du box-office outre- Atlantique, détrônant même le Les spectateurs, eux, plébiscitent les longs-métrages qui font du bien. super-héros Aquaman. Et ce n’est pas fini. Le monde entier veut son adaptation. Il existe déjà une version « bollywoodienne », une autre en Argentine, et un accord pour une version chinoise vient d’être signé. C’est un scoop ! Alors que certains continuent de trouver que les films avec de trop bons sentiments ne font pas du bon cinéma, le public lui, plébiscite les films qui font du bien. C’est le cas avec Intouchables. Quelle que soit la lan gue choisie. Olivier Benkemoun, à retrouver du lundi au vendredi, à 7h50 et 8h50, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR POURQUOI DIT-ON AVOIR « LA FLEMME » ? Lorsqu’une personne n’a pas envie d’effectuer une tâche, elle dit parfois qu’elle a « la flemme ». Un terme dont l’origine remonte au Moyen Age. A cette époque, les médecins croyaient à la théorie des humeurs, des fluides corporels censés influer sur le comportement des individus. Parmi elles, figurait le phlegme, nommé d’après le grec ancien « phlegma », qui signifiait « mucus ». Il désignait le liquide produit par les muqueuses du nez, qui, selon la croyance, venait du cerveau et était la marque d’un comportement réfléchi et froid, à l’inverse d’une personne sanguine. Par extension, si l’individu avait trop de L’IMAGE QUELS GAINS LORS DU PRIX D’AMÉRIQUE ? L’entourage du cheval vainqueur du Prix d’Amérique va se partager 450 000 euros d’allocations, et 50% des entrées. ÉLEVEURS DE COCHONS « phlegme » dans son corps, il était alors considéré comme peu énergique. Ce terme a ensuite été repris en italien sous le nom de « flemma », avant d’être francisé au XVIII e siècle. A noter que le mot « flegme » a la même origine. Des travailleurs étaient récemment en train d’installer une décoration gonflable en forme de cochon, dans la ville de Nantong, dans l’est de la Chine, à l’occasion des commémorations de la nouvelle année. Cette dernière débutera le 5 février prochain et mettra le cochon de terre à l’honneur, qui détrônera ainsi le chien de terre. Elle se terminera le 24 janvier 2020 pour laisser la place au signe du rat de métal. DES GRAINES GERMENT DÉSORMAIS SUR LA LUNE Pour la première fois, une matière biologique est en train de prendre vie sur la Lune. Une prouesse réalisée par la Chine.L. URMAN/SIPA CHONGQING UNIVERSITY/AFP NBAE/GETTY IMAGES HUW EVANS/SHUTTERSTOCK/SIPA STR/AFP/CHINA OUT LES VACANCES DE RÊVE D’UN DOUDOU À HAWAÏ Une vraie vie de pacha. Sutro, un ours en peluche, a récemment passé de très belles vacances à Hawaï, où il avait été oublié par mégarde. De retour à San Francisco où il réside, un couple de vacanciers a en effet réalisé que le doudou de leur fils était resté à l’hôtel. Mais c’était sans compter sur la bienveillance du personnel de cet établissement 5 étoiles qui, après avoir confirmé qu’il avait bien retrouvé le nounours, a pris un malin plaisir à prendre soin de lui et à envoyer à son jeune propriétaire des dizaines de photos. Piscine, farniente, spa ou encore manucure, Sutro a profité de son séjour et s’est même fait un nouvel ami  : Kauai, un phoque hawaïen. C’est d’ailleurs ensemble qu’ils ont été renvoyés auprès du jeune garçon, quelques jours plus tard. C’EST ARRIVÉ... UN 16 JANVIER Les Etats-Unis bannissent l’alcool (1920). Edictée par le 18 e amendement de la Constitution américaine, la prohibition entre en vigueur. Destinée à enrayer la criminalité, elle interdit de fabriquer, transporter, vendre et consommer de l’alcool. Elle prendra fin en 1933. Le shah d’Iran s’exile (1979). Après trente-sept ans de règne, Mohammad Reza Pahlavi, acculé par la révolte populaire menée par les chiites, se réfugie en Egypte, puis aux Etats-Unis. Le dernier shah d’Iran mourra d’un cancer en 1980. LE BEL HOMMAGE DES SPURS À TONY PARKER Alors qu’il revenait pour la première fois à San Antonio depuis son départ, « TP » a été salué par les fans et son ancienne équipe. TWITTER @ANNAPICKARD
GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2353 MERCREDI 16 JANVIER 2019 3 A. BRANDON/AP/SIPA LE SHUTDOWN PARALYSE LE PAYS DEPUIS PLUS DE TROIS SEMAINES LES ÉTATS-UNIS AU RALENTI Sans salaires, les employés des nombreux sites officiels fermés, comme les archives nationales ou les parcs naturels, manifestent pour exprimer leur colère. Les négociations sur le budget restent dans l’impasse, affectant chaque jour un peu plus la population américaine. Zoos ou bureau des mariages portes closes, tribunaux bloqués, contrôles sanitaires reportés… Le bras de fer qui oppose Donald Trump aux élus démocrates sur le vote du budget pour construire le mur à la frontière mexicaine a plongé, depuis près d’un mois maintenant, les Etats-Unis dans un shutdown historique. La paralysie partielle de l’administration fédérale est en effet désormais la plus longue de l’histoire américaine  : 25 jours que 800 000 fonctionnaires fédéraux sont placés en congé, sans gagner le moindre dollar. Une situation qui fait craindre des effets désastreux sur l’économie et les affaires publiques. De lourdes répercussions Jour après jour, les conséquences sont de plus en plus visibles dans le quotidien des Américains. Ainsi, faute de personnel, les aéroports, embouteillés, ne peuvent plus garantir la sécurité des personnes ou le contrôle des bagages, tandis qu’une partie des agents du FBI est au chômage technique. Les touristes, eux, voient les déchets s’accumuler dans les parcs naturels, alors que les animaux sont quasiment laissés à l’abandon dans les espaces animaliers. Ironie du sort, même les jeunes sportifs invités par le président lundi soir ont dû se satisfaire d’une tournée générale de pizzas et de hamburgers, les cuisines de la Maison blanche étant à l’arrêt. Et dans une économie impitoyable pour les détenteurs de prêts, les répercussions deviennent vite catastrophiques. Nombre de fonctionnaires vivent en effet dans l’angoisse de ne pas pouvoir rembourser leur voiture, de payer la garderie de leurs enfants, voire même d’être expulsés de chez eux. Certaines aides sociales sont d’ailleurs suspendues jusqu’à nouvel ordre. Si l’ensemble des agents concernés, soit près d’un quart des effectifs de fonctionnaires du pays, devraient récupérer leur dû de manière rétroactive, ils sont nombreux à avoir pris les devants et accepté un petit boulot pour soulager leur porte-monnaie. Certes, les précédents exemples de paralysie de l’administration américaine ont montré que l’économie avait de grandes chances de rebondir dès la reprise de l’activité fédérale. Mais l’exaspération de la population grandit, autour de manifestations et de mouvements de grève, notamment parmi les enseignants. Et pour la majorité des Américains (53%), la responsabilité en incombe à Donald Trump, selon un récent sondage du Washington Post. LE MUR AU CŒUR DES DÉBATS CBP/COVER IMAGES/SIPA Un face-à-face politique Malgré des négociations ininterrompues depuis le 21 décembre, la situation semble donc dans l’impasse. Car Donald Trump ne veut pas céder face au camp démocrate. Un temps prêt à invoquer une « urgence » nationale, qui lui permettrait de réaffecter des fonds vers une situation extrême sans l’accord du Congrès, il a finalement fait marche arrière pour ne pas être accusé d’abus de pouvoir. « Aucune des deux parties n’a la moindre intention de faire des compromis », estime Corentin Sellin, professeur agrégé d’histoire et spécialiste des Etats-Unis. Si Donald Trump ne mène pas à terme l’édification de son mur, très attendu par son électorat, sa réélection pour 2020 pourrait en effet être remise en jeu. D’autre part, les démocrates ne sont pas prêts à accepter un mur « immoral » selon eux. Quitte à renvoyer l’image d’un pays plongé de plus en plus dans la paralysie générale. n L’INFO EN PLUS Une habitante de Virginie, dont le mari est sans salaire depuis trois semaines à cause du shutdown, a remporté 100 000 dollars à la loterie. Alors qu’une nouvelle « caravane » de migrants du Honduras se dirige cette semaine vers les Etats- Unis, le président Donald Trump tient plus que jamais à prouver la nécessité d’un mur le long de la frontière avec le Mexique. Le chef d’Etat vient de maintenir les troupes en soutien aux gardes-frontières jusqu’en septembre. Mais pour ses adversaires démocrates, si la question migratoire reste un enjeu, la situation est loin de la « crise humanitaire et de sécurité nationale » décrite par le milliardaire, accusé de dramatiser la situation. N. HARNIK/AP/SIPA M. WILSON/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :