Direct Matin n°2351 14 jan 2019
Direct Matin n°2351 14 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2351 de 14 jan 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'interminable bras de fer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2351 LUNDI 14 JANVIER 2019 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Romain Desarbres ÇA SE DISPUTE ! Je ne suis pas d’un naturel pessimiste, mais là, j’avoue que je suis dubitatif quant à l’intérêt du grand débat, qui sera lancé demain. Déjà, je crains que ce ne soit que des citoyens très engagés qui se déplacent, les habitués de la prise de parole et du militantisme. Les sans-voix risquent, eux, de le rester. Sur la méthode, j’ai du mal à imaginer des échan - ges où tout le monde s’écoutera et se respectera. Le grand débat risque surtout de créer beaucoup de frustration. Et puis, surtout, j’ai peur que tout cela ne crée beaucoup de frustration. Car, contrairement à ce que semblent espérer ou feindre de croire certains, un débat ne signifie pas une cogestion du pays avec les gilets jaunes ou autres. L’idée d’un référendum à questions multiples semble faire son chemin. Allons-y ! Les Français pourront alors exprimer leur avis sur des sujets concrets, sans que ça ne parte dans des débats interminables. Quoi qu’il en soit, la porte de sortie de crise est étroite. Romain Desarbres, à retrouver du lundi au vendredi, de 6h à 9h, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR LES VINGT JEUX VIDÉO LES PLUS ESPÉRÉS DE 2019 Pokémon RPG, Rage 2... Très attendues, ces vingt pépites devraient faire le bonheur des joueurs dans les mois à venir. POURQUOI LA MANDARINE PORTE-T-ELLE CE NOM ? Très consommée durant l’hiver, la mandarine s’appelle ainsi en raison de son origine asiatique. Ce fruit a en effet été rapporté par des voyageurs européens à leur retour de Chine, au début du XIX e siècle. Pour le nommer, ils se sont inspirés de sa ressemblance avec les costumes des hauts fonctionnaires de l’empire chinois de l’époque, les mandarins. Ceux-ci avaient en effet l’habitude de porter de longues robes de soie jaune-orange. Baptisé « juzi » en chinois, ce fruit a ainsi été appelé « orange mandarine » – soit une orange tendant vers le jaune –, dans un premier temps, par les Européens. Puis, il a été simplifié en L’IMAGE « mandarine ». Cette dernière ne doit pas être confondue avec la clémentine, qui est une hybridation entre une mandarine et une orange douce, imaginée par le frère Clément, un religieux agronome d’Algérie, dans le courant du XIX e siècle. LE CHA-CHA-CHA DU CHAMEAU Sous les ordres de son dresseur, un chameau réalisait récemment des figures impressionnantes, à l’occasion du festival du chameau de la ville de Bikaner. Celle-ci est située au Rajasthan, une région désertique du nord-ouest de l’Inde. Monture traditionnelle des habitants, cet animal est ainsi honoré tous les ans lors d’une grande fête, qui comporte également des concours d’adresse ou de vitesse. QUI SONT LES 74 DÉPUTÉS EUROPÉENS FRANÇAIS ? La liste des élus hexagonaux qui remettront leur siège en jeu lors des élections européennes de mai prochain. THE POKEMON COMPANY F. SIERAKOWSKI/ISOP/SIPA WEST COAST SURFER/MOO/REX/SIPA G. LACZ/REX/SIPA DINESH GUPTA/AFP IL REÇOIT 50 000 LETTRES POUR SON ANNIVERSAIRE Le résultat a dépassé toutes ses espérances. Craignant de ne recevoir aucune carte d’anniversaire pour ses 96 ans, Duane Sherman, un vétéran américain de la Seconde Guerre mondiale, avait récemment émis le souhait que des inconnus lui écrivent. Relayé par sa fille sur les réseaux sociaux, son appel a bien été entendu. Le jour J, le nonagénaire a en effet reçu pas moins de… 50 000 cartes de vœu. Des plis qui ont été expédiés depuis tous les Etats-Unis mais également d’une dizaine d’autres pays du monde. « Je vais passer beaucoup de temps à tout lire », s’est réjoui Duane, qui ne s’attendait pas à être tant sollicité. Et il a désormais un an pour répondre à chacun, avant une nouvelle avalanche de missives lors de son prochain anniversaire. C’EST ARRIVÉ... UN 14 JANVIER La première chaîne de montage est inaugurée chez Ford (1914). Le constructeur automobile américain révolutionne l’organisation du travail en instaurant le « fordisme », une méthode basée sur le montage à la chaîne. Le président Ben Ali quitte la Tunisie (2011). Après vingt-trois ans passés au pouvoir, Zine El-Abidine Ben Ali fuit en Arabie Saoudite, au terme d’un mois d’émeutes. La « révolution de jasmin » amorce ainsi une transition démocratique dans le pays. LA POLLUTION, DANGER POUR LA FEMME ENCEINTE D’après une étude, la pollution atmosphérique augmenterait les risques de fausse couche, au même titre que le tabac. CAPTURE YOUTUBE
GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2351 LUNDI 14 JANVIER 2019 5 U. AMEZ/SIPA LES OPPOSANTS MOBILISÉS À LA VEILLE DU DÉBAT ORGANISÉ PAR L’ÉTAT LE CONFLIT N’EN FINIT PLUS Ce samedi, 84 000 personnes ont défilé dans une dizaine de métropoles, contre 50 000 la semaine précédente. Les gilets jaunes tentent de s’organiser pour faire perdurer leur mouvement. L’exécutif, lui, parie sur la concertation. Les fêtes de fin d’année n’y ont rien changé. A la veille de l’ouverture du grand débat national, le bras de fer entre les gilets jaunes et l’exécutif semble s’inscrire sur le long terme. Preuve de la détermination des premiers, l’acte IX, samedi dernier, a été marqué par un regain de mobilisation. De quoi servir de carburant à une contestation qui agite le pays depuis maintenant deux mois. Alors qu’Emmanuel Macron mise désormais sur le dialogue, le mouvement des gilets jaunes, toujours sans leader attitré, n’entend rien lâcher. Quitte à se structurer pour tenir sur la durée. Vers la création d’un parti ? La journée de samedi a mis en lumière deux éléments  : la hausse de la participation et la baisse de la violence. Au total, 84 000 personnes ont ainsi défilé dans une dizaine de métropoles, dont 8 000 à Paris, pour dénoncer la politique du gouvernement, contre 50 000 la semaine précédente, selon l’Intérieur. Une mobi - lisation comparable à l’acte V, mené mi-décembre. Rien qu’à Bourges, ville choisie en raison de sa position centrale, la fronde a réuni plus de 6 300 manifes- tants. « Un mouvement qui a duré aussi longtemps, c’est quasi impossible de le faire retomber. D’autant plus que, non encadré par un syndicat, il reste impré - visible, non négociable », relève Stéphane Sirot, spécialiste des mouvements sociaux. Du côté des violences, si plusieurs cortèges ont été émaillés de heurts, pas plus de 244 individus ont été interpellés, dont 201 placés en garde à vue. Soit largement moins que le record de l’acte IV, le 8 décembre, avec plus de 1000 arrestations. Le résultat d’un dispositif sécuritaire important, qui a mobilisé 80 000 forces de l’ordre, selon le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. Mais cette dynamique peut aussi s’expliquer par les tentatives de structuration au sein des gilets jaunes. Pour la première fois, un service d’ordre improvisé – les « brassards blancs » – était présent à Paris pour éviter tout risque de débordement. Autre signal  : sur Facebook, des opposants ont lancé leurs propres médias, baptisés Vécu ou France Actus, pour rendre compte eux-mêmes de la mobilisation ou dénoncer les fake news. Et la question d’une formation politique « gilets jaunes », à l’image de Podemos en Espagne, né du mouvement social des Indignés, fait débat. Reste que la présence de deux extrêmes (RN et LFI), qui cherchent à capter l’électorat des gilets jaunes ou à les intégrer à leur liste pour les européennes de mai, complique la tâche. Sans compter que le mouvement se veut horizontal, et donc sans chef. « Ce qui est plus probable, ce sont des micro-organisations au niveau local », selon Stéphane Sirot. L’ultime carte du gouvernement Après les concessions accordées midécembre (10 milliards d’euros pour le pouvoir d’achat), Emmanuel Macron va tenter de convaincre en dévoilant aujourd’hui une lettre aux Français, les invitant à participer au débat national qui s’ouvre demain. « Mais dès lors que le LA LETTRE AUX FRANÇAIS P.GARRIGOS/SIPA REPÈRES 8 DÉCEMBRE 2018. Un dispositif de sécurité inédit est mis en place pour l’« acte IV » de la mobilisation. Il conduit à près de 2 000 interpellations dans toute la France. 10 DÉCEMBRE. Emmanuel Macron annonce des mesures en faveur du pouvoir d’achat, telle qu’une augmentation de 100 euros pour les salariés au Smic. 4 JANVIER 2019. Le gilet jaune Hayk Shahinyan annonce la création d’un mouvement citoyen. Trois jours plus tard, Jacline Mouraud, autre figure du mouvement, révèle qu’elle va lancer son parti. 12 JANVIER. Pour l’« acte IX » du mouvement, la mobilisation est en hausse, avec 84 000 manifestants dans toute la France. Plusieurs journalistes sont agressés. gouvernement a exclu tout changement de cap, certains doutent de son utilité », estime Stéphane Sirot. A l’heure où 60% de la population soutient le mouvement, selon un récent sondage Elabe, c’est sous pression que le président amorce la suite de son quinquennat. Pourra-t-il faire appliquer des réformes jugées impopulaires, comme celles des retraites ou de la fonction publique ? n L’INFO EN PLUS Un gilet jaune a récemment écopé de six mois de prison ferme pour avoir partagé sur Facebook un message appelant au blocage d’une raffinerie. Emmanuel Macron publie aujourd’hui sa lettre aux Français. Dans celle-ci, il fixe le cadre du grand débat national, qui se déroulera jusqu’au 15 mars. Le président de la République pose une trentaine de questions, divisées en quatre thématiques  : la fiscalité, l’organisation de l’Etat, la transition écologique et la démocratie. Il précise que les participants pourront aussi « évoquer n’importe quel sujet concret », mais rappelle qu’il ne s’agit « ni d’une élection ni d’un référendum ». Le chef de l’Etat « rendra compte directement » dans le mois suivant la fin de ce débat.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :