Direct Matin n°2322 7 nov 2018
Direct Matin n°2322 7 nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2322 de 7 nov 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : la mémoire vive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8L. MARIN/AFP Le chef de l’Etat sillonne les principaux lieux de la Première Guerre mondiale, mettant en avant l’unité nationale. Un voyage pour ne pas oublier. Emmanuel Macron était hier à Verdun, théâtre de la plus célèbre bataille de la Première Guerre mondiale. Entre février et décembre 1916, 300 000 combattants y ont été tués, dans un enfer de boue, de froid et de bombardements. Ce déplacement, comme ceux effectués dans la même journée aux Eparges et à Reims, entre dans le cadre de son « itinérance mémorielle », entamée diman - che, à l’occasion du centenaire de l’armistice de la Grande Guerre. Une tournée d’hommages, inédite pour un président de la République, qui se terminera dimanche, le 11 Novembre, avec une cérémonie sous l’Arc de triomphe, à Paris, en présence d’une soixantaine de dirigeants internationaux. Un devoir collectif A travers ces visites, Emmanuel Macron veut garder en mémoire chaque aspect du conflit et compte n’oublier personne. Comme c’est de coutume, il a visité hier l’ossuaire de Douaumont, où reposent les restes de 130 000 soldats français et allemands. Mais le chef de l’Etat a souhaité aller plus loin et se distinguer GRAND ANGLE N°2322 MERCREDI 7 NOVEMBRE 2018 CNEWS.FR DE MULTIPLES HOMMAGES À L’APPROCHE DU CENTENAIRE DE L’ARMISTICE LE CHEMIN DE LA MÉMOIRE Emmanuel Macron s’est recueilli hier aux Eparges, dans la Meuse, théâtre d’une bataille sanglante du conflit. de ses prédécesseurs, en rendant hommage à tous ceux ayant participé de près ou de loin au conflit, qui a fait plus de 9 millions de morts parmi les soldats. Le président a ainsi annoncé, hier, l’entrée prochaine au Panthéon de l’écrivain Maurice Genevoix, auteur du recueil Ceux de 14. L’Elysée a également prévu une seconde panthéonisation, celle « à titre collectif de « Ceux de 14 « incarnant la nation combattante ». Longtemps oublié par la France, le rôle de « l’Armée noire », ces troupes coloniales composées principalement de tirailleurs sénégalais, a également été mis en avant par Emmanuel Macron. Au côté du président malien Ibrahim Boubacar Keita, il a inauguré, hier à Reims, un monument à la mémoire de ces soldats africains. Pendant la guerre, 200 000 sont montés au front, et 30 000 y sont morts. Le devoir de mémoire étant collectif, les belligérants européens sont eux aussi mis à l’honneur cette semaine. Vendredi, le chef de l’Etat accueillera la Première ministre britannique, Theresa May, sur un site de la bataille de la Somme, puis il se rendra samedi dans la clairière de l’armistice près de Compiègne, avec la chancelière allemande Angela Merkel. Un ciment français Pour Emmanuel Macron, cet hommage pluriel est une manière de cimenter la nation autour d’un événement. « La Première Guerre mondiale irrigue la conscience des Français depuis un siècle. Pour beaucoup de familles, il reste des traces du conflit dans un ancêtre mort ou blessé au combat », explique l’historien Philippe Nivet. Il s’agit aussi de sensibiliser les plus jeunes aux horreurs du passé. En témoigne la visite, effectuée hier par Emmanuel Macron avec des lycéens, d’un village détruit lors de la bataille de Verdun. Ce voyage mémoriel permet en outre au président ANDERSEN ULF/SIPA EN CHIFFRES 72 PAYS, issus de tous les continents du globe, ont été impliqués dans la guerre. 300 000 GUEULES CASSÉES, soldats défi gurés ou mutilés, ont été dénombrées en Europe. 1,2 MILLION DE PERSONNES sont mortes, blessées ou disparues pendant la bataille de la Somme (juillet-novembre 1916). 1,6 MILLION DE NAISSANCES supplémentaires auraient dû être recensées en France à cette période. 3 MILLIONS D’HECTARES ont été déclarés impropres à l’agriculture en France à cause d’obus et de balles dans le sol. 1 MILLIARD D’OBUS ont été tirés par les belligérants, dont 15% n’auraient pas explosé. de repartir à la conquête de l’opinion, qui le juge de plus en plus négativement. « C’est aussi un prétexte pour faire son entrée en campagne en vue des élections européennes de 2019, car ce sont des territoires où le vote FN est fort », analyse le politologue Philippe Moreau Chevrolet. Et ce alors même que les mouvements nationalistes ne cessent de gagner du terrain en Europe. n L’INFO EN PLUS Mascotte des soldats américains, un chien, nommé Stubby, a été nommé sergent pendant la guerre pour avoir aidé à capturer un espion allemand. LE PANTHÉON POUR MAURICE GENEVOIX Né en 1890 à Decize, dans la Nièvre, Maurice Genevoix était à la fois peintre et écrivain. Lauréat du prix Goncourt en 1925 pour Raboliot, c’est un autre de ses écrits qui lui vaut d’entrer au Panthéon, l’an prochain. Avec Ceux de 14, il a raconté la guerre dans toute son horreur. Grièvement blessé au front en 1915, il a passé sa convalescence à rédiger ses notes. Réunie en cinq livres, son œuvre a été jugée trop réaliste dans la description des massacres, et a connu la censure. Elu à l’Académie française en 1946, il est mort trente-quatre ans plus tard.
Nous sommes fiers d'avoir été élue banque la moins reuch  : Et nous sommes vraiment la seule banque â pouvoir dire ça. Découvrez Welcome, l'offre de banque en ligne la moins chère en France. « 21 Boursorama dry Banque La banque qu'on a envie de recommander.'Reuch = Cher& Etude Le Monde MellleureBanquemann- Fevrier 2018. Classée banque la moins shore respectivement sur les prote Jeunes Inactils Actif de moins ae 25 ans. Cadre. et. Cadre supérieur et exoequa sur le prait Employé',selon Une enquéle réalisée par Le Monde/MeilleureBanque.com publiée le 06/02/2018 Voir détail de I article.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :