Direct Matin n°2322 7 nov 2018
Direct Matin n°2322 7 nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2322 de 7 nov 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : la mémoire vive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 N°2322 MERCREDI 7 NOVEMBRE 2018 CNEWS.FR FMB/WENN.COM/SIPA 20TH CENTURY FOX L’hôtel est au centre de l’intrigue. ORCHESTRES - 6EN-0- FÊTV - RAVEti DEBAS Y doncerLs - Activ s en famille I Tremplin jc s cheffes d'orch re PH,LHAemo N]FDEPArttn.eR na -14t.14 E DL PANTIN r F.WMP PHILHARMONIE DE PARIS Du vendredi 23 au dimanche 25 novembre 7,.=7 1:Ittrigsee °Me" CINÉMA J’adore (les comédies romantiques), j’aime en faire et en regarder. Parfois, elles ne fonctionnent pas, passé un certain stade d’expérience de vie. Julia Roberts, actrice, dans un entretien accordé à « Entertainment Tonight ». L’AMÉRIQUE DÉCHUE VUE PAR DREW GODDARD LES DÉSAXÉS S’ASSEMBLENT A la frontière entre le Nevada et la Californie, un soir de 1969, sept étrangers se retrouvent à passer la nuit à l’hôtel El Royale. Derrière un hall flamboyant où séjournaient autrefois des personnalités, se cachent des chambres désertées qu’un mys térieux couloir permet de surveiller. C’est dans cet établissement que Jeff Bridges en faux prêtre, Chris Hemsworth en gourou fanatique ou Cynthia Erivo en chanteuse mise au ban pour avoir refusé les avances d’un producteur se retrouvent à cohabiter. Et chacun tente de dissimuler ses terribles secrets. Drew Goddard, scénariste de World War Z et Seul sur Mars, signe un thriller efficace au dispositif proche de celui des Huit salopards de Tarantino. Le réalisateur multiplie les points de vue pour dénoncer les désillusions d’une Amérique dirigée par Donald Trump. n Sale temps à l’hôtel El Royale, de Drew Goddard (2h22). UN DRAME SOCIAL BOULEVERSANT UNE TENTATION TRÈS TOXIQUE Rachel (Virginie Efira) veut sortir de l’emprise de Philippe (Niels Schneider). Touche-à-tout, Virginie Efira fait partie des actrices en vogue du cinéma français. Egalement à l’affiche de la comédie Le grand bain, elle émerveille par son jeu tout en nuances dans Un amour impossible, adapté du roman de Christine Angot. Dans ce drame de Catherine Corsini, elle incarne Rachel, une jeune dactylo tombant sous le charme de Philippe (Niels Schneider). Ce pervers narcissique à la beauté glaciale refuse de se marier. Mais de cette liaison passion- 123 MILLIONS D’EUROS de budget ont été nécessaires pour produire et réaliser le nouveau film de Martin Scorsese, « The Irishman », qui contient près de 300 scènes. L’ARMISTICE DE 1918 AU MAC-MAHON EN MÉMOIRE DE LA GUERRE A l’occasion des 100 ans de l’armistice de la Première Guerre mondiale, le cinéma Mac-Mahon programme cette semaine trois œuvres majeures autour de cet événement historique, dont Les sentiers de la gloire (1957) de Stanley Kubrick. Un film antimilitariste avec Kirk Douglas dans la peau du colonel Dax. n Les sentiers de la gloire, de Stanley Kubrick, de vendredi à lundi. cinemamacmahon.com nelle, puis destructrice, naîtra Chantal. Une fillette que sa mère élèvera seule malgré les préjugés, et qui se battra tout au long de sa vie pour que son père daigne la reconnaître. Ce récit romanesque, se déroulant sur plusieurs décennies, démontre la cruauté des sentiments et l’émancipation d’une femme qui tente par tous les moyens de se libérer d’un mâle manipulateur. n Un amour impossible, de Catherine Corsini (2h15). Kirk Douglas est le colonel Dax. S. BRANCHU/CHAZ PRODUCTIONS R. GRANT/M. EVANS/SIPA
CNEWS.FR N°2322 MERCREDI 7 NOVEMBRE 2018 27 LA TRAGÉDIE DU SOUS-MARIN RUSSE RACONTÉE PAR THOMAS VINTERBERG LA DERNIÈRE MISSION DU « KURSK » Piégés dans les eaux arctiques. Le 12 août 2000, Mikhail Averin – interprété par Matthias Schoenaerts –- se retrouve prisonnier avec vingt-deux autres camarades à bord du K-141 Kursk, sous-marin nucléaire russe entraîné à plus de 100 mètres de profondeur dans la mer de Barents, après deux explosions. Réfugié dans le neuvième compartiment qui a échappé aux flammes, ce militaire expérimenté tente l’impossible pour sauver ses hommes de la mort. Sur terre, sa femme (Léa Seydoux) se heurte, quant à elle, au pouvoir et mobilise la presse, tout en constatant l’échec des opérations de sauvetage. Un combat dans l’eau et sur terre Fidèle au livre de Robert Moore, Sauvez le Kursk !, dont il s’inspire, ce drame alternant action et émotion, et tourné en anglais, décrit avec précision cette incroyable course contre la montre qui a tenu en haleine le monde entier pendant neuf jours. Thomas Vinterberg (Festen, La chasse) a choisi de mettre en lumière trois visions de la catastrophe  : les sousmariniers de ce fleuron de la flotte russe Le film revient sur le drame qui s’est noué en mer de Barents, en août 2000. C NEWS CINÉMA Rit.h.ard Walter Productions présente faisant preuve de courage et d’héroïsme, les femmes et les enfants qui attendent avec angoisse, et l’aide internationale incarnée par le capitaine David Russell, de la Royal Navy (Colin Firth). Véritable choix scénographique, ou peur de représailles de l’actuel chef du Kremlin, Vladimir Poutine, qui venait de prendre ses fonctions et passait ses vacances au bord de la mer Noire au moment des faits, n’apparaît pas dans cette production franco-belgo-luxembourgeoise. wwWTHEMUSICALBOX M. COTELLON PAUSDUAL Pour incarner le gouvernement, le réalisateur danois a préféré filmer l’amiral Petrenko, sans pour autant développer l’aspect politique ni revenir sur les nondits autour de ce drame. n Kursk, de Thomas Vinterberg (1h57). 1970 fe00'Ob SALLE PLEYEL MARDI 4 OECEMBRE 2018 — 20H00 lierRNÉE DANS TOUTE LA FRANCE LOCATIONS Points de vente habituels. INFOS GROUPES & CE Haracom 03 21 26 52 94 WALTER REPÈRES 30 DÉCEMBRE 1994. Le sousmarin nucléaire lanceur de missiles K-141 Kursk est officiellement mis en service par Moscou. 12 AOÛT 2000. Le fleuron de la marine russe sombre dans la mer de Barents, avec 118 marins à son bord. 16 AOÛT 2000. Le Kremlin, qui souhaitait gérer seul la crise, accepte enfin les aides britannique et norvégienne. 8 OCTOBRE 2001. Le renflouage du sous-marin de 13 500 tonnes s’achève et sera suivi par les obsèques des marins disparus.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :