Direct Matin n°2313 9 oct 2018
Direct Matin n°2313 9 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2313 de 9 oct 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'extrème droite séduit le Brésil.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 D. FAGET/L. VENANCE/AFP N. MESSYASZ/SIPA N°2313 MARDI 9 OCTOBRE 2018 FRANCE CNEWS.FR LES SYNDICATS ESPÈRENT UN LARGE RASSEMBLEMENT AUJOURD’HUI LA GROGNE SOCIALE DE RETOUR Une mobilisation incertaine. Syndicats et associations se rassemblent aujourd’hui pour une première journée de mobilisation sociale, depuis la rentrée. Après un été qui a vu l’échec des contestations cheminotes, les organisations comptent sur un mouvement d’ampleur pour retrouver une dynamique. Elles se sont ainsi regroupées à plusieurs, avec la CGT, FO et Solidaires, accompagnées de l’Unef et des lycéens de l’UNL, pour profiter d’une journée d’action initialement prévue par les organisations de retraités. La grogne, qui devrait s’accompagner de quelques perturbations à la SNCF et à la RATP, se veut la plus massive possible, pour profiter de la période délicate que traverse le gouvernement. Faire mieux qu’au mois de juin Revalorisation trop faible des pensions de retraite, plans pauvreté et santé n’ayant pas apaisé les mécontentements, réforme de l’assurance chômage et politique du gouvernement favorisant,., 4, -..\-_. I.- 11E 1 UCATION,L.EmpLot, 3E  : a LE, E u LE, I. LA RETRAITE PAR REPART i SERVàc puBLics, - -, - - - - -. 4 I.e. ; Joie-  : efia- mem Np... L’ÉPILOGUE D’UN « CLASH » La prise de conscience [du dérèglement climatique] au niveau des peuples, des Français, elle est là. Le problème, ce sont les élites, les dirigeants. Benoît Hamon, fondateur du mouvement Génération.s, hier, sur France 2. La dernière mobilisation, le 28 juin dernier, s’était soldée par un échec. BOOBA ET KAARIS SONT JUGÉS AUJOURD’HUI COLLISION MARITIME Un an avec sursis a été demandé. Le parquet a requis un an de prison avec sursis à leur encontre. Deux mois après leur rixe en plein aéroport d’Orly, Booba et Kaaris vont être fixés sur leur sort, aujourd’hui, par le tribunal de Créteil (Val-de-Marne). Absents au procès, les deux rivaux du rap français – de leurs vrais noms Elie Yaffa, 41 ans, et Okou « la casse des droits collectifs », les points d’accroche ne manquent pas pour les syndicats. « Le gouvernement, et surtout le président de la République, oppose toujours les catégories entre elles  : les Gnakouri, 38 ans – sont jugés pour violences aggravées et vols en réunion, avec neuf membres de leurs bandes respectives. C’est dans la salle d’embarquement que la rencontre fortuite entre les rappeurs, qui attendaient le même avion pour Barcelone, avait dégénéré en bataille rangée. Au milieu de passagers éberlués, les deux clans s’étaient affrontés à coups de pied et poing, jusqu’à saccager un magasin duty-free. Une altercation qui avait tourné en boucle sur les réseaux sociaux. Bilan  : des blessés légers, plusieurs vols retardés et plus de 50 000 euros de dégâts matériels (bouteilles de parfum, mobilier…). Depuis, Booba et Kaaris, qui avaient été placés début août en détention provisoire durant trois semaines, se sont renvoyés la responsabilité des violences. n retraités sont des privilégiés parce qu’ils seraient soi-disant payés à ne rien faire, les chômeurs seraient des fainéants », dénonce Philippe Martinez, de la CGT. Malgré une union qui reste fragile et En bref REDOINE FAÏD A ENTAMÉ UNE GRÈVE DE LA FAIM Le braqueur Redoine Faïd, arrêté la semaine dernière après trois mois de cavale, a entamé hier une grève de la faim, a fait savoir l’administration pénitentiaire. Il proteste contre l’incarcération de sa logeuse et de membres de sa famille. UN MORT ET DEUX BLESSÉS DANS UNE FUSILLADE À TOULOUSE Un homme a été tué et deux autres blessés, hier, lors d’une fusillade dans un bar du quartier La Reynerie, à Toulouse. Selon La Dépêche, deux hommes ont ouvert le feu avant de repartir à moto. I. HARSIN/SIPA REPÈRES 12 SEPTEMBRE 2017. Pour la première journée de mobilisation contre Macron et sa loi travail, 223 000 personnes défilent en France. 22 MARS 2018. La fonction publique est dans la rue, avec 200 000 manifestants sur le territoire. 26 MAI 2018. La « marée populaire » souhaitée par les opposants à la politique sociale du président ne mobilise que 93 000 personnes. 28 JUIN 2018. La CGT et FO s’associent à l’Unef et l’UNL pour un mouvement interprofessionnel. Un échec à Paris et en France. dont la CFDT ne fait pas partie, l’intersyndicale espère faire mieux que sa dernière mobilisation du mois de juin, qui avait rassemblé entre 2 900 et 15 000 personnes à Paris, selon les sources. n NETTOYAGE EN COURS Tout le monde est sur le pont. Après la collision de deux navires, dimanche, au large de Bastia (Corse), qui a entraîné une importante fuite de fuel dans la Méditerranée, les opérations de dépollution ont débuté hier matin et devraient durer plusieurs jours. Sur place en fin d’après-midi, le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a assuré que tous les moyens étaient mis en œuvre pour la contrôler, mais aussi désincarcérer les navires, toujours présents sur zone. Par ailleurs, les autorités n’excluaient pas que la nappe de fuel qui dérive – évaluée par la préfecture maritime de Toulon entre 40 et 200 m 3 – ne franchisse les limites du parc naturel marin du cap Corse, à proximité. n 80 JOURS d’attente sont nécessaires en moyenne avant d’obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste, selon une étude de la Drees publiée hier.
CNEWS.FR FRANCE N°2313 MARDI 9 OCTOBRE 2018 F. LODI/SIPA ÉTUDE SUR LE RAPPORT DES FRANÇAIS À L’ARGENT LE CASH PERD DE SA VALEUR Pour trois sondés sur quatre, les cryptomonnaies vont remplacer l’euro. Le liquide ne fait plus recette. La plupart des Français sont prêts à modifier leurs habitudes liées à l’argent, dès lors que cela se répercute sur leur quotidien, selon un sondage publié hier par Paypite, la première cryptomonnaie francophone. Ainsi, deux personnes sur trois (67%) seraient disposées à se passer de l’euro pour avoir davantage de pouvoir d’achat. Mieux, les trois quarts de la population (75%) pourraient abolir l’argent physique si cela leur permet d’ac- quérir plus de choses. En outre, quelque trois Français sur quatre (74%) estiment que les cryptomonnaies remplaceront un jour l’euro, une devise que plus de la moitié d’entre eux (53%) juge d’ailleurs faible. A noter que les 18-30 ans sont les plus favorables à ces transformations monétaires. La quasi-totalité d’entre eux (98%) pensent par exemple que leur vie serait facilitée par l’instauration d’une monnaie internationale, contre 85% des plus de 60 ans. n 1 En bref TARIFS BANCAIRES  : LES SERVICES EN LIGNE DE MOINS EN MOINS CHERS Le coût des services bancaires en ligne a continué de reculer en 2018, selon l’observatoire des tarifs bancaires publié hier. En janvier dernier, les prix indiquaient en effet un repli de 31% par rapport au 31 décembre 2017. Certaines prestations, comme les cartes à autorisation systématique, voient néanmoins leurs tarifs augmenter. NORD  : TRANSPORT À L’HÔPITAL FACTURÉ POUR LES PERSONNES IVRES Harnes et Hénin-Beaumont, deux villes de l’ex-bassin minier dans le Pas-de-Calais, font désormais payer 120 euros aux personnes en état d’ivresse prises en charge par la police municipale, afin de couvrir le coût du transport vers l’hôpital et le commissariat, a-t-on appris hier. Une seule personne a pour le moment été concernée. EPITECH LE FUTUR DE L'INFORMATIQUE LE MEILLEUR DE L'INNOVATION Vous êtes intéressés(es) par l'informatique ? Venez découvrir notre école, rencontrer nos équipes et échanger avec nos étudiants lors de notre JOURNÉE PORTES OUVERTES le 13 octobre de 10h à 17h SANTÉ Epitech Paris, 24 rue Pasteur, 94270 Le Kremlin Bicêtre. 01 44 08 01 05. paris@epitech.cu MOUSTIQUE D’AUTOMNE L’insecte prolifère, même au nord. Ils gâchent encore les soirées. Avec les grosses chaleurs ponctuées d’épisodes de pluies de ces dernières semaines, les moustiques sont encore très nombreux en ce mois d’octobre. D’après le site Vigilance moustiques, les insectes continuent ainsi de progresser dans le Nord, tandis que leur nombre est anormalement haut dans le sud du pays. Une prolifération inquiétante car elle augmente les risques de transmission de maladies, telles le chikungunya ou la dengue. Autre constat, les moustiques s’habitueraient également de mieux en mieux au froid, ce qui les rend d’autant plus incontrôlables. n G. LACZ/REX FEATU/REX/SIPA 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :