Direct Matin n°2309 3 oct 2018
Direct Matin n°2309 3 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2309 de 3 oct 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : les européennes en ligne de mire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2309 MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Olivier Benkemoun GUERRIER DE LA RIME Le destin hors du commun d’un fils d’immigré arménien. On lui avait promis qu’il n’y arriverait pas, qu’il ne chanterait jamais. Pas assez grand, pas assez beau, pas assez de voix. « Aznovoice »  : l’affreux surnom. Aznavour a mené non pas une, mais des guerres. Notamment contre ces professionnels qui ne voulaient pas de lui, contre cette presse qui l’insultait, contre ce public qu’il a fallu convaincre, puis surprendre soir après soir. Aznavour a payé son apprentissage en devenant l’homme à tout faire de Piaf. Puis, il a pris son envol. Très haut, très loin  : à Hollywood, en Amérique, puis en Asie. Chanter en anglais, en allemand, en russe… Voilà le destin hors du commun d’un fils d’immigré arménien, qui ne parlait même pas le français. Le français d’Aznavour ! Son français. La langue qu’il a chérie chaque jour, dictionnaire à la main. La France doit bien un hommage national à ce guerrier remarquable, dont les armes étaient de simples rimes. Olivier Benkemoun, à retrouver du lundi au vendredi, à 7h50 et 8h50, dans La matinale de CNEWS. À RETROUVER SUR.FR GOOGLE ESSAYE LES JEUX VIDÉO EN STREAMING Des testeurs vont pouvoir jouer au nouveau Assassin’s Creed depuis le navigateur Google Chrome de leur PC. POURQUOI DIT-ON « RENDRE À CÉSAR CE QUI EST À CÉSAR » ? Lorsqu’on restitue le mérite ou la responsabilité d’un acte à son auteur, on dit parfois « rendre à César ce qui est à César ». Une expression dont l’origine est religieuse. Elle est tirée de la Bible, et plus précisément d’un passage du Nouveau Testament relatif aux Pharisiens, des membres d’un mouvement juif. Ces derniers auraient posé une question à Jésus  : « Faut-il payer l’impôt à l’occupant romain ? » Le Christ leur aurait alors montré une pièce frappée du portrait de César – la monnaie utilisée en Judée – et répondu  : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Le L’IMAGE SOUS LE PALAIS, LA PLAGE Christ aurait ainsi voulu insister sur l’importance de différencier ce qui est de l’ordre du terrestre et ce qui est de l’ordre du divin. Au fil du temps, l’expression a été simplifiée, perdant la référence à Dieu, et s’est étendue à tous les domaines. Rien n’est trop beau pour Chanel. Pas même l’installation d’une plage paradisiaque en plein Paris, hier, sous la nef du Grand Palais, le temps du défilé de la collection printemps/été 2019. A l’issue de cette présentation, KarlLagerfeld, le célèbre directeur artistique de la maison depuis 1983, est venu saluer la foule depuis une jetée en bois, réalisée à même la plage, au-dessus de l’eau. LES FUTURS NOMS DES CARBURANTS EXPLIQUÉS « E5 », « B10 » ou encore « H2 »... Les noms vont changer à la pompe, à compter du vendredi 12 octobre prochain. UBISOFT P.HUGUEN/AFP LAPRESSE/ICON SPORT N. CAILLEAUD/CNEWSC. ENA/AP/SIPA LE MAÎTRE EST SAUVÉ GRÂCE À SON CHIEN TÊTU La persévérance paie. Martin Hall, un Californien, a récemment sauvé la vie d’un homme grâce au chien de celui-ci. Alors qu’il conduisait sur une route de montagne, Martin a aperçu l’animal, l’air désœuvré. Il s’est donc arrêté, essayant de l’appâter avec de l’eau et de la nourriture. Mais rien à faire, le chien refusait de bouger. Se faisant une raison, Martin était prêt à repartir. « Mais quelque chose en moi me disait de ne pas renoncer, comme si le chien essayait de me convaincre de rester », a-t-il raconté. Il a alors entendu un faible appel à l’aide, venant d’un fossé en contrebas. Il s’agissait du propriétaire de l’animal, qui était tombé sept heures plus tôt et s’était cassé la jambe. Martin a donc appelé les urgences, qui ont pu le prendre en charge, avec son fidèle compagnon. C’EST ARRIVÉ... UN 3 OCTOBRE Le Prix de l’Arc de Triomphe voit le jour (1920). La première édition de la prestigieuse course hippique de plat est organisée pour la première fois, sur les 2 400 mètres de Longchamp. L’édition 2018 se déroulera ce dimanche. Vichy édicte la première loi sur le statut des juifs (1940). Cette réglementation définit la notion de race juive (par la religion des grands-parents) et les exclut de la fonction publique. Il leur est aussi interdit de diriger un média, une salle de spectacle ou un cinéma. CRISTIANO RONALDO DÉMENT UN VIOL La police de Las Vegas a rouvert une enquête sur une possible agression sexuelle commise par le footballeur en 2009. MERCURY/CATERS/SIPA
GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2309 MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 3 F. SIERAKOWSKI/ISOP/SIPA LES PARTIS POLITIQUES PRÉPARENT DÉJÀ LES ÉLECTIONS DE MAI PROCHAIN LES EUROPÉENNES EN TÊTE Huit mois avant l’échéance, les différents leaders, de gauche comme de droite, cherchent à se positionner au mieux. Dans les médias ou bien en coulisses, la bataille est lancée pour un scrutin qui présente de nombreux enjeux. Le compte à rebours est lancé. A moins de huit mois des élections européennes, les principaux partis politiques s’organisent pour tenter de tirer leur épingle du jeu. Entre bureaux nationaux et réunions informelles, en passant par les interventions médiatiques, chacun fourbit ses armes. Hier soir, c’est le Parti socialiste qui devait dévoiler la version définitive de son programme. Alors que la forte abstention est une constante des européennes (56% en 2014) – de même que la difficulté à les incarner –, le scrutin du 26 mai, le premier en France depuis un an et demi, s’avère plus que jamais décisif pour l’ensemble des formations politiques, dont certaines jouent leur survie. LREM en pole position dans un véritable test « Je ferai tout pour que les progressistes, les démocrates et ceux dont je porte la voix – je l’espère, incarnée par une liste la plus large possible en France – se fassent entendre », a récemment déclaré au JDD le chef de l’Etat, qui se veut un rempart contre les « nationalistes ». Les européennes feront office de test pour le parti présidentiel, les électeurs mécontents de sa politique risquant de le sanctionner dans les urnes. Toujours en tête des intentions de vote (21,5%, selon un récent sondage Odoxa), LREM a donné le coup d’envoi de sa campagne, il y a quelques jours, en lançant un appel à candidatures ouvert à tous. Principal défi  : choisir une tête de liste d’envergure, capable de rassembler, mais qui n’éclipse pas pour autant le patron du parti. Le RN prêt à surfer sur la vague nationaliste Le Rassemblement national entend bien confirmer son statut d’opposant numéro un aux « mondialistes » que représenterait Emmanuel Macron. Avec 21% d’intentions de vote, le parti talonne en effet LREM, preuve qu’il aurait encore « de beaux jours devant lui », selon sa présidente, Marine Le Pen. Le FN rebaptisé pourra, en outre, compter sur le succès des nationalistes en Italie, en Hongrie ou encore en Autriche. Reste que les difficultés financières et les déboires judiciaires du parti d’extrême droite pourraient faire obstacle à ses ambitions. LR à la reconquête des électeurs sur fond d’euroscepticisme « On ne sera pas au top pour ces élections, on est encore trop convalescents », a reconnu Laurent Wauquiez, début septembre. Le président des Républicains, à la peine depuis leur défaite à la présidentielle, va tenter de convaincre autour d’un discours critique de l’Europe (antiimmigration, anti-Schengen, anti-élargissement…). Quitte, à l’avenir, à négocier – au grand dam de plusieurs cadres LR – avec des nationalistes, comme le Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Crédité de 14% des voix, le parti risque toutefois de se heurter à la concurrence du mouvement de centre droit Agir qui, fondé par des « constructifs » de LR (tels que le député Franck Riester) autour du UN MODE DE SCRUTIN DIFFÉRENT B. EDME/AP/SIPA credo « pro-européen, libéral et humaniste », pourrait présenter sa propre liste. LFI à la manœuvre contre le gouvernement « Les européennes sont l’occasion d’imposer à Macron un sévère revers électoral », a expliqué hier Manuel Bompard, possible tête de liste de La France insoumise (12,5% des suffrages). Refusant de « faire de l’immigration la question centrale », son leader, Jean-Luc Mélenchon, espère en effet transformer le scrutin en référendum contre les politiques de l’exécutif. C’est donc un discours anti- libéral qui devrait prévaloir. La question des alliances pourrait aussi se poser, après le récent appel de Ian Brossat, tête de liste du PCF, à rassembler la gauche (hors PS) « autour d’une table ». Le PS au combat pour redevenir audible aux yeux des Français Déboussolé par la présidentielle, le Parti socialiste, crédité de 5% des intentions de vote, compte se relever en mobilisant les électeurs autour de « combats communs » et, surtout, en donnant plus de gages à la gauche. « Bâtir des convergences plutôt que des alliances artificielles », tel est l’objectif de son premier secrétaire, Olivier Faure. Une mission qui s’annonce périlleuse, alors qu’aucune figure de proue ne se démarque pour l’heure, et que l’aile gauche du PS a décidé hier de soumettre au vote des militants son propre texte. Une première étape avant une sécession ? n L’INFO EN PLUS Brexit oblige, 27 des 73 sièges du Royaume-Uni seront redistribués aux autres pays, et les 46 restants gardés en réserve au cas où l’UE s’élargit. Le vote, organisé sur un seul tour dans toute l’Union européenne du 23 au 26 mai, présente cette année une particularité  : il sera orchestré à partir de listes nationales. Un système réintroduit par Emmanuel Macron et adopté par le Parlement en février. Fini les listes régionales découpées en circonscriptions (comme en 2004, 2009 et 2014), chaque parti devra soumettre une seule liste pour l’ensemble du territoire. Ce système permettrait, selon LREM, « d’intéresser » davantage les Français à ces élections, qui vont porter 79 députés au Parlement européen.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :