Direct Matin n°2306 28 sep 2018
Direct Matin n°2306 28 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2306 de 28 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : vegans et bouchers à couteaux tirés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 DELALANDE/SIPAC. LEROY/CNEWS N°2306 VENDREDI 28 SEPTEMBRE 2018 GRAND PARIS CNEWS.FR Marcel Campion, forain, hier dans un communiqué. VÉLIB’DEVANT LE TRIBUNAL Les nouveaux vélos sont menacés. Alors que le service commence doucement à remonter la pente, voilà un autre obstacle sur la route du Vélib’. Le tribunal administratif de Paris doit en effet étudier aujourd’hui le recours sur le fond déposé par l’ancien opérateur, C NEWS du rau 1 2 OCTOBRE 2018 pole-emploi-ite-de-france.fr Je cesse mes activités foraines. […] Je vends ma Grande Roue. […] Le parcours de ma vie prouve que je ne suis pas homophobe et je réitère mes excuses. LA JUSTICE EXAMINE LA LÉGALITÉ DU CONTRAT JCDecaux, à propos de la légalité du contrat signé entre le Syndicat Autolib’Vélib’Métropole et le nouveau prestataire, Smovengo. JCDecaux estime que l’offre de son remplaçant était anormalement basse, et que l’appel d’offres aurait dû inclure la reprise des 320 salariés affectés à la gestion des vélos en libre-service, selon Le Figaro. Si un premier recours, en référé, a déjà été rejeté par la justice en mai 2017, rien ne dit que l’issue soit la même cette fois-ci, après l’étude sur le fond du dossier. Or, si le contrat entre Smovengo et le Syndicat était jugé illégal, cela pourrait entraîner sa résiliation, et donc l’interruption du service. n Tchat emploi Salon en ligne  : 11) dapting ertco nue ove fe,"_'lsne et « TAXIS VOLANTS » À PARIS 75 LES SEABUBBLES ONT LE FEU VERT Les embarcations de cinq personnes pourront naviguer jusqu’à 40 km/h. C’était une nouvelle attendue depuis des mois qu’annonce Alain Thébault, l’un des fondateurs des Sea - Bubbles. Après plusieurs contretemps, ces « taxis volants » viennent d’obtenir l’autorisation de naviguer sur la Seine et arriveront à Paris dès le printemps prochain. Une première ligne régulière sera créée dans la capitale, avec 10 à 20 SeaBubbles, d’une capacité de quatre passagers et un chauffeur chacune. Il sera possible de les emprunter à trois arrêts sur la Seine, à la limite entre Paris et Boulogne, vers l’Alma et jusqu’à la gare de Lyon. Dans un premier temps opérée par le groupe SeaBubbles luimême, cette ligne sera ensuite déléguée, selon Alain Thébault, à un ou deux des opérateurs suivants  : Paris City Vision, G7 Green ou Uber. Sans vague ni bruit Une excellente nouvelle pour le groupe SeaBubbles, qui avait plusieurs fois envisagé l’arrivée de ces « taxis volants » à Paris, avant de se rétracter face à la complexité des règles de navigation fluviale dans la capitale. « La hausse de la limitation de la vitesse sur la Seine à 25 nœuds nous permettra d’atteindre les 40 km/h », souligne l’ex-navigateur, 9 570 EUROS le mètre carré devraient être atteints par l’immobilier parisien en novembre, ont indiqué hier les notaires Paris-IDF. Une hausse de 6% sur l’année. alors qu’elle est actuellement strictement limitée à 12 km/h. Or, tout l’intérêt des SeaBubbles réside dans leur capacité à se soulever au-dessus de l’eau, propulsées grâce aux deux foils situés sous l’embarcation, et à atteindre une vitesse de croisière qui n’engendre ni vague, ni bruit. « Il y a une prise de conscience collective. Sur la Seine, les règles de navigation ont été imposées pour la sécurité et la tranquillité des riverains, mais datent de l’époque des péniches Freycinet, qui font beaucoup de vagues », plaide Alain Thébault. Ambitieux, le chef d’entreprise parle d’ailleurs de construire des SeaBubbles en version XXL, voire des « Fly bus » à la capacité décuplée. Des projets pour lesquels Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France et d’IDF-Mobilités (ex-Stif), aurait déjà montré de l’intérêt, selon lui. n L’INFO EN PLUS En 2009, Alain Thébault a pulvérisé le record du monde de vitesse sur son bateau à voile, l’« Hydroptère », avec un pic à 55,5 nœuds (102 km/h). F. DEMANGE/SIPA
29 et 30 septembre gamin 2018 elserheubm iledefrance.fr/jardinsouvert JardinsOuvertsIDF fran prix ! PLCIM& GRAND PARIS CNEWS.FR N°2306 VENDREDI 28 SEPTEMBRE 2018 9 PAWEL.GAUL/E+/GETTY IMAGES L’ORÉAL ORGANISE SON DÉFILÉ DIMANCHE UN PODIUM SUR LA SEINE La marque va installer un système flottant au niveau du port de Solférino. Les mannequins vont littéralement marcher sur l’eau, ce dimanche dans la capitale. A 14h, dans le cadre de la Fashion Week, l’Oréal va en effet organiser son défilé sur un podium flottant de 60 mètres de long. Celui-ci sera installé au niveau du port de Solférino (7 e). Le public pourra assister au show depuis les quais, environ 200 000 personnes étant attendues pour l’occasion. Elles pourront ainsi observer les nombreux mannequins et égéries de la marque présentes, à l’instar d’Eva Longoria, d’Elle Fanning ou encore d’Andie MacDowell. Par mesure de sécurité, et pour assurer la stabilité de la structure de 35 tonnes, le trafic fluvial sera interrompu sur la Seine pendant une trentaine de minutes. L’année dernière, L’Oréal avait déjà fait très fort, en installant son podium sur l’avenue des Champs-Elysées. Prochaine idée pour 2019  : un défilé au pied du Sacré-Cœur ou au premier étage de la tour Eiffel ? n JARDINS OUVERTSe. Télérama En bref 75 75 L’HÔTEL DROUOT SE LANCE DANS LA VENTE SANS ENCHÈRES Pour la première fois, Drouot (9 e) accueille, jusqu’à dimanche, une vente sans enchères, à l’occasion d’une foire internationale de street art. Environ 150 œuvres présentées par 90 artistes (Invader, C215…) sont exposées et proposées à prix fixes, de 60 à 350 000 euros. Seule exception  : une vingtaine d’œuvres seront mises aux enchères, dimanche après-midi. LA CAPITALE À L’HEURE DU SKATEBOARD PENDANT UNE SEMAINE La firme Adidas organise à partir d’aujourd’hui les « Das Day Paris », un événement dédié à la culture du skateboard, dans le quartier de République. Au programme, jusqu’au dimanche 7 octobre  : des sessions de skate et de courses d’obstacles, des ateliers de décoration, des expositions ou encore des soirées musicales endiablées. IAMOUS PRRIS.3 rel-frcince URBANISME LE POTAGER EN HAUTEUR Des plants de tomates sont cultivés. « Un beau projet d’agriculture urbaine ». Ian Brossat, l’adjoint parisien à l’habitat durable, doit inaugurer aujourd’hui la première serre maraîchère installée sur le toit d’un édifice, dans le 20 e arrondissement. Disposée en haut d’un immeuble de logements sociaux, elle abrite des plants de tomates, de plusieurs variétés, sur 350 m². Une fois récoltées, elles seront commercialisées par Sous les fraises, une entreprise d’exploitations bio en milieu urbain, qui propose au grand public des produits d’épicerie 100% parisiens. Le reste sera transformé en sauce tomate, en pesto rosso ou encore en piperade. n Concerts, performances, animations Toutes tes cultures poussent au jardin ! A. TOUREAU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :