Direct Matin n°2306 28 sep 2018
Direct Matin n°2306 28 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2306 de 28 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : vegans et bouchers à couteaux tirés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 N°2306 VENDREDI 28 SEPTEMBRE 2018 GRAND ANGLE CNEWS.FR Y. BOHAC/SIPA LA TENSION ENTRE BOUCHERS ET VEGANS S’INTENSIFIE JOUR APRÈS JOUR LA BATAILLE DE LA VIANDE Les actions des militants ont gagné en visibilité, alors que la majorité du pays soutient la fin de l’élevage intensif. Commerces attaqués, vidéos chocs, manifs houleuses… Les pro et les anti se livrent une guerre sans précédent. A couteaux tirés. Le ton monte entre les anti et les pro-viande depuis plusieurs semaines, alors que les actions coup de poing dénonçant l’exploitation animale prolifèrent en France. A Metz, Bordeaux, ou encore Saint-Etienne, des dizaines de défenseurs des animaux ont ainsi organisé, en milieu de semaine, une « nuit debout » devant des abattoirs du pays. Au même moment, éleveurs, bouchers et charcutiers se sont réunis dans les Yvelines pour défendre « la liberté de manger de la viande ». Un face-à-face qui montre que, ce qui n’était encore qu’un phénomène discret il y a quelques mois, tend à devenir un véritable débat de société, voire un conflit larvé. AILLEURS DANS LE MONDE ROYAUME-UNI A partir du 1er octobre, il sera interdit de vendre des chiots et chatons de moins de six mois en dehors des élevages professionnels et refuges animaliers. Du happening au vandalisme Au-delà des actions pacifiques qu’ils revendiquent, comme le récent festival vegan à Calais, les antispécistes (opposés à la hiérarchie entre espèces) multiplient les initiatives chocs. Que ce soit en publiant des images sanglantes enregistrées dans des abattoirs, ou en élaborant des mises en scène macabres devant les commerces (faux banquets, expositions d’animaux morts…). D’autres, plus radicaux, s’attaquent directement aux enseignes. Depuis janvier, la Confédération française de la boucherie, boucheriecharcuterie, traiteur (CFBCT) a ainsi recensé « douze commerces caillassés » et tagués, ainsi que des « dizaines » de détériorations (faux sang, autocollants…). Rien qu’à Lille, six personnes ont été interpellées, mi-septembre, pour avoir vandalisé neuf boutiques. Des violences qui ont même poussé des bouchers du Nord à faire appel à des vigiles pour sécuriser leurs magasins. « Il y a une atmosphère de crispation entre deux camps qui sont, par nature, inconciliables », relève Marianne Celka, auteur de Vegan Order (éd. Arkhê). A tel point que la sphère politique s’en mêle. Le week-end dernier, c’est le ministre de l’Ecologie lui-même, François de Rugy, qui a dénoncé une « dérive très inquiétante » de la part des militants de la cause animale. Ces derniers, à l’instar de membres de l’association Boucherie Abolition, répliquent en parlant d’une « honteuse campagne de victimisation des bouchers ». NORVÈGE L’Etat a acté la fin de la production de fourrure naturelle d’ici à 2025. Les quelque 250 élevages spécialisés devraient être progressivement démantelés. PURESTOCK/SIPA F. DEAN/REX/SIPA PURESTOCK/SIPA REPÈRES 135 GRAMMES de produits carnés sont consommés en moyenne chaque jour par les Français, dont 46 g de viande de boucherie et 35 g de charcuterie. 35% DES FRANÇAIS ont déclaré avoir réduit leur consommation de viande en 2018. 6,10 MILLIARDS D’EUROS de chif - fre d’affaires sont générés par le secteur de la boucherie-charcuterie en France. 960 ABATTOIRS sont répartis dans l’Hexagone, dont 697 destinés aux volailles. 5% DES FRANÇAIS seraient vé - gétariens ou vegans. 82% DE HAUSSE des ventes de produits vegans a été observée pour l’année 2016. L’opinion dans le viseur Au-delà de ces violences, le militantisme pro-animal a gagné en visibilité ces dernières années. Notamment grâce à des associations comme L214 ou Peta, qui cherchent à alerter l’opinion via les réseaux sociaux. Avec succès, car « l’exploitation des animaux ne fait plus consensus, elle n’est plus un signe de progrès », assure Marianne Celka. En plus d’une baisse de la consommation de viande, quatre Français sur cinq soutiennent la fin de l’élevage intensif, selon un récent sondage Ifop. Alors que la quasi-totalité de la population se dit carnivore, l’enjeu à l’avenir pourrait bien être, davantage que la viande elle-même, la manière dont elle est produite. n L’INFO EN PLUS L’Etat a reconnu aux animaux le statut d’« êtres vivants doués de sensibilité » en 2015. Jusqu’alors, ils étaient des « biens meubles ». BELGIQUE En Wallonie, le futur code du bien-être animal va interdire l’élevage en cage des poules pondeuses et les manèges à poneys, sous peine de sanctions.
e LA VINGT-CINQUIEME HEURE PR E SENTE L'EXTRAORDINAIRE AVENTURE SPATIALE DE THOMAS PESQUET UN FILM DE PIERRE-EMMANUEL LE GOFF na [11 PAHINVI fEEPIMERE Ill Ili FitS1111[1 DE L'AGENCE SEE EK[IIIE El DE PEGGY 1111111111 DE u iie., 1111S11111E [IREIWE DE GHILLAVHE PERIE1 iIiIERDEIE Piif  : GLEIULIIIE 19RE1 IliNS PESEIVEI 111110E 111 En LINO Rd IIEIMIl Gkilli 11E1E11E11HE l'ES1 JKI111IVETIMI [1 [E [1.101E1) CHISIIME imi num II 1111GI-DiallIEHE 1111EIE RUCliA E[EN1N USd11111,1 IlEllEIE-ElIMIVEL [E GliEE GIIILIIEM 11[11E H ASSIMIali PU ISEUT 11 JIYIGEH IIMISEll [E HEIN 1111SPIll Il ENI RÉAI PAR 11111-EMI1EL LE CEE wilia1911[4141,11ILIR [[GIE JEEP'KM ! IlAcE ! MINAS l'ESIIIE1 n11111 ! IS BEIGE !'ma 14111IaL IIMIElEilln ? num SIMIiii-LIE alla » 11 111161-C11111i1E HEE SEIIIM 1[111fE AVE LE sai1 a l'ESA a ut 1111U a CFR 11,111M DE Lb [111[IMIEIGIli1111 [DE u DEM 11[El1ig a NE LA Sk[ii es,. Il'Mli.":10 ip CeemPOSÉZ Pàle 17 MUSIQUE ORIGINALE DISPONIBLE GUILLAUME PERRET CD Er DIGITAL AU CINÉMA LE 3 OCTOBRE 2018 ÇOSa fly écnes lace ? 4 NiN 411-Mianie ete, 111111 fruncei o  : Meg lee. ri ".":4jyrlouEi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :