Direct Matin n°2306 28 sep 2018
Direct Matin n°2306 28 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2306 de 28 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : vegans et bouchers à couteaux tirés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2306 VENDREDI 28 SEPTEMBRE 2018 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Laurence Ferrari L’ÈRE DES RAPPEURS Faut-il condamner le rap ? Après l’indignation légitime suscitée par le rappeur Nick Conrad et son Pendez les Blancs, gardonsnous de mépriser un genre – la musique urbaine – incontournable pour les jeunes. Le rap est le premier marché musical en France. L’an dernier, dix des artistes qui ont le plus vendu étaient des rappeurs francophones. Leurs concerts sont pleins. Nos enfants, issus des beaux quartiers ou des On ne peut plus considérer cet art comme « secondaire ». cités, écoutent leurs textes et les scandent. Il n’est plus possible de considérer cet art comme « secondaire ». Le rap fait partie de notre société. Certains artistes, comme Kery James ou Youssoupha, manient notre lan gue comme des poètes. Le mot « punchline », tiré du rap, est désormais entré dans le langage courant. Et cette semaine, un professeur de la Drôme a fait apprendre à ses élèves un texte de rap. Surprise des ado - lescents quand ils ont découvert qu’ils avaient appris Bêtise de la guerre, de Victor Hugo. Laurence Ferrari, à retrouver du lundi au jeudi, à 18h, dans Punchline sur CNEWS. À RETROUVER SUR.FR L’IMPROBABLE VIDÉO D’UN KAYAKISTE GIFLÉ En Nouvelle-Zélande, un kayakiste a récemment été frappé par… un poulpe, lui-même tenu par une otarie. D’OÙ VIENT L’IDÉE DE GUIDER LES AVEUGLES AVEC DES CHIENS ? De nombreuses personnes non voyantes sont aujourd’hui accom - pagnées au quotidien par un chien guide. Un dispositif dont l’origine est due au hasard. En 1916, en pleine Première Guerre mondiale, le docteur allemand Gerhard Stalling soignait, dans un hôpital militaire, les soldats ayant perdu la vue à cause des gaz toxiques utilisés sur les champs de bataille. Tandis qu’il marchait dans un jardin avec son berger allemand et un homme blessé, le praticien a été appelé ailleurs en urgence. Il a donc laissé le patient seul, avec son chien. A son retour, Gerhard Stalling s’est rendu compte que le chien tentait d’aider le non L’IMAGE voyant à se déplacer, notamment en lui poussant les jambes. Le médecin s’est inspiré de cette idée pour créer, dans la foulée, la première école de chiens guides. Celle-ci n’a pas duré, mais cette méthode a été reprise rapidement à travers le monde. UNE VRAIE GUEULE DE BOIS Une structure en bois de 9 mètres de haut, représentant le visage d’un être humain, surmontait récemment les bords de la Tamise, dans le cadre du London Design Festival. L’œuvre géante, nommée « Head Above Water » (La tête au-dessus de l’eau), a été réalisée par le designer britannique Steuart Padwick, afin de dénoncer les discriminations à l’encontre des personnes souffrant de troubles mentaux. LES FRANÇAIS DISENT « OUI » À LA PMA Selon un sondage, 63% des Français se sont dits favorables à la PMA pour les femmes seules ou couples de femmes. SUPERSTOCK/SIPA F. DURAND/SIPA HALSTEAD/CSM/SHUTTERSTOCK/SIPA R. PEDRONCELLI/AP/SIPA G. PUGH/REX/SHUTTERSTOCK/SIPA IL VEUT RESTER EN PRISON POUR VOIR SON IDOLE Il y a les prisonniers qui demandent des remises de peine… et ceux qui veulent rester derrière les barreaux. C’est le cas d’un détenu incarcéré il y a quelque temps dans un établissement de Rome. Voulant à tout prix rencontrer Francesco Totti (photo), légende du club de foot de l’AS Roma, l’individu a demandé à rester incarcéré une semaine de plus. Il devait en effet être libéré quelques jours avant une visite caritative de « Il Capitano ». Pour être sûr de rester à l’ombre, le prisonnier a même envoyé une lettre au directeur, le menaçant de « faire quelque chose de fou » s’il était libéré. Finalement, la détermination de l’homme a payé, puisqu’il a pu voir Francesco Totti en chair et en os. Le joueur, retraité depuis, a récemment indiqué avoir été « surpris » par un tel enthousiasme. C’EST ARRIVÉ... UN 28 SEPTEMBRE Le premier tour du monde en avion est bouclé (1924). Les pilotes américains Lowel H. Smith et Leslie P.Arnold atterrissent à Seattle, leur point de départ, après cinq mois et 44 000 kilomètres parcourus à bord du Chicago. La V e République est adoptée (1958). Par référendum, 82,6% des Français se prononcent en faveur du projet de nouvelle Constitution, porté par le général de Gaulle. Le texte sera promulgué le 4 octobre, et la V e République proclamée le lendemain. NBA  : CES SIX JOUEURS PEUVENT TOUT CHANGER Markelle Fultz, Donovan Mitchell… Six joueurs au potentiel immense qui devraient exploser cette année en NBA. IPP/ICON SPORT
A. DE CSABAY ÉDITORIAL CNEWS.FR N°2306 VENDREDI 28 SEPTEMBRE 2018 L’ARTISTE DES GREENS, LE GÉNIE DU BLEU MARDI 25 SEPTEMBRE « Tigre Bois » est à Paris ! Nous nous amusions avec mon fils de ce patronyme – traduction de Tiger Woods –, lorsque ce golfeur d’exception était… exceptionnel. Et puis, cet homme a chuté, et puis il a rebondi. Quelle belle histoire ! Le talentueux écrivain Francis Scott Fitzgerald avait dit  : – Il n’y a pas de second acte dans les tragédies américaines. Il avait tort. En fait, il y a trois actes  : le succès, la déchéance, la rédemption triomphale. Voici donc un sportif légendaire qui, il y a tout juste dix-huit mois, selon un article de Karen Crouse dans le New York Times, « avait du mal à se lever tout seul de son lit, à la veille de subir une quatrième opération de la colonne vertébrale », qui avait, en outre, été arrêté pour conduite en état d’ivresse et avait, ensuite, confessé un comportement d’accro au sexe, de mari trompeur, menteur, drogué, passant des mois dans des cliniques spécialisées et dont la photo du service anthropométrique de la police révélait une gueule de vagabond égaré. Une épave. Un « loser » en qui plus personne ne croyait, ou presque. Eh bien, il s’est relevé de tout cela. Il a, en peu de temps, retrouvé sa maîtrise et sa concentration et remporté, dimanche dernier, le Tour Championship, à Atlanta, sa première grande victoire depuis cinq ans. Ce vendredi, près de Paris, à Saint- Quentin-en-Yvelines, il va se battre avec ses coéquipiers américains pour remporter la mythique Ryder Cup face aux Européens. Son histoire est celle de la volonté, de la coriacité (« toughness » en américain), de l’orgueil, d’une vision de l’existence comme une suite d’épreu - ves que l’on peut surmonter. « J’étais au plus sombre et au plus bas, a-t-il confié récemment. Je me demandais  : « est-ce que le reste de ma vie va être comme ça, sombre et bas ? » » « Tigre Bois » a forgé lui-même la réponse. Belle histoire, en effet. LA SEMAINE DE PHILIPPE LABRO MERCREDI 26 SEPTEMBRE Il n’est pas difficile de prévoir que l’exposition Picasso. Bleu et rose, au musée d’Orsay, à Paris, va battre des records d’affluence. J’ai eu la chance de pouvoir parcourir les seize salles qui, grâce à quatre-vingts toiles, auxquelles s’ajoutent dessins et sculptures (cela fait 300 œuvres au total), retracent les débuts du peintre. Il a 18 ou 19 ans quand il arrive à Paris en 1900 – à la gare d’Orsay, précisément. En quelque cinq ans, il va aller du bleu au rose, peignant avec frénésie pour créer ces deux premières périodes de son œuvre gigantesque et unique. La presse est unanime à propos de cette exposition, qui a nécessité trois années de recherches, de sollicitations auprès de tous les musées du monde, ainsi que de collectionneurs privés. Comme disait l’un des visiteurs près de moi  : – Il faut bien comprendre que c’est la première et dernière fois qu’on a le privilège de voir une telle exposition. J’ai été particulièrement saisi, passionné, intrigué, par le bleu de Picasso qui, pour lui, était la couleur de la mélancolie, de la solitude, de la douleur. C’est le suicide de son meilleur ami, Carlos Casagemas, en février 1901, qui va l’orienter vers toutes sortes de bleus – virant au noir, parfois plus clair –, un univers entier, avec hommes, femmes, aveugles, prostituées, enfants… Les explications affichées à l’entrée de chaque salle sont claires, instructives et permettent à n’importe qui – amateur ou connaisseur – de pouvoir découvrir le processus créatif de ce jeune homme qui, déjà, étonnait les poètes, écrivains et autres artistes de l’époque. Mais les temps étaient encore durs. Sa première toile (Fillette à la corbeille fleurie) fut achetée par la célèbre Américaine vivant à Paris, Gertrude Stein, et son frère Leo, pour 150 francs de l’époque. Une obole. Eh bien, chez Christie’s, en mai dernier, Philippe Labro est écrivain, cinéaste et journaliste. Tous les vendredis, pour CNEWS, il commente ce qu’il a vu, vécu et observé pendant la semaine qui s’est écoulée. Un bloc-notes toujours subjectif, libre, et sans langue de bois. Le golfeur américain Tiger Woods a connu la gloire et la déchéance, avant de renaître de manière spectaculaire. cette même œuvre a été vendue pour 115 millions de dollars. L’expo dure jusqu’au 6 janvier. Je vous conseille de ne pas attendre. n Philippe Labro p.labro@cnewsmatin.net Les tout débuts de Picasso à Orsay. MEL EVANS/AP/SIPA G. BASSIGNAC/JDD/SIPA 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :