Direct Matin n°2305 27 sep 2018
Direct Matin n°2305 27 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2305 de 27 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : les bonnes recettes pour manger sain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 FRANCEC. ARCHAMBAULT/AFP P.BAZ/AFP N°2305 JEUDI 27 SEPTEMBRE 2018 CNEWS.FR UNE VISITE DE QUATRE JOURS DANS LES ÎLES RAVAGÉES PAR IRMA EN 2017 MACRON AU CHEVET DES ANTILLES Il l’avait promis aux habitants. Un an après le passage de l’ouragan Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Emmanuel Macron retourne au chevet des îles en convalescence pendant quatre jours. La tempête, de niveau maximal 5, y avait tué onze personnes et endommagé 95% des deux territoires. Accompagné de cinq ministres, le président se rendra d’abord pour la première fois en Martinique et en Guadeloupe, aujourd’hui et demain, pour aborder plusieurs dossiers environnementaux – pollution des eaux, prolifération des algues sargasses… C’est à partir de samedi qu’il foulera les deux îles les plus ravagées par Irma, qui peinent à se reconstruire du fait de la précarité des infrastructures et des habitants, mais aussi du retard des assurances (68% des dégâts ont jusqu’ici été indemnisés, soit 1,27 milliard d’euros sur 1,9). Dans un premier temps, il ira, selon l’Elysée, « à la rencontre des Saint-Martinois » et des associations pour la « visite d’un chan- La France n’est pas une entreprise qui se dirige avec un conseil d’administration de 15 personnes. Même dans les entreprises, cela ne marche pas comme ça. Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, hier, sur France 2. ENQUÊTE SUR LE FAIT RELIGIEUX EN ENTREPRISE LES CROYANCES ASSUMÉES Travail et convictions cohabitent. La foi version bureau. Afficher ses convictions religieuses tend à se banaliser dans le cadre professionnel, révèle une enquête de l’Observatoire du fait religieux en entreprise (Ofre) et de l’institut Randstad, publiée hier dans La Croix. Comme en 2016 et 2017, près de deux personnes sur trois (65%) constatent l’existence de pratiques religieuses sur tier » de reconstruction à Quartier d’Orléans, l’un des secteurs les plus pauvres de la partie française de l’île. Dimanche, un rendez-vous est prévu à Baie orientale avec les acteurs du tourisme, qui craignent pour leur saison de décembre malgré une reprise partielle. Le même jour, à Saint-Barthélemy, Emmanuel Macron visitera un site de gestion de crise, dont la mission consiste à intervenir sur les théâtres de catastrophes naturelles. Car, si cette île a pansé ses plaies plus rapidement que sa voisine, grâce à un bâti plus solide et une meilleure situation financière, elle est toujours fragilisée par une grave crise du logement. n L’INFO EN PLUS En avril, Irma, Harvey, Maria et Nate ont été retirés de la liste officielle des noms de cyclones, car ils ont été trop destructeurs pour être réattribués. leur lieu de travail  : ports de signes ostentatoires (voile, croix…), prières durant les pauses, demandes d’absences pour les fêtes, mais aussi stigmatisation, prosélytisme, refus de travailler avec une femme, etc. Si cet affichage confessionnel ne gêne pas le bon fonctionnement de l’entreprise dans 90% des cas, la part des conflits liés à ces faits religieux progresse toutefois légèrement à 9,5%, contre 7,5% l’an dernier. Une intervention de la direction, pour résoudre le problème ou trouver un compromis, serait même nécessaire dans une petite majorité des cas (51%, au lieu de 24% en 2014). A tel point que près d’un tiers des managers (29%) estiment que la pratique religieuse rend leur rôle « plus délicat ». Reste qu’elle est un sujet conflictuel pour à peine 5% des salariés, loin derrière les conditions de travail (35%) ou les opinions politiques (16%). n Le chef de l’Etat s’était déjà rendu à Saint-Martin après la catastrophe. En bref LE GEL DES SUBVENTIONS DU RN RÉDUIT DE MOITIÉ La justice a réduit hier de deux à un million d’euros la saisie d’aides publiques attribuées au Rassemblement national, dans l’enquête sur ses emplois présumés fictifs au Parlement européen. Le parti n’avait pas encore décidé, hier soir, s’il allait se pourvoir en cassation ou non. TARIQ RAMADAN RESTE DERRIÈRE LES BARREAUX Les juges d’instruction ont rejeté la troisième demande de mise en liberté de Tariq Ramadan, après une expertise informatique à char - ge pour le théologien musulman, a-t-on appris hier. Le Suisse de 56 ans est incarcéré depuis sept mois pour deux viols qu’il conteste. 23 PONTS du réseau routier hexagonal, sur les 164 ouvrages figurant sur la liste publiée hier par le gouvernement, ont besoin de travaux en priorité. LOGEMENTS NEUFS L’ASCENSEUR APPROCHE Du mieux pour les personnes handicapées. Le gouvernement va rendre obligatoire « dans les mois qui viennent » la présence d’ascenseurs dans les immeubles neufs d’au moins trois étages, contre quatre aujourd’hui. C’est ce qu’a confirmé hier le Premier ministre, Edouard Philippe, qui entend ainsi rattraper le « retard » de la France en la matière, et aboutir à des logements neufs « pensés et conçus avec le souci de l’inclusion et de l’adaptation permanente ». Ce dispositif, envisagé par l’Etat depuis juin, devrait être appliqué par voie réglementaire. Si les associations l’ont bien accueilli, elles critiquent toujours autant certaines mesures du projet de loi Elan. A commencer par l’abaissement de 100% à 20% de la part des logements dits « accessibles » dans le neuf. nC. ENA/AP/SIPA
CNEWS.FR FRANCE N°2305 JEUDI 27 SEPTEMBRE 2018 9 UN OUVRAGE À QUATRE MAINS SUR LE VIVRE-ENSEMBLE LA CHASSE À L’INCIVISME Comment un mégot, un tag ou une déjection canine mettent en péril le vivre-ensemble et, à terme, la démo - cratie. Tel est le propos de l’essai Refaire communauté. Pour en finir avec l’incivisme, coécrit par Jean-Michel Arnaud, vice-président de Publicis Consultants, et David Lisnard, maire de Cannes (LR). Derrière le terme « incivilités » se cachent aussi bien des impolitesses non répréhensibles (ne pas céder sa place dans le bus) que des infractions pénales (nuisances, insultes…). Or, volontaires ou non, ces incivilités, perpétrées par tous sans distinction d’âge, de milieu ou d’origine, traduisent la détérioration du lien social, mais aussi un manque de responsabilisation individuelle, selon les auteurs. Des citoyens à responsabiliser Elles seraient le symptôme d’une crise de la citoyenneté, du civisme et du vouloir vivre-ensemble. La population ne se sent plus liée par des règles et valeurs communes, qui permettent de bien évoluer en société et de mieux incarner l’idée de nation. « Incivilités et incivisme sont souvent indissociables  : un mauvais voisin Tables extensibles, plateaux laque, bois, verre et céramique, procédés an ti-rayures, fabrication française et européenne. _à1 ErpaceTopper Maisnnfamiliale depuis 1926 0 Q www.lopperfr/Jean-Michel Arnaud et David Lisnard apportent leur analyse sur la société. a de grandes chances d’être aussi un mauvais citoyen », résume Jean- Michel Arnaud. Face à ce constat alarmant, les auteurs appellent l’Etat à mettre en œuvre une politique de « renouveau civique » destinée à responsabiliser les CANAPÉS, LITERIE, MOBILIER  : 300011'D'ENVIES Paris 15'7j/7 1t Boucicaut P gratuit Espaces tables etr.'147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81 53 rue de la Convention, 01 45 77 80 40 citoyens, via davantage de campagnes de sensibilisation, des mesures de répression, ou encore d’éducation à la citoyenneté sur les bancs de l’école. n Refaire communauté. Pour en finir avec l’incivisme, éd. Hermann, 15 € . tapi es et F. FERVEILLE/AGENCE VU’En bref LE MORAL DES MÉNAGES DE NOUVEAU EN BAISSE Pour la troisième fois consécutive, la confiance des ménages français s’est dégradée en septembre, atteignant son plus bas niveau depuis avril 2016, a annoncé hier l’Insee. Calculé sur « sa moyenne de long terme », qui est de 100 points, leur moral s’est ainsi établi à 94 points (-2 par rapport à août). En cause, un regain de pessimisme sur le contexte économique du pays. UNE CAMPAGNE SUR LES RISQUES DE L’ALCOOL PENDANT LA GROSSESSE L’agence nationale Santé publique France poursuit jusqu’à la fin du mois sa campagne d’information sur les risques de consommation d’alcool durant la grossesse. Alors qu’une femme sur dix déclare avoir bu de l’alcool occasion - nellement en étant enceinte, l’agence de santé rappelle que les risques pour le bébé apparaissent dès le premier verre. space e repas Literie  : 66 rue de la Convention, 01 40 59 02 10 Armoires lits  : 58-60 rue de la Convention, 01 45 71 59 49 pressing Cell° et mobilier gain de place  : 143 rue St-Charles, 01 45 79 95 15 Steiner et Leolux 145 rue St-Charles, 01 45 75 02 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :