Direct Matin n°2305 27 sep 2018
Direct Matin n°2305 27 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2305 de 27 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : les bonnes recettes pour manger sain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 S. GRANGIER/CNEWS CLÉS DU JOUR N°2305 JEUDI 27 SEPTEMBRE 2018 CNEWS.FR L’ŒIL DE... BON À SAVOIR L’HISTOIRE Pascal Praud VIVEMENT HIER ? « C’était mieux avant », qu’ils disent. Ils ? Les déclinistes, les nostalgiques, les amoureux d’hier. C’était mieux avant ? Vraiment ? La variole, la syphilis, ou bien encore la lèpre ? La peste noire a tué pas moins de 7 millions de Français au XIV e siècle. Avant 1789, un enfant sur deux ne dépassait pas 10 ans. Plus près de nous, les ouvriers travaillaient six jours par semaine, seize heures par jour. Ils ont Si je pouvais voyager dans le temps, je partirais pour le futur. vécu une période bénie, c’est certain… C’était mieux avant. Le temps des hôpitaux insalubres, le temps des condamnés exécutés en place publique, le temps de la saleté, c’est vrai, que du bonheur ! L’âge d’or est en réalité un mirage. Il n’a jamais existé. Si je pouvais voyager dans le temps, je n’irais pas voir Charlemagne, ni Louis XIV ou encore Clemenceau. Je partirais pour le futur. Ce sera mieux demain. Pascal Praud, à retrouver du lundi au vendredi, à 9h, dans L’heure des pros, et le soir, à 20h, dans 20h Foot sur CNEWS. À RETROUVER SUR.FR LES PREMIÈRES IMAGES DU FILM « NICKY LARSON » La bande-annonce de l’adaptation française du célèbre manga vient d’être diffusée. Et elle ne laisse pas indifférent. QUELLE EST L’ORIGINE DU TERME « COHUE » ? Lorsqu’un rassemblement de personnes est très bruyant, voire violent, on en parle parfois comme d’une « cohue ». Un mot qui tire son origine de la langue bretonne. En effet, au Moyen Age, le terme « koc’hu » (qui se prononçait « coru ») faisait alors référence aux grandes halles où se tenaient les foires et les marchés. A cette époque, de très nombreux commerçants et acheteurs se pressaient dans ces lieux confinés pour réaliser des affaires. Ces échanges engendraient souvent des bousculades. Ainsi, « koc’hu » a fini par désigner un rassemblement mouvementé, puis, il a été francisé en L’IMAGE UN ÉCUREUIL TROGNON « cohue » au XVI e siècle. A cette époque, existait même un droit de « cohuage », qui était une redevance appliquée par les seigneurs du lieu sur les marchandises qui étaient échangées lors de ces événements populaires. Un écureuil semblait pousser récemment une brouette miniature contenant plusieurs pommettes, une variété de petites pommes. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce cliché ne comporte aucun trucage. Le photographe, le Hollandais Geert Weggen, a passé six semaines à fabriquer l’accessoire en bois, avant de le placer dans cette position. Puis il a attendu que l’animal succombe à sa curiosité. LE GAZOLE BIENTÔT AUSSI CHER QUE L’ESSENCE ? Dès le 1er janvier, les taxes augmenteront sur le diesel et l’essence, resserrant un peu plus l’écart de prix entre les deux. DR F. LODI/SIPA I. KINGTON/IKIMAGES/AFP F. DURAND/SIPA G. WEGGEN/SOLENT NEWS/SIPA D’EX-ENFANTS MALADES SE MARIENT À L’HÔPITAL Le destin fait bien les choses. Joel et Lindsey Alsup se sont récemment mariés à l’hôpital pour enfants St Jude, à Memphis, aux Etats-Unis. Un lieu où ils s’étaient rencontrés il y a vingt-cinq ans, alors qu’ils se battaient tous les deux contre un cancer. A l’époque, ces deux enfants d’une dizaine d’années avaient noué une belle amitié, mais ils s’étaient perdus de vue au lycée. Ce n’est que des années plus tard que Joel et Lindsey se sont retrouvés… dans ce même hôpital, où ils venaient d’être embauchés tous deux. Puis, lorsque Lindsey a dit « oui » à Joel, leur choix s’est tout naturellement porté sur cet endroit ô combien symbolique pour eux. Les deux tourtereaux espèrent désormais que leur belle histoire inspirera les personnes qui se battent contre le cancer. C’EST ARRIVÉ... UN 27 SEPTEMBRE Le Gaulois Vercingétorix se rend à Jules César (52 av. JC). Le siège d’Alesia débouche ainsi sur une victoire romaine, mettant fin à la guerre des Gaules. Toutes les tribus gauloises se retrouvent sous le joug de Jules César. Le moteur de recherche Google voit le jour (1998). Les fondateurs, Larry Page et Sergueï Brin, qui travaillent sur le projet depuis leur rencontre à l’université de Stanford trois ans auparavant, lancent leur invention depuis un garage de la Silicon Valley. PAUL POGBA BLACKLISTÉ À MANCHESTER UNITED ? Après les critiques de Pogba sur le jeu proposé par son équipe, l’entraîneur Mourinho l’a démis de son rôle de vice-capitaine. TWITTER LINDSEY WILKERSON ALSUP
Alors que les scandales sanitaires sont nombreux, l’objectif des parlementaires est d’imposer des mesures concrètes. Des aliments pas innocents. Produits transformés douteux, additifs trop nombreux… alors que les scandales sanitaires se sont multipliés ces dernières années, un rapport parlementaire, présenté hier à l’Assemblée nationale, veut prendre le problème à bras-lecorps. Fruit du travail d’une commission d’enquête présidée par le député Loïc Prud’homme (LFI), le document aura nécessité six mois de travail, des dizaines d’auditions de scientifiques, de spécialistes de l’alimentation, de patrons et même celle du ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert. Résultat  : des mesures très concrètes sont proposées pour lutter contre la progression de l’obésité et, dans le même temps, d’améliorer les pratiques d’un secteur souvent taxé d’opacité. Les aliments industriels pointés Dans le viseur  : la quantité de sel, de sucres et d’acides gras saturés, utilisés par l’industrie agroalimentaire dans les pizzas, le ketchup et la plupart des plats préparés. Ils favorisent l’apparition de maladies cardiovasculaires, qui constituent la deuxième cause de décès en France, juste après les cancers. « Il faut GRAND ANGLE CNEWS.FR N°2305 JEUDI 27 SEPTEMBRE 2018 5 PRM/SIPA UN RAPPORT PRÉSENTÉ HIER DÉVOILE DES PISTES POUR MANGER PLUS SAIN L’ALIMENTATION AUTREMENT Les députés préconisent, notamment, une forte diminution du nombre d’additifs autorisés dans les produits industriels. regarder les choses en face […] l’alimentation ultratransformée a un impact réel sur notre santé », explique Loïc Prud’homme. Le pain, qui représente souvent 30% des apports quotidiens en sel, ne devra, lui, pas contenir plus 18 grammes de sel par kilo de farine. Un seuil déjà recommandé mais pas obligatoire. Concernant les additifs autorisés, comme les exhausteurs de goût ou les colorants, qui donnent un aspect plus attrayant aux aliments, ils seraient limités à 48 d’ici à 2025, contre 338 à l’heure actuelle. Une bonne nouvelle, sachant qu’ils peuvent parfois augmenter le risque d’hyperactivité chez les enfants. Les auteurs du rapport préconisent une meilleure information du public. Il s’agirait ainsi de renforcer « l’éducation à l’alimentation », dès l’âge de 3 ans, en rendant cet enseignement obligatoire dès l’an prochain. Cela passerait par un renforcement de la qualité des repas servis en milieu hospitalier et en maisons de retraite, ou encore en rendant obligatoire l’étiquette Nutri-Score, qui classe les aliments selon leur qualité nutritionnelle. Pour les plus pauvres, principales victimes de l’obésité, les auteurs proposent une distribution de coupons par la caisse d’allocations familiales. Une urgence et un enjeu collectifs puisque, selon Michèle Crouzet, rapporteur LREM de la commission, « il y aura au moins 30 millions de personnes obèses ou en surpoids en France » en 2030. Une prise de conscience Pour les auteurs du rapport, le constat est donc clair  : l’alimentation industrielle est un enjeu majeur de santé publique. Loïc Prud’homme estime même que les Français en sont les « cobayes ». Mais les différents scandales sanitaires récents, comme les œufs au fipronil, semblent faire office de détonateur dans l’esprit des Français. Selon un sondage BVA, paru en juillet dernier, 57% L’EXEMPLE CHILIEN R. CANDIA/AP/SIPA EN CHIFFRES 17,2% DES ADULTES et 3,9% des jeunes de 6 à 17 ans sont reconnus comme obèses (2015). En considérant le surpoids, cela représente un adulte sur deux et un enfant sur six. 50 000 OPÉRATIONS de chirurgie bariatrique (réduction de l’estomac), sont pratiquées tous les ans en France (137 patients traités par jour). 44% DES FRANÇAIS auraient, en 2017, totalement changé leurs habitudes alimentaires par défiance visà-vis des industriels et des marques. 3,5 MILLIONS de Français souffrent de maladies cardiovasculaires. Une facture de 15 milliards d’euros par an pour la Sécurité sociale. 7 MILLIARDS D’EUROS de produits bio ont été vendus en France en 2016. Un bond spectaculaire de 21,7% par rapport à 2015. d’entre eux se disent plus préoccupés par leur alimentation, contre 39% auparavant. Des déclarations que vient confirmer le succès fulgurant des applications sur smartphone censées aider à mieux s’alimenter. Autant de signes d’une prise de conscience globale, qui appelle une réponse des pouvoirs publics. Reste donc à transformer ces mesures incitatives en un texte loi. n L’INFO EN PLUS Le terme « malbouffe » a été inventé en 1981 par le scientifique Joël de Rosnay, connu également pour avoir introduit la pratique du surf en France. Pour lutter contre des taux d’obésité alarmants, le Chili a récemment adopté l’une des plus ambitieuses lois sur l’alimentation au monde. Depuis deux ans, les multinationales sont contraintes de supprimer les personnages emblématiques de leurs produits (comme les paquets de céréales) et d’afficher un étiquetage strict. Le célèbre œuf au chocolat contenant une surprise a même été retiré de la vente. Dès 2019, les publicités vantant les mérites des barres chocolatées ou des chips devront même être entièrement supprimées des écrans entre 6 et 22 heures.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :