Direct Matin n°2299 19 sep 2018
Direct Matin n°2299 19 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2299 de 19 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : des migrants et des questions.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 J.-M. HAEDRICH/SIPA CONDOR DISTRIBUTION N°2299 MERCREDI 19 SEPTEMBRE 2018 CINÉMA CNEWS.FR Le monde du cinéma est quand même assez ouvert et accueillant pour des gens venus de milieux sociaux et de communautés très divers. Romain Duris, bientôt à l’affiche de « Nos batailles », dans « Les Inrocks ». 15 MILLIONS D’ENTRÉES ont été enregistrés le mois dernier dans les salles de cinéma en France, soit une baisse de 7,2% par rapport au mois d’août 2017. GUILLAUME CANET ET GILLES LELLOUCHE DANS « L’AMOUR EST UNE FÊTE » UNE IMMERSION DANS LE PORNO Changement de cap pour Cédric Anger qui, après le thriller La prochaine fois je viserai le cœur (2014) avec Guillaume Canet, retrouve l’acteur pour disséquer l’univers du cinéma porno dans les années 1970-1980. Dans L’amour est une fête, deux flics infiltrés dans le milieu deviennent propriétaires d’un peepshow de Pigalle, en pleine libération des mœurs post-68. Ce binôme haut en couleur – remarquable Gilles Lellouche – se prend au jeu, délaissant leur mission première, et s’acoquine avec un microcosme plus attachant qu’il n’y paraît. Un poil trash mais jamais vulgaire, cette comédie à l’esthétique à la fois pop et rétro relève davantage d’un feel good movie jubilatoire et plein d’insouciance, que d’une simple enquête sur le milieu duX. Cédric Anger réussit à montrer « des gens qui s’amusent et pour qui les tournages (de films porno) sont des moments de vacances et de plaisir ». n L’amour est une fête, de Cédric Anger (1h59). UN PORTRAIT HORS DES SENTIERS BATTUS AU MAC-MAHON DES PARIAS ÉPRIS DE LIBERTÉ Thomasin McKenzie et Ben Foster. La marginalité pointée du doigt. Sept ans après Winter’s Bone, qui relatait l’histoire d’une jeune fille isolée dans la forêt du Missouri, Debra Granik explore un nouveau coin de l’Amérique, toujours à la recherche de personnages anticonformistes. Adapté du roman My Abandonment de Peter Les acteurs évoluent dans un feel good movie qui décrypte l’avènement des films X au cours des années 1970-1980. Rock, lui-même inspiré d’une histoire vraie, Leave no Trace filme la vie d’un père, vétéran de l’armée (Ben Foster), et de sa fille de 15 ans (étonnante Thomasin McKenzie), reclus dans un parc de Portland, dans l’Oregon, où ils mènent une existence loin du consumérisme. Ces deux âmes solitaires sont contraintes de renouer avec la société, après leur expulsion de leur camp de fortune. Une (re)découverte du « Nouveau Monde » que les protagonistes n’appréhendent pas de la même manière. Ce drame, présenté en compétition à Deauville, fait écho à Captain Fantastic (2016) de Matt Ross, et interroge, sans désigner de méchant, sur les conséquences que peut avoir une longue absence de liens sociaux. n Leave no Trace, de Debra Granik (1h49). DR DR À voir aussi LE POULAIN Dans cette comédie sur la vie politique, Alexandra Lamy, responsable de communication, apprend les rouages à un novice. Des coups bas au programme. De Mathieu Sapin (1h37). AVANT L’AURORE Français expatrié au Cambodge, Ben, alias Mirinda, se prostitue, enchaînant les soirées de drogue et d’alcool. Jusqu’au jour où il rencontre la petite Panna, qui bouleverse sa vie. De Nathan Nicholovitch (1h45). LE COUVENT PAR DEVOIR Un cas de censure sulfureux. Alors en tournage, La religieuse, de Jacques Rivette, dont le cinéma Mac- Mahon présente cette semaine une version restaurée, avait déclenché la colère de la communauté catholique, puisqu’elle avait été choquée par l’histoire de Suzanne Simonin, jeune femme envoyée de force par sa famille dans un couvent. Interdite de sortie en 1966 par le ministère de l’Information de l’époque, cette adaptation du roman de Denis Diderot, incarnée par l’inoubliable Anna Karina, avait finalement pu être diffusée sur les écrans l’année suivante. n La religieuse, de Jacques Rivette, de vendredi à lundi. cinemamacmahon.comC. TAMALET
CNEWS.FR N°2299 MERCREDI 19 SEPTEMBRE 2018 13 JACQUES AUDIARD SIGNE SON PREMIER FILM TOURNÉ EN ANGLAIS LA FRATRIE NE VEUT PAS DÉSARMER Une ruée vers l’ouest américain. Couronné du prix de la mise en scène à la 75 e Mostra de Venise, Jacques Audiard revisite le western dans Les frères Sisters, son premier long-métrage entièrement tourné en anglais. Dans cette adaptation du roman éponyme du Canadien Patrick deWitt, qui s’ouvre sur le plan d’une maison en flammes, il est question de mâles, de vrais, sans foi ni loi, et à la gâchette facile. Dans l’Oregon du XIX e siècle, Charlie (Joaquin Phoenix) et Eli (JohnC. Reilly, également producteur), deux frangins marqués au fer rouge par la mort de leur père, sont engagés par leur chef – le Commodore – pour assassiner un chercheur d’or idéaliste et utopiste (Riz Ahmed), lui-même traqué jusqu’en Californie par le détective John Morris (Jake Gyllenhaal). Un long voyage initiatique Eloigné du western traditionnel à la sauce hollywoodienne à la trame narrative parfois simpliste, Les frères Sisters prend davantage des allures de récit initiatique malgré la présence de colts, de chevaux et de santiags. VOUS CHERCHEZ UN EMPLOI DANS L'HÔTELLERIE RESTAURATION ? Salon LIOLEmploi. ml. Des postes en cuisine, salle, réception... jusqu'aux postes de direction Pr A i JEUDI 2u 0 cENT0u SEPTEMBRE AT E 2 0 1 8 104 RUE D'AUBERVILLIERS PARIS 19"°STALI NGRAD - LIGNES 2 ET 5 0 RIQUET - LIGNE 7 9 H À 1 8 H Pré-enregistrez-vous sur  : www.Ihr-emploiir Organisé par Pour toutes informations  : rkillifitiraertig en Charlie et Eli sont engagés pour assassiner un chercheur d’or en Oregon. CINEMA 01 45 48 64 64 S’inspirant de La nuit du chasseur (1956), Jacques Audiard aborde des thématiques récurrentes dans sa filmo - graphie, comme cette question de la filiation, l’héritage de la violence des pères fondateurs, ainsi que la fraternité. Après sa Palme d’or à Cannes pour Dheepan il y a trois ans, le cinéaste prouve de nouveau la maîtrise parfaite de son art, grâce à ce conte à la fois sombre, optimiste et onirique, servi par la partition d’Alexandre Desplat et la Ihr-emploielhotelierie-restaurction.fr UGC DISTRIBUTION EN CHIFFRES 40 MILLIONS D’EUROS environ ont été investis pour la réalisation et la production de ce long-métrage au casting 5 étoiles. 14 SEMAINES de tournage en Espagne et en Roumanie – jamais aux Etats-Unis – ont été nécessaires pour donner vie à cette histoire de fratrie. 25 000 EXEMPLAIRES du roman de Patrick deWitt (Actes Sud), dont le film est adapté, ont été écoulés en France depuis 2012. 2 RÉCOMPENSES ont été obtenues par Jacques Audiard, dont le prix du 44 e festival de Deauville. force de l’interprétation de ses acteurs. Une œuvre que l’auteur du Prophète dédie à son frère aîné, disparu en 1975 à seulement 26 ans. n Les frères Sisters, de Jacques Audiard (1h57). ENTRÉE LIBRE SE MUNIR DE CV Flashez-moi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :