Direct Matin n°2297 17 sep 2018
Direct Matin n°2297 17 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2297 de 17 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : la planète en alerte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 CHINE NOUVELLE/SIPA GRAND ANGLE N°2297 LUNDI 17 SEPTEMBRE 2018 CNEWS.FR MANGKHUT EN ASIE, FLORENCE AUX ÉTATS-UNIS, ISAAC AUX ANTILLES… AVIS DE TEMPÊTE SUR TERRE A Shenzhen, en Chine, hier, les piétons luttaient contre les pluies torrentielles. Des scènes de chaos également visibles outre-Atlantique et aux Philippines. Les habitants subissent de plein fouet les phénomènes climatiques extrêmes. Un état d’alerte qui devient récurrent. Des catastrophes en série aux quatre coins de la planète. Les Etats- Unis, le sud de la Chine et l’archipel des Philippines, ou encore les Antilles… Plusieurs régions du monde ont été, ces derniers jours, en état d’alerte face aux menaces respectives de l’ouragan Florence, du super typhon Mangkhut et de la dépression tropicale Isaac. Et si de tels phénomènes sont fréquents à cette période de l’année, ces événements frappent aujourd’hui par leur intensité et leur simultanéité, poussant de nombreuses populations à s’adapter. Des millions d’évacués D’un côté comme de l’autre du globe, les mêmes scènes de chaos. Après avoir fait au moins 59 morts au nord des Philippines, Mangkhut a frappé violemment, hier, les côtes chinoises, parmi les plus densément peuplées de la planète. Avec un niveau d’alerte maximal, les 42 casinos de Macao affichaient même porte close. Une première. Le typhon a surtout semé le chaos à Hong Kong, faisant littéralement vaciller les gratte-ciel pour ensuite s’engouffrer en Chine continen- tale. Le bilan sur le territoire chinois était, hier soir, de deux morts, ajouté aux 2,37 millions d’habitants évacués. Pendant ce temps, de l’autre côté du Pacifique, l’ouragan Florence, finalement rétrogradé en dépression tropicale, s’est abattu sur la Caroline du Nord et la Caroline du Sud, entraînant la mort de 13 personnes. Les pluies diluviennes tombées depuis vendredi laissaient toujours planer la menace d’inondations d’une ampleur inédite sur la côte atlantique des Etats-Unis, faisant parfois subitement monter les eaux de trois mètres en quelques heures. Près de 1,7 million d’Américains, partis se mettre à l’abri loin du littoral, attendaient encore de pouvoir regagner leurs maisons. Sans compter le passage de la tempête tropicale Isaac sur les Antilles, dans la nuit de jeudi à vendredi. Ses conséquences ont été moins graves que prévu, mais elle a replongé – un an après Irma – les habitants dans la peur. A chaque fois, le réflexe a été le même parmi la population, avec des supermarchés pris d’assaut, des sacs de sable entassés devant les maisons et des colonnes de voitures en train de fuir. Avec, pour tous, la crainte de dégâts majeurs. Les responsables américains évoquaient ainsi, hier, plusieurs milliards de dollars. Des événements plus intenses Face à ces phénomènes imprévisibles, l’inquiétude grandit. Avec l’augmentation des températures sur le globe, les climatologues s’accordent à dire que tempêtes, cyclones et typhons pourraient, à l’avenir, non pas être plus fréquents, mais de plus en plus intenses. « Plus l’atmos - phère se réchauffe, plus la quantité d’eau contenue dans l’air est importante, explique ainsi Robert Vautard, chercheur au CNRS. Avec le réchauffement climatique, on est quasiment certains que les LES FUTURS OURAGANS CONNUS AP/SIPA cyclones vont délivrer beaucoup plus de pluie et créer des dégâts encore plus importants. » Autre scénario possible, tout aussi alarmant  : les cyclones, à la trajectoire de plus en plus raccourcie, seraient susceptibles de toucher l’Europe prochainement. Une situation d’urgence qui rappelle l’importance de la préservation de l’environnement. n L’INFO EN PLUS Les autorités américaines vont tester une « alerte présidentielle », permettant de prévenir les habitants d’une catastrophe via smartphone. Alberto, Paulette, Cindy… On sait comment seront nommés les futurs ouragans. Météo France a diffusé la semaine dernière six listes de prénoms, une pour chaque année, de 2018 à 2023. Ces patronymes, déterminés par le Comité des ouragans de l’Atlantique, un organisme rattaché à l’Organisation météorologique mondiale, sont alternativement masculins et féminins et d’origine anglaise, espagnole et française. Les mêmes listes sont utilisées tous les six ans, à une seule exception  : après des phénomènes dévastateurs comme Irma ou Katrina, leurs noms ne peuvent être repris. S. HELBER/AP/SIPA T. ALJIBE/AFP
Un cocktail ne sera tenu que d'une main et non tout contre vous, comme un trésor, vous fera peut-être bafouiller mais ne vous laissera jamais sans voix, vous fera brièvement tourner la tête mais ne donnera jamais de sens à votre vie. Alors pendant 9 mois, même un soir en vacances, demandez-vous si ce "petit verre" en vaut vraiment la peine. Besoin d'en savoir plus ? Parlez-en à un professionnel de santé ou contactez Alcool-Info-Service  : 0980 980 930 de 8 h à 2h, appel anonyme et non surtaxé. Parce qu'aujourd'hui, personne ne peut affirmer qu'un seul verre soit sans risque pour le bébé  : par précaution, zéro alcool pendant la grossesse. Iffirsertmermal vus ». Santé publique France



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :