Direct Matin n°2288 4 sep 2018
Direct Matin n°2288 4 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2288 de 4 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée chargée pour Macron.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 U. AMEZ/SIPA Sous pression, l’exécutif doit trancher plusieurs dossiers cruciaux aujourd’hui et espère ainsi repartir de l’avant. Les vacances sont finies. Confronté à une rentrée agitée, Emmanuel Macron, jusqu’ici discret, va tenter de reprendre la main dès aujourd’hui, lors d’une réunion à l’Elysée avec les ministres. Au sommaire  : la délicate succession de Nicolas Hulot et l’avenir du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Deux dossiers brûlants, mais qui n’étaient pas inscrits à l’agenda il y a encore quelques semaines. L’été avait jusque-là été plutôt parasité par l’affaire Benalla et l’enquête visant la ministre de la Culture, Françoise Nyssen. Parce qu’elle pourrait donner le ton des prochains mois, la journée s’annonce donc cruciale pour l’exécutif. Des décisions scrutées à la loupe Si le départ inattendu de Nicolas Hulot, caution verte du pouvoir, laisse en suspens plusieurs dossiers sensibles (réduction du nucléaire, préservation de la biodiversité, transition énergétique…), « il ne remet pas en cause les politiques » menées par le gouvernement, avait assuré la semaine dernière son porte-parole, Benjamin Griveaux. Afin de joindre la parole aux actes, l’exécutif a promis une équipe au complet pour GRAND ANGLE N°2288 MARDI 4 SEPTEMBRE 2018 CNEWS.FR REMPLACEMENT DE NICOLAS HULOT, PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE… UNE RENTRÉE ET DES DÉFIS Emmanuel Macron doit lancer les réformes attendues tout en réglant les problèmes épineux qui ont émergé cet été. aujourd’hui au plus tard. Si aucun favori ne se démarque pour l’heure, plusieurs noms circulent. Parmi eux, Pascal Canfin, le président de l’ONG WWF France, et Laurence Tubiana, directrice de la Fondation européenne pour le climat, mais également des solutions internes à la majorité, comme la députée Barbara Pompili ou le président de l’Assemblée, François de Rugy. Seule certitude, ce ne sera pas Daniel Cohn-Bendit  : donnée favorite le week-end dernier, cette figure de l’écologie politique a finalement renoncé « d’un commun accord » avec Emmanuel Macron. Une question subsiste  : le remaniement sera-t-il cantonné au poste de Hulot ou élargi à d’autres portefeuilles ? Autre chantier à faire avancer  : le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Alors que cette réforme, engagée sous François Hollande et plébiscitée par la population, doit entrer en vigueur en janvier 2019, le président a évoqué, contre toute attente, un possible abandon. En cause, le risque d’une « usine à gaz » trop technique, ainsi que l’hostilité des entreprises et la crainte d’agacer les contribuables qui verront leur salaire net amputé. « Cet atermoiement, imprévu, dégrade son image de président réformateur, cohérent et efficace, relève Frédéric Dabi, de l’Ifop. Du fait que les événements s’imposent à lui, Macron perd des piliers de satisfaction. » A tel point que la cote de popularité du couple exécutif n’a jamais été aussi basse dans les sondages. LE PRÉSIDENT FACE AUX ÉLÈVESL. MARIN/AFP EN CHIFFRES 34% DE LA POPULATION dit avoir confiance en Emmanuel Macron, soit une baisse de 7 points par rapport à juillet, d’après un baromètre BVA publié la semaine dernière. 60% DES FRANÇAIS veulent que le gouvernement maintienne au 1er janvier 2019 l’instauration du prélèvement à la source, révèle un sondage Ifop diffusé ce week-end. 78% DES PERSONNES interrogées souhaitent que l’écologie soit une priorité dans l’action du gouvernement, selon une enquête Ifop réalisée après la démission de Hulot. 68% DES SONDÉS disent se méfier du gouvernement pour la réforme des retraites. Et, ils sont 75% à se montrer sceptiques pour le plan pauvreté, selon une récente enquête Elabe. Des réformes à préparer Moins maître du tempo, Emmanuel Macron entend se concentrer, dès la semaine prochaine, sur les réformes – de l’assurance chômage au plan de lutte anti-pauvreté, en passant par le projet de loi Pacte et la refonte des retraites. Avec l’objectif, selon le porteparole, d’« être à l’écoute des angoisses, des impatiences et des inquiétudes » de la population. « Il va devoir prouver que ses actions ont un réel impact sur le quotidien des Français, qui jugent sur les résultats », estime Frédéric Dabi. Un chemin qui pourrait passer par des mesures sociales, comme la suppression de la taxe d’habitation ou le reste à charge zéro. n L’INFO EN PLUS Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu a existé en France entre janvier 1940 et octobre 1948. Il était alors appelé « stoppage à la source ». Etre président, c’est « un honneur », mais « il y a des jours qui sont faciles et d’autres non », a déclaré hier Emmanuel Macron devant des collégiens de Laval (Mayenne), pour l’habituelle visite d’un établissement lors de la rentrée scolaire. Accompagné du ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, et de la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, le chef de l’Etat a notamment insisté sur l’internat (« un formidable levier social »). Il s’est ensuite rendu à la préfecture pour rencontrer des élus locaux.
TGV VENTE FLASH dr AVEC TGV, L’EUROPE VOUS TEND LES BRAS. Barcelone'. Milan. Bâle ! Francfort. Zu ri ch. Genève'Turin'Bruxelles** " Luxernbetirg.." 25C) 29 e*) t Barcelone, Francfort, Zurich, Bruxelles… À29 € * Milan, Bâle, Genève, Turin, Luxembourg… À25 € * À SAISIR JUSQU’AU 7 SEPTEMBRE INCLUS POUR DES VOYAGES DU 11 SEPTEMBRE AU 8 DÉCEMBRE 2018. RENDEZ-VOUS SUR r)UiSnCF EN GARES, BOUTIQUES ET DANS LES AGENCES DE VOYAGES AGRÉÉES SNCF. * Prix par personne, à 25 € ou 29 € selon les destinations, pour un aller simple en seconde classe effectué sur une sélection de destinations en Europe depuis la France avec Renfe - SNCF en coopération, DB - SNCF en coopération, TGV France - Italie, TGV Lyria, Thalys, TGV France - Bruxelles, TGV Luxembourg ou TGV Fribourg en Brisgau, certains jours et dans certains trains. Billets en vente du 4 au 7 septembre 2018 inclus, pour des voyages effectués entre le 11 septembre et le 8 décembre 2018 inclus (les dates exactes de circulation varient à l’intérieur de cette période selon la destination), dans la limite des places disponibles à ce tarif. Billets non échangeables et non remboursables. Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours ou tarif réduit SNCF. Vente et informations en bornes libre-service, dans les gares, boutiques SNCF, par téléphone au 36 35, auprès des agences de voyages agréées SNCF. Télépaiement obligatoire par téléphone et sur Internet. TGV est une marque déposée de SNCF Mobilités. Tous droits de reproduction réservés. SNCF Mobilités - 9 rue Jean Philippe Rameau - CS 20012 - 93200 Saint-Denis Cedex - R.C.S Bobigny B 552 049 447 - 08/2018. rente En> en cooperacién/en coopération In KooperatIon/en coopération [3635 Senrke 0,40 f/mil Futg appel I TGV THALYS Lyriâ « lelM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :