Direct Matin n°2288 4 sep 2018
Direct Matin n°2288 4 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2288 de 4 sep 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée chargée pour Macron.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 N°2288 MARDI 4 SEPTEMBRE 2018 CNEWS.FR WITT/SIPA PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS/AFP Virginie Calmels, ancienne numéro 2 des Républicains, hier, sur RMC. LE « TIREUR DE LIBÉ » COMPARAÎT EN APPEL Les faits se sont déroulés en 2013. C NEWScIub GAGNEZ VOS INVITATIONS POUR LE FESTIVAL NEW ROMANCE ET VOTRE LISEUSE ! PA RIS ♦ CITE DE Le. MODE  : 7 DU DESIGN 19-21 OCTOBRE 2018 WWW. testi alnewromarice.com C NEWS vous propose de len:et votre chance et de remporter l'un des lots suivants Votre pass pour le Festival du 19 au 21 octobre 2018 Un liseuse Clara HD Kobo by Fnac Des cartes cadeaux Kobo by Fnac POUR JOUER, RENDEZ-VOUS SUR CNEWS.FR/LE-CLUB" *Plus d'intormalions el règlemenl sur cnewshile-club FRANCE Le monde politique est d’une grande violence. On a l’impression que c’est avant tout un jeu de quilles où chacun cherche à dégommer l’autre ». DEKHAR À NOUVEAU JUGÉ Il espère voir sa peine allégée. Condamné en 2017 à vingt-cinq ans de réclusion criminelle, Abdelhakim Dekhar, dit le « tireur de Libé », est jugé en appel à partir d’aujourd’hui. Il avait, en novembre 2013, fait irruption au siège de BFMTV armé d’un fusil à pompe, avant de blesser grièvement un assistant photographe dans les locaux de Libération, lequel souffre aujourd’hui toujours de séquelles physiques et psychologiques. Au moment des faits, Dekhar avait par ailleurs pris en otage un automobiliste après avoir tiré des coups de feu à la Défense. Face au juge, il avait évoqué un obscur « combat politique ». Mais son arrestation avait aussi ravivé les souvenirs de l’affaire Florence Rey et Audry Maupin, Dekhar ayant été le complice des auteurs de la fusillade de la place de la Nation, à Paris en 1994, où cinq personnes avaient été tuées. Le verdict est attendu le 13 septembre. n MORT DE CLÉMENT MÉRIC L’ULTRADROITE EN ACCUSATION Les trois agresseurs comparaissent pour « violences ayant entraîné la mort ». Sa mort avait suscité émoi et effroi. Tué lors d’une bagarre entre antifascistes et skinheads le 5 juin 2013, Clément Méric était devenu le symbole de l’engagement contre les groupes violents d’extrême droite. Aujourd’hui s’ouvre le procès de ses agresseurs, devant faire la lumière sur de nombreuses questions. La rencontre entre les deux groupes était-elle préparée ou s’agissait-il du hasard ? L’étudiant a-t-il été victime d’une bagarre qui tourne mal ou d’une réelle volonté de tuer ? Surtout, lequel des accusés a porté le coup fatal, et était-il armé ? Des skinheads dans le box Les zones d’ombre sont encore nombreuses autour de cet instant dramatique, survenu au pied de l’église Saint-Louis d’Antin, dans le quartier Saint-Lazare, à Paris. Après s’être croisées dans une boutique de vêtements, où l’atmosphère est rapidement devenue électrique, les deux bandes s’étaient retrouvées dehors. En l’espace de quelques secondes, la situation dégénérait et laissait Clément Méric gisant sur le sol. Transporté en état de 100 MILLIONS D’EUROS vont être investis dans les lycées militaires d’ici à 2025, a annoncé, hier, le ministère des Armées. Ces fonds serviront, entre autres, à les moderniser. mort cérébrale à l’hôpital, l’étudiant de 18 ans était déclaré décédé le lendemain. A partir d’aujourd’hui, à la cour d’assises de Paris, Esteban Morillo et Samuel Dufour, 25 ans, comparaissent pour violences « ayant entraîné la mort, sans intention de la donner », commises en réunion et avec arme (en l’occurrence, un poing américain, même si les expertises médicales se contredisent). Ils encourent vingt ans de réclusion criminelle. Une troisième personne, Alexandre Eyraud, sera elle jugée pour violences aggravées. A l’époque, tous étaient proches du groupuscule skinhead Troisième voie. Un mouvement dissous quelques jours après le drame, comme plusieurs autres factions identitaires et racistes, sous l’impulsion du gouvernement. n L’INFO EN PLUS Selon les autorités, 200 à 250 militants gravitent toujours dans les groupuscules d’ultradroite à Lyon, ville phare de la mouvance.L. BONAVENTURE/AFP
CNEWS.FR FRANCE N°2288 MARDI 4 SEPTEMBRE 2018 A. DUCLOS/SIPA MISSION « INFORMATION ET MÉDICAMENT » LA PRIORITÉ AUX PATIENTS L’objectif est de centraliser toutes les données à destination des usagers. Tirer les leçons de l’affaire Levothyrox pour mettre en place une communication plus efficace et mieux informer les patients. Tel est le but de la mission « information et médicament », dont le rapport a été remis, hier, à la ministre de la Santé. Pour éviter que la cacophonie autour du changement de formule de ce médicament ne se reproduise, Agnès Buzyn s’est ainsi engagée à créer dans les prochains mois, sur le modèle du site de service public santé.fr. « une source CL) v` CL) CL) -r-. ; — CL) -10 PARTFHAFPf I FA CET1E DANIMAI/anale DL/SPE UN MO. MM:1MM DU RIMINOM. 4MŒ INÉfinAT ODC4PA CGPA PARIFINAIRFS PUS% OUNTRY STUBBS DEGAS DELACROIX MONET p NEWS ANOU Pr11115 NETROPOUTAN GÉRICAULT MUNNINGS LIFE Ihrockuptibles Zhe:Yc‘11 ilark numuceu e'Rliai'cssance unique d’information publique ». Elle permettrait, par exemple, de centraliser les données et d’éviter la dispersion sur des sites et réseaux sociaux peu fiables. Autre axe retenu  : élaborer une « stratégie » qui encourage les remontées d’information de patients et professionnels de santé. Enfin, pour la première fois, les usagers vont intégrer le Comité économique des produits de santé (CEPS) qui négociait, jusque-là sans eux, le prix des médicaments remboursés. n En bref L’EHPAD MARSEILLAIS INCENDIÉ CONDAMNÉ À UNE LOURDE AMENDE Un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Marseille (Bouchesdu-Rhône) a été condamné, hier, à 200 000 euros d’amende pour un incendie qui, en 2011, avait causé la mort de six résidentes. L’établissement n’avait pas pris les mesures nécessaires pour remédier aux failles répétées du système de sécurité incendie. LES FRAIS D’INCIDENTS BANCAIRES PLAFONNÉS POUR LES PLUS DÉMUNIS Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé hier un accord avec le secteur bancaire français, qui s’est engagé à plafonner à 200 euros par an les frais d’incidents pour les clients les plus modestes. Les établissements ont, en outre, promis de promouvoir davantage l’offre bancaire « spécifique », réservée à ceux en difficulté financière. -,ffluall.111111 CHEFS-D'ŒUVRE DE LA COLLECTION MELLON DU VIRGINIA MUSEUM OF FINE ARTS Wàlle"Ih EXPOSITION PÔLE EMPLOI 4 SEPTEMBRE - 2 DÉCEMBRE 2018 62, RUE DES ARCHIVES 75003 PARIS CHASSENATURE.ORG DES OFFRES ILLÉGALES ? La CGT pointe des manquements. Travail de nuit non indiqué, CDI devenant CDD lors de l’entretien d’embauche ou tout simplement poste en réalité inexistant. Selon une étude réalisée par la CGT, sur 1 800 offres diffusées sur le site Pole-emploi.fr, une sur deux serait non valable ou illégale. La plupart du temps à cause du manque de précision sur les temps de travail, détaille le syndicat. Un constat réfuté par l’établissement, pour qui ces offres non conformes concernent « un peu moins de 9% » des annonces. « Ne pas préciser le nombre d’heures ou ne pas intégrer un planning n’est pas du tout illégal », assure-t-on. n P.HUGUEN/AFP 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :