CNews n°2085 9 jun 2017
CNews n°2085 9 jun 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2085 de 9 jun 2017

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 33

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : législatives, quels enjeux ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
YUMMY & GUILTFREE N°2085 VENDREDI 9 JUIN 2017 20 WWW.CNEWSMATIN.FR IL Y A QUELQUES ANNÉES, les allergiques ou intolérants au gluten étaient contraints à une alimentation terne, au point de fuir les sorties au restaurant. Alors que de plus en plus de Français adoptent ce régime alimentaire – on estime à 500 000 le nombre d’intolérants dans l’Hexagone – de nouvelles adresses voient régulièrement le jour dans la capitale. Elles proposent une cuisine raffinée et des pâtisseries gourmandes. Le sans gluten n’est désormais plus synonyme de « sans plaisir ». DOSSIER LE PLUS GOURMAND SANS GLUTEN, AVEC DÉLICE NOGLU Après le passage des Panoramas (2 e) et la rue de Grenelle (7 e), Noglu poursuit son opération séduction auprès des adeptes de la « no gluten attitude » avec une adresse dans le Marais. On découvre le chef Tsuyoshi Miyazaki – ancien du restaurant étoilé Passage 53 – qui s’affaire aux fourneaux, élaborant de succulentes endives caramélisées à la ricotta et aux amandes (12 euros) ou un saumon confit surmonté de fines lamelles de mangue (14 euros). Si ces bons plats mais peu copieux ne suffisent pas, les voraces se délecteront du Rosiers Burger, composé de falafels et d’aubergines (18 euros). Le tout arrosé d’une bière Altiplano Quinoa ou d’un Gus Gus, jus de fruit à base de carotte, betterave, pomme, citron et gingembre. Noglu, 38, rue de Saintonge (3 e). LE PLUS RAFFINÉ YUMMY & GUILTFREE Un bar à gaufres sans gluten ni lactose… mais qui ne manque en aucun cas de saveur. Installé en face du BHV Marais, à deux pas de l’Hôtel de Ville, la cantine Yummy & Guiltfree propose ce « dessert » en version sucrée (5 euros) ou salée (6,80 euros) pour une pause déjeuner gourmande. Des formules sont aussi proposées à partir de 8,50 euros. Parmi les recettes imaginées par le chef pâtissier Damien Cassart, les amateurs apprécieront la « YUM Végétale », à l’houmous et aux légumes du sud confits à l’huile d’olive, ou celle au jambon blanc et emmental gratiné, belle alternative au croque-monsieur. Les gourmands se laisseront également tenter par la gaufre au cheesecake ou à la dulce de leche (confiture de lait). Et pour l’été, la boutique ajoute à sa carte une collection de glaces et de sorbets sans crème ni lait de vache, servis dans des cornets garantis « gluten free » et vegan. Quatre parfums sont disponibles, parmi lesquels le mélange très frais à la fraise et menthe ou la saveur mangue pour une note exotique. De bons en-cas à déguster sept jours sur sept, de 11h à 19h, dans cette boutique au style épuré et pleine de charme. Yummy & Guiltfree, 3, rue du Temple (4 e). H. GOLUZA
WWW.CNEWSMATIN.FR 21 N°2085 VENDREDI 9 JUIN 2017 LE PLUS CRÉATIF CAFÉ MAREVA Voilà la preuve que les intolérants au gluten et au lactose ne laissent pas pour autant tomber la gourmandise. Mareva, ancienne analyste financière reconvertie dans la pâtisserie, a fait le pari d’élaborer des mets aussi bons pour le palais que pour l’estomac. Dans son petit café aux murs de brique, à quelques pas de République, on déjeune de gaufres salées à base de patates douces, déclinées au guacamole œufs pochés ou au poulet curry courgettes (10,90 et 12, 90 euros). Côté sucré, la gaufre noisette rivalise avec la tartine beurre de cacahuète maison (6,50 euros) et les smoothies bowls (8,90 euros). Les pâtisseries traditionnelles, du Paris-Brest au crumble, en passant par le brownie et la madeleine, sont elles aussi au rendez-vous (entre 1 et 6,50 euros). Café Mareva, 38, rue du Faubourg-du-Temple (11 e). DOSSIER CAFE MAREVA SITRON Devenue intolérante au gluten, Laure Bouvet a refusé de se passer des bonnes choses. En association avec le chef pâtissier Sébastien Lenglet, elle a fondé Sitron, havre de douceur et de gourmandise au cœur du quartier Montorgueil. Dans la jolie petite salle aux poutres apparentes et vue sur les cuisines, on savoure des créations à partir de farine de maïs ou de riz bio. Les grands classiques sont au rendezvous  : tartelettes fraise ou citron, madeleines, cookies ou fraisiers (entre 2 et 7 euros). Les inventions maison donnent aussi l’eau à la bouche, comme le cake praliné enrobage chocolat au lait (14 euros). Les amateurs de salé trouveront leur bonheur dans les quiches, flans et gratins cuisinés avec des légumes de saison (7-8 euros). Sitron, 15, rue Marie-Stuart (2 e). LE PLUS INTIME PATISSERIE SITRON



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :