CNews n°1791 4 déc 2015
CNews n°1791 4 déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1791 de 4 déc 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 41

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : régionales, quels enjeux ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
a 20 N°1791 VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2015 WWW.DIRECTMATIN.FR Sports a I. HAFFEJEE/AP/SIPA LA GROSSE KRONIK DE PIERRE MÉNÈS Pierre Ménès est une figure du paysage footballistique. Ex-reporter à L’Equipe, cette intarissable grande gueule officie aujourd’hui en qualité d’expert pour le Canal football club. Chaque vendredi, il tient sa « Grosse kronik » dans les colonnes de Direct Matin STOP AVEC KARIM BENZEMA Mercredi soir, dans une interview montée, calibrée, coincée, Karim Benzema a donc fait le journal télévisé de 20h de TF1. Moins de trois semaines après les atroces attentats du vendredi 13 novembre, peu après l’ouverture de la COP21, qui n’a rigoureusement intéressé personne à part pour se plaindre des bouchons, l’avant-centre du Real Madrid est donc le principal point d’intérêt des médias et de l’opinion publique, les premiers donnant à manger aux seconds ce qu’ils réclament. Etonnante société, qui n’a donc plus aucune hiérarchie dans la présentation de l’information. Karim Benzema n’est pas l’ennemi public numéro un ni Jacques Mesrine. Même s’il devait être reconnu coupable dans cette histoire de chantage à la sextape vis-à-vis de Mathieu Valbuena, sa condamnation serait minime et très certainement avec sursis. Il s’agit donc d’une petite affaire minable. Et on parle de justice pénale, de justice morale, mais, pardonnez-moi, on s’en tape totalement. La seule chose qui compte dans cette histoire, c’est la morale sportive, et l’avenir de Benzema avec les Bleus et probablement avec le Real Madrid. En ce sens, la fameuse interview de TF1, qui n’a pas été aussi catastrophique que cela, vu l’aisance légendaire de Benzema dans la communication, a révélé un élément essentiel. Mathieu Valbuena et Karim Benzema ne pourront plus jamais jouer sous le même maillot. Le meneur de Lyon a clairement chargé Benzema dans son audition auprès de la juge chargée de l’affaire. Ce dernier dit qu’il a voulu « rendre service » à son coéquipier. Pôle Nord, pôle Sud… L’image des Bleus à nouveau écornée Et puis, on peut prendre le problème dans tous les sens, Benzema n’avait pas à se mêler, d’une façon ou d’une autre, de cette sordide tentative d’extorsion de fonds. Aujourd’hui, ce n’est pas cette affaire qui va permettre Désormais condamné pour meurtre, l’ex-athlète paralympique retournera en prison. de rétablir la paix et la sécurité dans le monde. Ce n’est pas elle qui va contribuer à stopper le réchauffement climatique. Aujourd’hui, c’est le problème de Didier Deschamps, qui va bien devoir à un moment donné s’exprimer sur le sujet et cesser de botter en touche d’un air exaspéré. Aujourd’hui, il est temps que Noël Le Graët, puisque la Fédération française de football s’est portée partie civile pour avoir accès au dossier, trace une ligne de route un peu plus précise. Parce qu’avec a a MEUNIER/ICON SPORT POUR DIRECT MATIN L’attaquant des Bleus ne pourra sans doute plus jouer avec Valbuena, un problème qui devra être réglé avant l’Euro. cette affaire, c’est à nouveau l’image générale des Bleus qui en prend un vilain coup. A sept mois d’un Euro à domicile, il serait vraiment temps que tous ces gens prennent leur courage à deux mains et des décisions même provisoires, ce qui éviterait à l’opinion publique de penser que tout est permis pour certains. Il serait surtout temps que cette affaire revienne dans le monde sportif. Là où elle a un intérêt. Là et seulement là où elle a de l’importance. L’AFFAIRE OSCAR PISTORIUS REBONDIT ENCORE En appel, la Cour suprême d’Afrique du Sud a jugé, hier, Pistorius coupable de meurtre. Elle a suivi le parquet, qui avait estimé la condamnation initiale, pour homicide involontaire, trop clémente. Le champion paralympique avait tué sa compagne Reeva Steenkamp en février 2013, alors qu’elle s’était rendue aux toilettes en pleine nuit. Pistorius, qui avait tiré à travers la porte, pensait avoir affaire à un cambrioleur. Le juge Eric Leach a rejeté l’idée de légitime défense et a aussi affirmé que l’identité de la personne derrière la porte ne changeait rien. Depuis plus d’un mois, Pistorius était en liberté surveillée. Il retournera donc en prison. Sa peine sera décidée ultérieurement. En Afrique du Sud, cette affaire fait grand bruit depuis plus de deux ans. Parce que Pistorius était un symbole de courage et de réussite sportive, même si les soupçons de dopage tournaient autour de lui. Il avait presque essayé de s’en servir pour sa défense prétextant des hallucinations au moment des faits. D’un point de vue judiciaire, c’est un rebondissement. Et définitif. Il n’y aura plus de procès. Juste une délibération suivie d’un verdict. Pour Pistorius, les portes de la liberté vont bientôt se refermer. Et en Afrique du Sud, un meurtre, c’est quinze ans minimum. D. WINTER/ICON SPORT
Direct Matin Week end Tous les loisirs en Ile-de-France Chaque samedi, sur le terre-plein du boulevard des Batignolles, les producteurs bio s’installent. LES MEILLEURS SPOTS DE LA CAPITALE POUR REMPLIR SON CABAS P.24 AUX BONS MARCHES D. RAMOS POUR DIRECT MATIN GD D. RAMOS POUR DIRECT MATIN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :