CNews n°1743 18 sep 2015
CNews n°1743 18 sep 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1743 de 18 sep 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 41

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'extravagant Donald Trump...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
a a 20 N°1743 VENDREDI 18 SEPTEMBRE 2015 WWW.DIRECTMATIN.FR 20 Sports BELGA/ICON SPORT LA GROSSE KRONIK DE PIERRE MÉNÈS Rien que pour le plaisir des yeux, Angel Di Maria est une grande recrue. Délié, élégant, fin techniquement, équipé d’un délicieux pied gauche, les superlatifs ne manquent pas pour décrire la nouvelle star du Paris Saint-Germain. Et l’Argentin n’a pas tardé à exprimer son incroyable talent sous le maillot parisien. Sa splendide lucarne contre Malmö (2-0), mardi soir en Ligue des champions, était un véritable régal. Il n’en fallait pas plus pour conquérir le cœur du public parisien déjà complètement sous le charme du prodige argentin. C’est beau à voir. Il n’y a aucun doute et tout le monde est d’accord là-dessus. Maintenant, le débat n’est pas vraiment là. La vraie question est de savoir si l’Argentin est le joueur qui va permettre au club de la capitale de franchir des marches supplémentaires en Ligue des champions (étant entendu qu’en Ligue 1, Paris n’a pas besoin de lui pour être champion une quatrième fois) ? Car c’est surtout pour ça que les dirigeants parisiens sont allés le chercher, cet été, à Manchester United, déboursant près de 63 millions d’euros. J’avoue que j’ai quelques doutes. Déjà pas franchement emballé par cette mode systématique des faux pieds, j’ai peur que Di Maria s’ajoute au gang des joyeux tripoteurs dans l’entrejeu parisien. Evidemment sur le plan technique, ça fonctionne déjà à merveille avec Marco Verratti. Et leur complicité semble I déjà bien rodée. Pourtant, je demeure persuadé que Paris a besoin de plus de percussion, de profondeur dans son jeu, ce qu’un Lucas ou un Ezequiel Lavezzi devraient faire bien plus souvent, s’ils n’étaient pas si décevants. Ajoutons à cela un amour immodéré du ballon, qui peut vite devenir irritant. Maintenant, lorsqu’on joue à un poste offensif, les statistiques font la loi. Angel Di Maria a déjà délivré une passe décisive et inscrit un but, ce qui constitue un début plus que prometteur. Je demande juste à voir face à des oppositions de haut niveau si l’Argentin sera l’étincelle qui transformera le jeu parisien. Pierre Ménès est une figure du paysage footballistique. Ex-reporter à L’Equipe, cette intarissable grande gueule officie aujourd’hui en qualité d’expert pour le Canal football club. Chaque vendredi, il tient sa « Grosse kronik » dans les colonnes de Direct Matin DI MARIA, UN CHOIX GAGNANT ? A. FERREIRA/ICON SPORT Je suis persuadé que Paris a besoin de plus de percussion et de profondeur. J'AI AIMÉ JE N'AI PAS AIMÉ LE FRÉMISSEMENT RENNAIS On a trop l’habitude d’être déçu avec le Stade Rennais. Le club breton a parfois enchaîné les bonnes séries mais il n’a jamais su les faire fructifier. Là, avec quatre succès en cinq rencontres, les hommes de Philippe Montanier ne sont qu’à un point du PSG. Et la Bretagne recommence à rêver. Le recrutement a été intelligent. Et YoannGourcuff va bientôt être là. Au-delà du terrain, on s’organise aussi. Les promesses sont là. A Rennes de les tenir. Mercredi soir face à La Gantoise, Lyon a confirmé un début de saison poussif. MEUNIER/ICON SPORT POUR DIRECT MATIN J.-P. THOMAS/ICON SPORT La technique de l’Argentin séduit, pour l’instant. POURQUOI ÇA COINCE À L’OLYMPIQUE LYONNAIS On ne peut pas dire que l’OL ait rassuré pour son retour en Ligue des champions. La prestation des Gones à La Gantoise (1-1) a été en dessous de tout. Sans un arbitrage très clément, Maxime Gonalons et ses copains seraient certainement repartis bredouilles de leur escapade belge. Rien ne fonctionne vraiment dans cette équipe, qui ronronne dans son organisation tactique et qui semble, comme la saison dernière, creuse sur le plan physique en début d’exercice. Samuel Umtiti, Jordan Ferri, Corentin Tolisso ou Alexandre Lacazette sont loin de leur meilleur niveau. Les recrues ont VALBUENA LE DIPLOMATE Ce n’est qu’une histoire de commission d’agent. Toujours est-il que Mathieu Valbuena a réclamé la condamnation de l’OM à lui verser 568 800 euros. Il défend ses pépettes, mais le problème, c’est le timing. L’OL joue au Vélodrome, dimanche soir, et des supporters marseillais n’ont pas digéré qu’il change d’Olympique. Et ajouter cette histoire de fric, c’est maladroit, voire stupide. On lui souhaite donc bien du plaisir pour son retour à Marseille. beaucoup de mal  : Rafael semble bien inférieur à Christophe Jallet, Mapou Yanga-Mbiwa manque de maîtrise, Claudio Beauvue erre sur le terrain. Même Mathieu Valbuena a du mal à exister. Bien sûr, l’absence de Nabil Fekir est une catastrophe. Mais il est absent pour de longs mois. Et Lyon n’a pas le temps de l’attendre. Avec ce nul, l’OL est déjà dans une situation compliquée dans un groupe pourtant à sa dimension. Le succès du Zenit Saint-Pétersbourg à Valence (2-3) va leur compliquer encore plus la tâche. Et, dès dimanche, Lyon est à Marseille. Et n’a déjà plus de temps à perdre. NIVIERE/SIPA
P L Direct Matin SPéCIAL MONDIAL DE RUGBY LA FIEVRE OVALE D. WINTER/ICON SPORT 0 LT WIN I ER/ICON SPORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :