CNews n°1649 6 mar 2015
CNews n°1649 6 mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1649 de 6 mar 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 34

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : le pays prévoit sa plus faible croissance depuis 1990... la Chine en perte de vitesse ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Les clés du jour N°1649 VENDREDI 6 MARS 2015 WWW.DIRECTMATIN.FR LES ARTICLES LES PLUS LUS SURC. KASTER/AP/SIPA MODE MICHELLE OBAMA S’OFFRE UNE ROBE « MADE IN FRANCE » JAPON LA DOYENNE DE L’HUMANITÉ RASSEMBLE SA FAMILLE POUR SES 117 ANS INSOLITE LE ROYAUME-UNI RECRUTE DES MÈRES DE FAMILLE COMME ESPIONNES C’EST ARRIVÉ UN 6 MARS L’assaut final est lancé à Fort Alamo (1836). L’offensive de l’armée mexicaine contre les Texans, qui ont proclamé leur indépendance vis-àvis du Mexique, fait 187 victimes, dont le trappeur Davy Crockett. La « classification des éléments » est présentée (1869). Ce tableau du chimiste russe Dmitri Mendeleïev référence les 63 éléments chimiques connus à l’époque, selon leur nature (gaz, liquide, solide) et leur masse atomique. Il en compte désormais 118. Le « Herald of Free Enterprise » chavire (1987). Le ferry a coulé peu après avoir quitté le port de Bruges- Zeebruges (Belgique), l’eau ayant envahi le pont principal par les portes avant, restées ouvertes, faisant 193 victimes. SUPERSTOCK/SIPA … Y A-T-IL UN SIGLE GÉANT SUR LA COLLINE D’HOLLYWOOD ? « Hollywood ». C’est l’une des inscriptions les plus célèbres au monde et le symbole de l’industrie du cinéma américain. Pourtant, à leur édification en 1923, les lettres géantes installées sur une POURQUOI… colline de Los Angeles n’étaient que temporaires… Au départ, un promoteur immobilier avait mis en place les lettres Hollywoodland pour un an et demi afin de vendre les terrains situés à proximité. Puis progressivement, elles ont été laissées à l’abandon et se sont détériorées. En 1949, la Chambre de commerce a même décidé de retirer les quatre dernières, les plus abîmées. Il faudra attendre trois décennies de plus et la mobilisation de plusieurs stars pour que Los Angeles daigne redonner aux huit lettres leur lustre et en fasse la marque de fabrique de la Mecque du septième art. C’EST TWITTÉ Jérôme Fernandez @JrmeFernandez Un point qui fait du bien ! 29-29 au final, un bon match nul face au PSG. Bravo à toute la #TeamFénix et MERCI aux supporters. Jean-Michel Aphatie @jmaphatie L’Etat stratège existe en France grâce à un actionnaire formidable : le contribuable, qui éponge toutes les dettes et ne touche aucun dividende. Jamel Debbouze @DebbouzeJamel Ça fait sept ans que je travaille sur ce projet !!! J’ai hâte de vous le montrer. JD #PourquoiJaiPas DR DR DR Canapés-lits Les tout derniers systèmes de couchage quotidien a partir de 990C. Convertibles toutes dimensions sur 500 m2 "(doit 4 E d'Sco-particetabon) Chambres GAtJTIC-R Chambres adultes ou juniors, fabrication française, sur 600 m² Armoires lits Italian design, une collection innovante et personnalisable, des matelas grand confort de 24 cm, en version manuelle ou électrique Découvrez nos offres sur tout les solutions de couchage ! ErpaceTopper A Paris depuis 1926 www.topper.fr PARIS 150 7i17 M` BDUCICAUT P.GRATUIT Canapés : 63 rue de la Convention. 01 45 77 80 40 Literie : 66 rue de la Convention, 01 40 59 02 10 Armoires lits : 60 rue de la Convention. 01 45 71 59 49 Mobilier Design : 145 rue Saint-Charles, 01 45 75 06 61 Meubles Gautier : 147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81
ALEXANDRA DE CSABAY Editorial 5 WWW.DIRECTMATIN.FR N°1649 VENDREDI 6 MARS 2015 LA SEMAINE DE PHILIPPE LABRO VIOLENCES D’AUJOURD’HUI, MOBILISATION POUR DEMAIN Philippe Labro est écrivain, cinéaste et journaliste. Chaque vendredi, pour « Direct Matin », il commente ce qu’il a vu, vécu et observé pendant la semaine. Un bloc-notes subjectif et libre. DIMANCHE 1 ER MARS Retour à Paris après huit jours de vacances dans un pays suffisamment éloigné pour que, malgré iPad, iPhone, TV et journaux, on ait pris quelques distances avec ce qu’on appelle « l’actu ». Il m’arrivait, cependant, de prendre des notes. Que conserver ? Entre les cinq milliards de pertes d’Areva et les gros chiffres des entrées d’American Sniper d’Eastwood, ainsi que ceux du Dernier loup de Jean- Jacques Annaud ; entre les Assyriens enlevés en Syrie et la visite de quatre parlementaires chez Bachar al-Assad (étaient-ils des « gugusses », ou des maladroits visionnaires ?) ; entre la fin du Salon de l’agriculture et la nouvelle parution de Charlie Hebdo ; le meurtre de Nemtsov à Moscou, la manifestation qui s’en est suivie, les indignations multiples et justifiées qui ne semblent affecter en rien Poutine ; quels faits auront une durabilité longue, une influence significative ? On eut droit, aussi, à du superficiel – l’écume de la vague de « l’actu » : de la chute de Madonna sur une scène de spectacle (était-ce bien intéressant ?) à la disparition du Vulcain aux oreilles pointues, M. Spock, incarné pendant des décennies à la télévision par un acteur nommé Leonard Nimoy – 83 ans, salué par le président des Etats-Unis, Barack Obama. Ce qui a fait froncer quelques sourcils : faut-il donc que le chef d’Etat le plus puissant du monde rende hommage à un héros de feuilleton télé ? Ce geste ne faisait qu’illustrer à quel point la culture de masse a pénétré la communication politique et comment des « héros » qui nourrissent les enfances de millions de gens ont suffisamment de poids et d’importance pour que, entre deux réunions consacrées à l’Iran ou l’Ukraine, un conseiller en com’avisé, souffle à l’homme de la Maison Blanche : « Mister President, il faut saluer Spock. » De tout ce bombardement Dimanche dernier, des milliers de personnes ont manifesté à Moscou, brandissant des pancartes en hommage à Boris Nemtsov. S. GAPON/AFP d’images, faits, événements, ce qui m’aura particulièrement stupéfié fut cette vidéo diffusée par les jihadistes de Daesh, la destruction des sculptures et statues au musée de Mossoul. Un professeur d’histoire, Gabriel Martinez- Gros, interrogé par Le Monde, disait : « Il y a là quelque chose de suicidaire, apocalyptique, c’est un mouvement extraordinairement violent et qui, pour la première fois depuis deux siècles, nous défie nettement. » LUNDI 2 MARS J’assiste à la conférence de presse du Sidaction tenue par Pierre Bergé, président, et Line Renaud, vice-présidente. Il s’agit, devant tous les responsables des chaînes de télévision et de radio (23 médias), et leurs animateurs qui, depuis 1994, accompagnent l’association, de préparer les trois journées d’action du 27, 28 et 29 mars prochain. Pierre Bergé, comme Line Renaud, le font avec sérieux et limpidité, au moyen de projections de clips, résumés d’actions, chiffres divers. Sobrement, à voix lente et posée, dans un grand silence suivi par tout le monde des médias, Pierre Bergé rappelle le besoin de dons (appeler le 110, numéro gratuit ouvert jusqu’au 17 avril – ou sur sidaction.org), car c’est grâce aux dons que l’action et l’information peuvent avancer. C’est le slogan de l’année : « La seule arme qui peut vaincre le sida, c’est la recherche. » Tel est le mot clé : la recherche ! « Refusons la banalisation. Nous sommes loin d’en avoir fini. » En quelques mots, tout a été dit par cet homme et cette femme qui, accompagnés de chercheurs (45 pour 43 projets) et quelque 3 000 bénévoles, vont se mobiliser pendant trois jours. Ils méritent tout notre respect et notre entier soutien. Philippe Labro Pierre Bergé et Line Renaud. E. LICHTFELD/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :