CNews n°1649 6 mar 2015
CNews n°1649 6 mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1649 de 6 mar 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 34

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : le pays prévoit sa plus faible croissance depuis 1990... la Chine en perte de vitesse ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Monde 16 N°1649 VENDREDI 6 MARS 2015 WWW.DIRECTMATIN.FR LA JOURNÉE DE LA FEMME SE DÉROULERA DIMANCHE L’ÉGALITÉ EST ENCORE LOIN Plus que jamais, les combats pour les droits et la parité salariale doivent être menés. En effet, rares sont les pays où la femme est l’égale de l’homme. Sans parler des violences dont elle est victime… En montant sur scène pour recevoir son oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, le 22 février, la comédienne Patricia Arquette a fait mouche avec son discours. « Nous nous battons depuis longtemps pour l’égalité des droits. Il est temps désormais que les femmes aient le même niveau de rémunération que les hommes ! » Au vu de l’Atlas des femmes, publié en janvier par l’Institut national des études démographiques (Ined), les Etats-Unis, pas plus que les autres pays, ne parviennent à garantir une telle égalité. L’écart atteint même 23% outre-Atlantique. En France, il était de 15,2% en 2013, selon les chiffres publiés hier par l’Union européenne. On constate 150 euros de différence en Estonie, 400 en Belgique. Mais dans tous les pays, les montants des salaires sont systématiquement défavorables aux femmes. Leur situation professionnelle est, d’une manière générale, moins reluisante : elles sont davantage exposées au chômage et au temps partiel (79,6% des postes temporaires étaient occupés par des femmes en France en 2013) et elles ont plus peur de perdre leur emploi, comme en Finlande ou au Danemark. Discriminations salariales, sous-emploi, violence… nombreux sont les combats à mener. MIAA/ZDS/WEE.COM/SIPA EN CHIFFRES 25%, c’est l’écart moyen de salaire entre hommes et femmes, dans le monde. En France, il est de 15,2%. 58,5% des femmes vivant dans l’UE ont un emploi. Un tiers d’entre elles sont à temps partiel. 70% des hommes travaillent, dont 91% à temps plein. 70% des pauvres dans le monde sont des femmes. En 2007, les femmes ont accompli 66% du montant de travail mondial, ayant touché seulement 10% des revenus mondiaux. 603 millions de femmes vivent dans des pays où la violence domestique n’est pas punie. Sources : ONU/Eurostat/Observatoire des inégalités. Des emplois peu valorisés L’Ined note que les femmes occupent des emplois peu valorisés, dans le commerce, la santé, l’aide à l’enfance. D’ailleurs, partout, excepté en Asie centrale et au Moyen-Orient, les postes prometteurs dans l’ingénierie ou l’informatique sont trustés par les hommes. Autre facteur discriminant : la maternité, qui éloigne les travailleuses du marché de l’emploi. Elles s’en extraient ou peinent à y retrouver une place après leur congé. Si les évolutions vont dans le bon sens depuis quelques années, elles sont lentes. Il y a quelques mois, le cabinet Boston Consulting Group a ainsi estimé qu’à ce rythme, il faudrait attendre l’année 2110 pour qu’une situation professionnelle égalitaire devienne réalité. 70% sont victimes de violences Enfin, la dimension intime reste un enjeu. Dans le monde, sept femmes sur dix subissent des violences au cours de leur vie, selon l’ONU, et 75% des violences sexuelles sont subies par des femmes. L’Ined ajoute que la contraception est une préoccupation qui concerne tout le monde, mais reste féminine dans la pratique. Le préservatif masculin est un moyen peu utilisé, en comparaison à la stérilisation féminine, premier contraceptif au monde. Une solution radicale, une nouvelle fois à la charge des femmes. 3 QUESTIONS À… RACHEL SILVERA, économiste, auteur de « Un quart en moins » (Ed. La Découverte) « ELLES DOIVENT PRENDRE CONSCIENCE DE L’ÉCART SALARIAL » A. SOLE La différence de salaires existe aujourd’hui dans tous les pays du monde. Comment l’expliquer ? Ces inégalités montrent que les femmes sont partout discriminées sur la valeur de leurs emplois, trop peu valorisés. Certains trouvent normal qu’elles soient cantonnées à des postes d’infirmière, d’éducatrice, d’enseignante. De même, elles sont soupçonnées de maternité, même quand elles n’ont pas d’enfant. On leur confie moins de missions, on les envoie moins à l’étranger, pensant qu’elles seront moins disponibles. PHOTOS : B. BARBAZAN Y a-t-il des pays en pointe sur la réduction des écarts salariaux ? Chaque pays a ses initiatives. Les pays nordiques font participer les syndicats : ils négocient dans l’entreprise pour que les situations soient égalitaires. On peut citer une loi québécoise obligeant les entreprises à comparer les postes. Si l’on constate qu’un poste, souvent occupé par une femme, est moins valorisé, l’entreprise doit compenser financièrement pour le revaloriser. Pourquoi un gardien de zoo serait-il mieux payé qu’une gardienne d’enfants ? Que préconisez-vous ? Les femmes doivent prendre conscience de cet écart salarial, comparer leurs revenus avec ceux de leurs collègues masculins. En France, des lois existent, et les femmes doivent s’assurer de leur application. Sinon, elles peuvent demander de l’aide à l’inspecteur du travail, voire au Défenseur des droits. Mais je crois aussi à la réponse collective. Je défends l’idée d’actions de groupe, comme aux Etats-Unis, au niveau de l’entreprise, car ces situations individuelles discriminantes sont souvent généralisées.
DÉJÀ 1 MILLI) N DE SPECTATEURS « ON EN REDEMANDE » « UNE COMÉDIE DOUCE ET DÉLIRANTE » LE PARISIEN - AUJOURD'HUI EN FRANCE TUDIr KAD MERAD. ÉLECT onOFFICIELLE -'UNIR HE L'RlP2 H'HH222U15 + d a, -$6-. Y UN FILM DE DOMINIQUE FARRUGIA AVEC LA PARTICIPATION D'ALEXANDRA LAMY ET GERARD DARMON JULIEN BOISSELIER SCÉNARIO DOMINIQUE FARRUGIA NANS DELGADO ET FREDERIC NAZAN ACTUELLEMENT AU CINÉMA RETCIURNEI EN 1486 SUR CGM/RI SLEFILM INFO TALK SPORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :