CNews n°1199 10 déc 2012
CNews n°1199 10 déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1199 de 10 déc 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : Recherche profs désespérement

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 N°1199 LUNDI 10 DÉCEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR Culture PATRICK TIMSIT INCARNE STEFAN ZWEIG AU THÉÂTRE « JE NE FAIS PAS DE CALCULS AVANT » Depuis la rentrée, Patrick Timsit est sur les planches du Théâtre Antoine pour Les derniers jours de Stefan Zweig, l’adaptation du best-seller de Laurent Seksik. Dans la peau du célèbre écrivain qui s’est exilé au Brésil pour fuir le nazisme, il montre une nouvelle facette de son talent de comédien. Un rôle pour lequel il a fait appel à ses grandes connaissances de l’auteur. Comment décririez-vous la pièce ? C’est une magnifique histoire sur les rapports humains, à la fois romantique et tragique. Et un témoignage unique de cette époque sombre qu’est la montée du nazisme. Comment entre-t-on dans la peau de Stefan Zweig ? Le but n’est pas de lui ressembler à 100%. On ne devient pas Zweig en se laissant pousser la moustache. J’ai lu beaucoup de ses œuvres, ce qui a été écrit sur lui, et également sa correspondance. C’était un homme dépressif mais qui avait une vie passionnante, qui côtoyait tous les intellectuels de l’époque. © G. COLLET/SIPA Après les one-man show et l’indic du « Cousin », l’acteur ajoute une corde à son arc. C’est un rôle éloigné du comique que vous êtes habituellement ? Je ne fais pas de calculs avant. On prend souvent plus de risques à refaire la même chose qu’à surprendre. Si le projet me plaît, je me lance, sans garantie de succès, mais de plaisir. Quelles sont les différences avec un rôle comique ? La comédie est une promesse de jouissance. On recherche le rire, donc il y a un risque de frustration. Ici, la performance est moins visible, ce qui est flagrant c’est le silence, l’écoute du public.• L’HISTOIRE « Les derniers jours de Stefan Zweig » raconte l’ultime voyage de Zweig et de son épouse, Lotte. Ayant fui le nazisme qui gagne alors sans cesse du terrain, le couple passe d’Autriche en Angleterre puis aux Etats-Unis. Le Brésil sera la dernière étape de leur périple, où l’écrivain humaniste et sa femme, éprise d’absolu, croient y trouver des rivages paradisiaques. Rattrapés par la tourmente, cherchant partout la vie, Stefan et Lotte deviennent un couple de légende. Mais le pessimisme de l’auteur quant à l’avenir de son Europe natale le pousse finalement à mettre fin à ses jours, avec, à ses côtés, son dernier amour. Les derniers jours de Stefan Zweig, Théâtre Antoine, Paris 10e. Sur L’intégralité de l’interview du comédien Patrick Timsit, qui incarne Stefan Zweig.
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1199 LUNDI 10 DÉCEMBRE 2012 Culture 27 UN SPECTACLE 3D INSOLITE LES DESSOUS DE LASCAUX Isabella au bois dormant ou déesse mère allaitante, une des interprétations de M. Skyrô. © SKYO Ce soir, pour la première fois, Michel Skyrôprésentera son travail devant une assemblée de scientifiques au Théâtre Comédie Nation, à Paris. Ce docteur en psychiatrie et psychanalyste, s’est orienté cette fois-ci vers les messages cachés, laissés par les hommes préhistoriques dans les grottes comme Lascaux, Chauvet ou encore Altamira (Espagne). Depuis douze ans, Michel Skyrôa pu extraire de ces peintures rupestres des formes et ainsi mettre en lumière les premiers messages des hommes. Son projet am- bitieux révèle à des regards non avertis la face cachée de dessins d’animaux et leur signification. Ainsi enfouie dans la représentation de deux buffles apparaît d’une rotation droite-gauche Isabella au bois dormant ou déesse mère allaitante, une femme allongée. S’immiscer dans l’invisible pour expliquer le visible, tel était son ambitieux projet. Cette découverte passionnante au travers de l’art paléolithique permet désormais d’appréhender de manière différente plus de 30 000 ans d’histoire.• En bref PAULINE CROZE EN CONCERT À PARIS La chanteuse et musicienne Pauline Croze sera ce soir en concert au Café de la danse à Paris pour le plus grand bonheur de ses fans qui attendaient son retour avec impatience. Révélée en 2005, l’artiste française reprendra les titres de son troisième album, Le prix de l’Eden, sorti dans les bacs en octobre dernier. GUY AMSELLEM PRÉSIDENT DE LA CITÉ DE L’ARCHITECTURE Guy Amsellem, l’actuel directeur de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-La-Villette, devrait rapidement être nommé président de la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris. Le poste est vacant depuis le départ de François de Mazières, désormais député des Yvelines. Né en 1960, Guy Amsellem est un ancien élève de l’ENA (1987). Il est devenu directeur général de l’Union centrale des arts décoratifs en 1994, puis directeur de la Délégation aux arts plastiques au ministère de la Culture de 1998 à 2003. © LIBRIO ESSAI LE CORPS ET L’ISLAM Difficile pour un auteur de trouver dans l’actualité meilleure illustration des thèses défendues dans son livre. Alors que les Egyptiens se divisent sur la question du rôle du Coran dans leur Constitution, l’islamologue Malek Chebel publie un essai sur le Coran et le « hadith », la parole du prophète devenue tradition, vus à travers le prisme de l’amour, de la sexualité ou du désir. Grand défenseur d’une lecture éclairée du texte sacré des musulmans, l’anthropologue-philosophe se penche sur les questions les plus sensibles qui agitent la sphère des croyants. Les différents rituels de l’islam ne font-ils pas référence indirectement aux pratiques sexuelles ? L’auteur démontre que des traditions, parfois antérieures au prophète Mahomet, et des codifications des différents théologiens au fil de l’histoire sont souvent à l’origine des interdits ou condamnations les plus liberticides du monde musulman.• L’islam, de chair et de sang, Malek Chebel, éd. Librio, 3 €.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :