CNews n°1198 7 déc 2012
CNews n°1198 7 déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1198 de 7 déc 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : L'Egypte au bord de l'embrasement

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 N°1198 VENDREDI 7 DÉCEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR France En bref TROIS MORTS DANS UN INCENDIE DANS LE NORD Trois sexagénaires ont trouvé la mort hier dans l’incendie d’une maison, à Provin (Nord). Parmi les victimes figurerait un couple de personnes âgées de 68 ans, ainsi qu’une amie de 64 ans qui avait l’habitude de passer la soirée chez eux. C’est une patrouille de gendarmerie qui a donné l’alerte dans la nuit. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’incendie. La piste accidentelle est privilégiée. LES DÉPENSES DE MÉDICAMENTS STABILISÉES EN 2011 Les dépenses de médicaments se sont stabilisées en 2011, en raison des actions de régulation des pouvoirs publics, s’est félicitée hier l’assurance maladie. Il s’agit d’une première. Par ailleurs, la part des médicaments génériques ont gagné du terrain. Au total, les montants remboursés atteignent 22,84 milliards d’euros pour 2,64 milliards de boîtes. AFFAIRE MERAH : LA FEMME EN GARDE À VUE RELÂCHÉE La femme placée en garde à vue dans le cadre de l’affaire MohamedMerah a été remise en liberté hier. Aucune charge n’a été retenue contre elle. En revanche, son ex-compagnon était toujours entendu. Agé de 38 ans, il a reconnu avoir été l’ami des Merah, mais nie tout lien avec les sept assassinats commis par le tueur au scooter. PAS-DE-CALAIS : PERQUISITIONS AU SIÈGE DU PS Des perquisitions ont eu lieu hier matin au siège de la fédération du Parti socialiste du Pas-de-Calais à Lens dans le cadre d’enquêtes financières visant le maire de Liévin et ancien député socialiste Jean-Pierre Kucheida. Ce dernier est visé par quatre enquêtes préliminaires ouvertes par le parquet de Lille. LA CRISE DE L’UMP RESTE DANS L’IMPASSE TOUJOURS PAS D’ACCORD ENTRE FILLON ET COPÉ Quatrième rencontre et toujours pas d’accord. Jean-François Copé et François Fillon ont donc décidé de se revoir dans les prochains jours pour trouver une issue à la crise de l’UMP. Principal sujet de discorde entre les deux adversaires à la présidence, la date d’une nouvelle élection. La filloniste Valérie Pécres - se a semblé faire un pas en avant hier midi ; alors que l’ex-Premier ministre souhaitait jusqu’alors un scrutin « dans les trois mois », la députée UMP des Yvelines a affirmé au Figaro qu’il serait « acceptable » de revoter au printemps. C’est ce qu’avait réclamé hier dans ces colon - nes la non-alignée Nathalie Kosciusko- Morizet. En cas de blocage persistant, le copéiste Axel Poniatowski propose que les rivaux se partagent les responsabilités. Le député-maire de Meaux garderait la présidence quand son adversaire prendrait la tête du groupe à l’Assemblée. Problème, « Copé ne lâchera jamais Christian Jacob (l’actuel président du groupe,ndlr) », juge un copéiste.• « Le chantier (de l’EPR) ira jusqu’au bout. Il y a des difficultés mais je pense qu’il faut assumer cela parce que (…) c’est nécessaire. » Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, hier sur RTL. © M. EULER/AFP © B. LANGLOIS/AFP François Fillon et Jean-François Copé, en septembre dernier. PRÉSERVATION DE L’ENVIRONNEMENT LA MISSION DE M. HULOT François Hollande et Nicolas Hulot, hier à l’Elysée. En 2002, il conseillait Jacques Chirac, lui soufflant la phrase sur « la maison qui brûle » prononcée au sommet de Johannesburg. Voilà Nicolas Hulot au service de François Hollande. L’ancien présentateur d’Ushuaïa a été reçu à l’Elysée hier, où le président de la République lui a confié une mission internationale pour la préservation de l’environnement. « Cette mission diplomatique s’inscrit dans la tradition universaliste de la France », a expliqué l’écologiste. La présidence a assuré que ce rôle « d’envoyé spécial » de François Hollande sera rempli bénévolement par celui qui avait tenté, en vain, d’être le candidat EELV à la présidentielle. Sans équipe dédiée, Nicolas Hulot pourra seulement compter sur les hommes en place au Quai d’Orsay et dans les ministères concernés. « Ma seule boîte à outils, ce sont mes mots et mes convictions », a ajouté l’ancien journaliste qui a voté Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. Son premier voyage pourrait être pour l’Equateur, un pays dont il a salué la décision de « geler une grande partie de ses réserves pétrolières ».• 2% HÉNIN-BEAUMONT NOUVEAU SCRUTIN ? Marine Le Pen espère avoir une deuxième chance. Le Conseil constitutionnel se prononce aujourd’hui sur le recours déposé par la présidente du FN après la victoire du socialiste Philippe Kemel lors des législatives de juin. Battue de 118 voix, la leader frontiste a émis des doutes sur la validité d’une cinquantaine de votes ; elle met en cause des différences de signatures entre les deux tours sur les listes d’émargement. Si les Sages donnent raison à Marine Le Pen, les regards se tourneront vers Jean- Luc Mélenchon. En troisième position du premier tour (21,5%) , le leader du Front de gauche n’a pas dit clairement s’il serait à nouveau candidat dans cette 11 e circonscription du Pas-de-Calais.• C’EST LA HAUSSE minimum des tarifs réglementés du gaz de GDF Suez qui devrait entrer en vigueur le 1 er janvier. Cette augmentation, qui pourrait atteindre 3%, touchera 85% des abonnés au gaz en France. Les tarifs ont bondi de près de 80% depuis juillet 2005, selon des données de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). © D. CHARLET/AFP
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1198 VENDREDI 7 DÉCEMBRE 2012 France 15 ACIÉRIE DE FLORANGE LA MENACE PÈSE TOUJOURS Edouard Martin, le leader CFDT (à gauche) d’ArcelorMittal à Florange, hier. Nouvel imbroglio autour du sauvetage de Florange. La Commission européenne a annoncé hier matin qu’ArcelorMittal avait retiré le projet Ulcos « à cause de difficultés techniques ». Un coup de tonnerre pour l’intersyndicale de l’aciérie qui considère que celui-ci doit permettre une nouvelle activité sur le site, à savoir le captage et le stockage de CO2. Devant l’enjeu, le Premier ministre avait d’ailleurs accepté l’arrêt des hauts-fourneaux mosellans à condition qu’il n’y ait pas de plan social et que ce projet soit mis en place. Dans la soirée d’hier, François Hollande a également promis lui-même que « les engagements seront tenus » pour qu’il y ait « un avenir pour Florange » et qu’il en « sera le garant ». De son côté, le groupe indien a affirmé qu’il n’abandonnait pas le projet Ulcos et qu’il pourrait présenter une nouvelle version au plus tôt en 2013. Des déclarations qui n’ont pas calmé les inquiétudes. La CFDT, estimant avoir « deux ennemis, le gouvernement et ArcelorMittal », se préparait hier à occuper les hauts-fourneaux de Florange.• © J.-C. VERHAEGEN/AFP En bref UN RÉSEAU DE PROSTITUTION DÉMANTELÉ À NICE Un réseau de prostituées roumaines, travaillant à Nice et contrôlé par une organisation criminelle basée en Roumanie, a été démantelé cette semaine par la police judiciaire, a-t-on appris hier. Depuis lundi, quatorze personnes ont été interpellées, dont six devaient être déférées. Elles contrôlaient au moins quarante-cinq prostituées. Selon la police, cette organisation s’est mise en place en 2010 après le démantèlement d’un réseau bulgare. QUATRE MORTS DANS UN ACCIDENT DE LA ROUTE PRÈS DE TOURS Un accident de la route a fait quatre morts et un blessé grave dans la nuit de mercredi à jeudi à La Chapellesur-Loire (Indre-et-Loire), près de Tours. Le véhicule, où se trouvaient cinq jeunes, est sorti de la route pour une raison encore inconnue. Deux mineurs de 16 ans, un de 20 ans et un de 25 ans ont été tués sur le coup. Une cinquième victime âgée de 27 ans, a été transportée à l’hôpital dans un état grave. ARMÉE ÉCONOMIES DRASTIQUES L’équation est complexe. Garder une armée de qualité en économisant un milliard d’euros par an, de 2014 à 2019. C’est l’enjeu d’un livre blanc qui sera publié en février et dont Le Parisien a révélé hier les principales pistes. Pour trouver ces cinq milliards, le quotidien évoque la réduction du nombre de bases militaires, celles des recrutements et la baisse du nombre de fanfares militaires. Certains experts envisagent de supprimer un sous-marin nucléaire sur les quatre dont dispose la France. Mais la solution la plus polémique pourrait être le recours ponctuel à des sociétés privées, comme aux Etats-Unis. Le ministère de la Défense s’est contenté hier « de mettre en garde contre les rumeurs ».• Le sous-marin nucléaire Emeraude. © ECPAD/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :