CNews n°1196 5 déc 2012
CNews n°1196 5 déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1196 de 5 déc 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : Arnaques fléau du web

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 N°1196 MERCREDI 5 DÉCEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR Télévision En bref BEYONCÉ E5-EN BREF VUE TITRE PAR E5-En ELLE-MÊME Bref texte Le 16 février prochain, HBO devrait diffuser un documentaire sur Beyoncé réalisé par la chanteuse. « Tout le monde connaît la musique de Beyoncé mais peu connaissent Beyoncé en tant que personne », a déclaré le président de la chaîne américaine. La star aurait sélectionné elle-même les images de ce film qui revient sur son enfance, ses débuts avec les Destiny’s Child ou sa maternité et son métier de femme d’affaires. LE NOUVEAU PROJET DE JULIAN FELLOWES Après Downton Abbey, Julian Fellowes, son créateur très primé, s’attaque à une nouvelle série. Selon le site américain The Wrap, l’homme devrait s’associer à NBC et Universal Television pour produire et écrire le scénario de The Gilded Age (« l’âge d’or »). L’intrigue du feuilleton se déroulerait dans le New York de la fin du XIX e siècle, se concentrant plus particulièrement sur « les princes de la renaissance américaine » a confié Julian Fellowes. DOCUMENTAIRE - CANAL+ LA RÉSISTANCE DU LARZAC José Bové s’était installé sur le causse du Larzac en 1972, parmi les paysans. © ELZÉVIR/ARTE En 1972, l’Etat français lance une procédure d’expropriation à l’encontre des paysans du Larzac, projetant d’y construire une extension d’un terrain militaire. Mais ces derniers en font le serment, jamais ils ne céderont leurs terres… Dans le face-à-face avec l’armée et les forces de l’ordre, ils déploieront des trésors d’imagination pour faire entendre leur voix. Après un très long combat, le projet sera finalement rejeté en 1981. Tous au Larzac, film documentaire de Christian Rouaud (qui s’était illustré avec Les Lip. L’imagi- nation au pouvoir), retrace les dix années de résistance des paysans du Larzac pour défendre leur terre, leur outil de travail devenu leur territoire, face au gouvernement français. Une chronique de solidarité, épopée socio-politique racontée par les protagonistes de l’époque. Les images d’archives dévoilent notamment le soutien reçu par diverses associations et militants, dont José Bové, qui s’installe sur les lieux. L’aventure restera comme emblématique de la possibilité de résistance face au pouvoir établi.• Tous au Larzac, Canal+, 22h40. MAGAZINE - D8 PRIVILÈGES FRANÇAIS Leur fonction, ou leurs relations leur permettent de bénéficier d’avantages. En quête d’actualité lève le voile sur « la France des passe-droits et des pistons ». Guy Lagache s’est intéressé à certains « élus de la République » et à leurs « privilèges », mais aussi aux journalistes qui, s’ils ne se privent pas de dénoncer les « pistonnés », bénéficient eux-mêmes d’avantages. Qui profite de ces passe-droits ? Quels sont les ruses et les réseaux des nouveaux chasseurs de privilèges ? Le magazine d’investigation tentera ce soir d’y répondre.• En quête d’actualité, D8, 20h50. © SUPERSTOCK/SIPA LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Le grand pari de France 3 Fini Franck Ferrand ou Frédéric Taddeï en deuxième partie de soirée sur France 3, la chaîne a décidé de supprimer toutes ses émissions sur cette case horaire, à partir de la fin du mois de décembre, pour laisser la place à un grand Soir 3 qui passera de 26 minutes à une heure. L’intérêt de cette opération est de faire des économies en supprimant ainsi tous ces programmes et en les remplaçant par un journal allongé. La chaîne doit en effet trouver 100 millions d’économie l’année prochaine pour compenser la suppression de la publicité après 20h. Frédéric Taddeï est donc recasé sur France 2, le vendredi soir, à la place de Bruce Toussaint, dont l’émission est supprimée pour faire de la place à Ce soir ou jamais. Hier, Bruce me faisait d’ailleurs part de sa colère : « Je quitte France 2 qui se comporte très mal avec moi. Quel intérêt d’arrêter une émission au bout de deux mois, alors qu’elle est en train de trouver ses marques. » Et de tacler les responsables du service public : « Ma priorité c’est Europe 1, où là, au moins, j’ai des patrons sérieux et intelligents. » La direction de France 3 se concentre de son côté sur son Grand Soir 3 qui débutera le 18 mars prochain, mais reste l’inquiétude de l’audience. J’ai pu consulter les moyennes d’audience du Soir 3 qui plafonne à 6%, donc bien loin des 10% réclamés par la chaîne. On nous annonce une nouvelle formule, avec deux présentateurs et un grand débat. Mais le pari est risqué, car à force de vouloir rogner sur les budgets, c’est France 3 qui risque fort de dégringoler d’une marche face à une TNT de plus en plus puissante et agressive. © E. ROBERT/DIRECT8
Télévision 27 TÉLÉFILM - FRANCE 2 LA MAISON TELLIER ROUVRE SES PORTES © B. BARBEREAU/FRANCE2 Les filles de madame Odile, dans La maison Tellier. Une mère maquerelle ferme son bordel le temps d’un weekend et emmène ses « filles » assister à la première communion de sa nièce, à la campagne, en les faisant passer pour ses vendeuses… France 2 rediffuse ce soir La maison Tellier, un téléfilm réalisé en 2008 par Elisabeth Rappeneau d’après la nouvelle de Maupassant, et portée une première fois à l’écran par Max Ophüls au début des années 1950. Peinture d’une triste condition féminine, l’adaptation tout en finesse signée par Colo Tavernier O’Hagan prend quel ques libertés avec le texte d’origine sans en perdre l’esprit. Catherine Jacob brille dans le rôle de madame Odile, commerçante dans l’âme pour qui le chiffre d’affaires est une valeur sûre. Tenancière de maison close autoritaire mais capable de tendresse, elle cache tout de sa vie dissolue à sa famille. Les pensionnaires de la maison Tellier avaient fait un carton lors de la première diffusion en séduisant plus de 6,7 millions de téléspectateurs. Avec aussi Bruno Lochet, Sophie Quinton…• La maison Tellier, France 2, 20h45. CINÉMA - OCS MAX LE MAÎTRE DU FBI Leonardo DiCaprio incarne John Edgar Hoover. Directeur du FBI durant huit mandats de président John Edgar Hoover méritait bien deux heures de film. Clint Eastwood a choisi Leonardo DiCaprio pour interpréter l’homme pendant une bonne partie de sa vie. Grimé, l’acteur épouse toutes les facettes de ce personnage aussi craint qu’idolâtré. J. Edgar explore ainsi la vie intime et publique de celui qui, pendant près de 50 ans, a fait régner la loi en Amérique. Souvent au cœur de controverses, le directeur du FBI est ici un homme tourmenté et vulnérable. Clint Eastwood a choisi de filmer un Hoover amoureux afin d’éviter l’écueil du biopic et donne ainsi sa vérité sur le personnage.• J. Edgar, OCS MAX, 20h40. © WARNER BROS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :