Direct Matin n°1193 30 nov 2012
Direct Matin n°1193 30 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1193 de 30 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : UMP : la colère des non-alignés

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
France 14 N°1193 VENDREDI 30 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR En bref LE CONSEIL D’ÉTAT INVALIDE LA HAUSSE LIMITÉE DU GAZ Le Conseil d’Etat a suspendu hier l’arrêté ministériel limitant à 2% la hausse des tarifs du gaz pour les particuliers survenue fin septembre. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) avait estimé à l’époque que la hausse des tarifs du gaz aurait dû atteindre 6,1% cet automne pour couvrir les coûts de GDF Suez, comme le prévoit la loi. INCENDIE AUX RESTOS DU CŒUR : LA PISTE CRIMINELLE ÉVOQUÉE L’incendie d’un centre des Restos du cœur, survenu cette semaine à Caen (Calvados), pourrait être d’origine criminelle, a indiqué hier le parquet. Toutefois, cette hypothèse « vraisemblable » doit être confirmée par l’expertise des prélèvements effectués sur place. Les résultats sont attendus dans « plusieurs semaines ». TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LA LOI REPOUSSÉE À FIN 2013 A la demande notamment de plusieurs associations environnementales, le débat sur la transition énergétique sera prolongé de plus de six mois, ont indiqué hier des membres du Conseil national de la transition énergétique à l’issue de leur première réunion. Il doit déboucher sur une loi de programmation en septembre 2013. La France doit réduire notamment de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d’électricité. DRAME DE PAU : LA MÈRE SOUPÇONNÉE La mère des deux enfants de 6 ans et 5 mois retrouvés morts mercredi dans un pavillon de Pau (Pyrénées- Atlantiques) est soupçonnée de les avoir tués avant de tenter de mettre fin à ses jours, a indiqué hier le parquet de Bordeaux. Une enquête de police avait été ouverte mercredi soir pour « homicides volontaires sur mineurs de 15 ans ». La mère était toujours hospitalisée hier. Ses jours ne sont pas en danger. © POUZET20MN/WPA/SIPA JUGEMENT EN APPEL DU CRASH DU CONCORDE CONTINENTAL RELAXÉE Un jugement à double sens. La cour d’appel de Versailles a décidé hier de relaxer Continental Airlines pour le crash du Concorde, qui avait fait, le 25 juillet 2000 à Gonesse (Val d’Oise), 113 victimes. Comme lors de la première instance en 2010, la cour a estimé que l’accident du supersonique d’Air France était imputable à la compagnie américaine. Une lamelle de métal tombée de l’un de ses appareils aurait entraîné l’éclatement d’un des pneus du Concorde, puis la perforation d’un réservoir et sa chute fatale. Un terrible enchaînement qui ne justifie pas, selon la cour, une condamnation pénale. Mais Continental Airlines n’en reste pas moins responsable sur le plan civil. La cour d’appel a ainsi confirmé la condamnation de Continental Airlines à verser 1 million d’euros de dommages et intérêts à Air France, pour atteinte à son image. La compagnie française, elle, réclamait 15 millions d’euros.• BRAQUAGE DANS LES ARDENNES UN CADAVRE RETROUVÉ La gendarmerie poursuit son enquête. S’agit-il de l’un des malfaiteurs ? Le cadavre d’un homme a été retrouvé hier matin à Neuville-aux- Joûtes (Ardennes), à seulement un kilomètre de Signy-le-Petit, lieu du braquage, la veille, d’un fourgon blindé de la Brink’s. Le corps de cet homme, retrouvé à proximité d’une voiture calcinée, aurait la tête « éclatée », selon une source proche de l’enquête. Il pourrait Les débris du supersonique d’Air France au lendemain du crash du 25 juillet 2000. s’agir de l’un des trois membres du commando à l’origine de l’attaque des convoyeurs de fonds. Le braquage avait été perpétré mercredi matin sur une route départementale, s’appuyant sur un plan hors du commun. Les malfaiteurs n’avaient pas hésité à faire sauter une partie de la chaussée à l’explosif, provoquant le dérapage du fourgon dans un fossé. Les trois hommes avaient ensuite forcé la porte arrière du véhicule à l’aide d’une nouvelle explosion. Un raid spectaculaire qui n’aurait rapporté qu’un butin « insignifiant », selon une source proche du dossier. Parmi les trois convoyeurs de fonds pris par surprise, deux avaient été grièvement blessés. Le premier a pu être opéré de la rate dans la nuit de mercredi à jeudi. Le second, dont le bras a été cassé, devait être opéré hier dans la journée. Selon les autorités, les malfaiteurs, pourraient avoir fui en Belgique.• PURÉE SOUILLÉE LA MAUVAISE BLAGUE Il s’agirait d’une farce qui aurait pu très mal tourner. Deux cuisiniers ont été placés en garde à vue hier à Lille, dans l’enquête sur la découverte de détergent dans une purée qui devait être servie à des enfants d’une crèche de Lambersart (Nord). Selon Europe 1, l’un d’eux est soupçonné d’avoir ajouté il y a une semaine un produit toxique dans un bac de préparation pour importuner son collègue avec lequel il serait en conflit. Ce dernier, enrhumé, n’aurait pas décelé l’odeur suspecte et aurait alors servi le plat. Mais deux employées ont eu la bonne idée de gouter la purée avant de la servir aux enfants. Après avoir ressenti de légères brulures dans la gorge, elles ont retiré le plat de justesse. Les analyses ont montré qu’il contenait du détergent utilisé pour nettoyer les sols.• © MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR/JOACHIM BERTRAND/SÉCURITÉ CIVILE « Si le choix politique (de la nationalisation de Florange) est fait, les moyens seront trouvés et, au demeurant, ça n’aggraverait pas le déficit. » Jérôme Cahuzac, ministre du Budget, hier sur France Info. © E. PIERMONT/AFP 934 POSTES vont être supprimés à Alactel France dans le cadre d’un plan de départ « basé sur le volontariat » a indiqué hier la direction. L’équipementier télécom avait annoncé cet été à ses 76 000 employés son intention de supprimer 5 000 postes dans le monde pour retrouver la confiance des marchés. La France, qui compte 9 000 salariés, a été particulièrement touchée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :