CNews n°1193 30 nov 2012
CNews n°1193 30 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1193 de 30 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : UMP : la colère des non-alignés

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Ile-de-France N°1193 VENDREDI 30 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR LE SERVICE D’AUTO-PARTAGE POURSUIT SON DÉVELOPPEMENT AUTOLIB’FÊTE UN AN DE SUCCÈS Tous étaient réunis pour Autolib’. Alors que le réseau de voitures électriques en libre-service souffle sa première bougie, la ville de Paris et le groupe Bolloré, qui a conçu le dispositif, se sont félicités hier au Trocadéro (16 e) de ce premier bilan. « Un an après son lancement, cette première mondiale est une vraie réussite. Je suis fier que l’on ait pu relever ce défi », a souligné Vincent Bolloré, PDG du groupe. En séduisant déjà plus de 47 000 abonnés, Autolib’« poursuit l’objectif d’offrir le maximum de liberté dans le choix de son moyen de transport », s’est enthousiasmé le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë. Au conseil régional d’Ile-de- France, on salue surtout « l’audace technologique que représente Autolib’ », en précisant que « la mairie de Paris et le groupe Bolloré sont des précurseurs qui vont faire des émules dans le monde entier ». « Qualité du service et gentillesse » Le réseau Autolib’compte aujourd’hui 1 750 Bluecar dans 720 stations (soit 3 500 bornes de recharge). A terme, 3 000 citadines électriques devraient circuler dans la région. « Autolib’a été pensé comme un service public métropolitain, a expliqué Julien Bargeton, adjoint au maire de Paris et président du syndicat mixte Autolib’. Il a pleinement trouvé sa place dans la vie des citadins. » Grâce à cet effort de déploiement, 95% des usagers se disent satisfaits du service, selon une enquête CSA réalisée ce mois-ci. « C’est pourtant très difficile de satisfaire les Parisiens, qui sont très exigeants », a lancé sur le ton de la blague Bertrand Delanoë. Pour sa legende Vincent Bolloré, Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo, hier au Trocadéro (16 e). première adjointe, Anne Hidalgo, cela s’explique aussi par la « qualité du service et la gentillesse » des ambassadeurs et des téléconseillers. « C’est un service exceptionnel porté par des gens exceptionnels. Mon mari et moi sommes conquis », a-t-elle ajouté. Des appréciations très satisfaisantes qui devraient aider à séduire de nouveaux partenaires. Selon Julien Bargeton, « une quinzaine de nouvelles villes devraient se lancer dans les prochains mois », parmi lesquelles Saint-Cloud (92), Bourg-la-Reine (92), Aubervilliers (93) ou encore Versailles (78). L’USAGER TYPE Un homme. Comme 69% des abonnés au service Autolib’. De 25 à 34 ans. Cette tranche d’âge représente 34% des usagers, juste devant les 35-49 ans (33%). Vivant à Paris. Les habitants intra-muros représentent environ 60% des utilisateurs. Qui roule 9 km en moyenne à chaque utilisation, principalement le soir, après 19h, et le week-end. Un air moins pollué Avec zéro émission de CO2, la Bluecar électrique a participé à la réduction de la pollution. Pour Bertrand Delanoë, « Autolib’est un magnifique succès et montre un fort potentiel d’art de vivre, moderne et écologique ». Depuis un an, 820 000 locations ont été effectuées. Ce sont plus de 900 tonnes de dioxyde de carbone qui ont été économisées. Pour améliorer encore les économies, Autolib’va développer la production d’électricité via des panneaux solaires dans Paris. On pourra alors recharger la batterie de la voiture avec 15m 2 de panneaux. A noter enfin que, pour les fêtes, Autolib’offre à partir de demain et jus - qu’au 31 décembre deux mois d’abonnement pour l’achat d’un pass annuel.• www.autolib.eu © E. PIERMONT/AFP LA BLUECAR COLLECTIONNE LES ATOUTS L’autonomie de la batterie de la Bluecar est de 250 kilomètres, avec une conduite mixte ville-route. Le GPS tactile du tableau de bord permet de prévoir son itinéraire, de choisir sa radio ou d’obtenir l’aide d’un téléconseiller. La vitesse maximale a été bridée à 130 km/h, ce qui permet de prendre l’autoroute. L’accélération est assurée par le moteur électrique de 50 Kw (près de 68 ch) pour passer de 0 à 60 km/h en 6,3 secondes. © AUTOLIB Les émissions de CO 2 de la Bluecar sont nulles, puisqu’elle roule entièrement à l’énergie électrique. Les dimensions de la citadine (3,65 m de long pour 1,70 m de large) permettent de se garer sans difficulté en ville. La construction a été réalisée par le carrossier italien Pininfarina, célèbre pour avoir dessiné notamment de nombreuses Ferrari.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :