CNews n°1189 26 nov 2012
CNews n°1189 26 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1189 de 26 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : Le cri de colère des femmes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 N°1189 LUNDI 26 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR France APRÈS UN DIX-HUITIÈME ASSASSINAT COMMIS SUR L’ÎLE L’ÉTAT DÉTERMINÉ EN CORSE Le ministre de l’Intérieur, hier à la préfecture d’Ajaccio, lors de sa conférence de presse. Occuper le terrain. Près de dix jours après un déplacement en urgence en Corse suite à un meurtre, les ministres Manuel Valls et Christiane Taubira sont à nouveau sur l’île pour afficher la détermination du gouvernement. Depuis le mois de janvier, dix-huit homicides ont été enregistrés. Hier, à Ajaccio, le ministre de l’Intérieur a renouvelé son appel à la « mobilisation ». « Je suis conscient que la réponse de l’Etat doit être sans cesse améliorée et ce que les Corses attendent, comme tous nos compatriotes, ce sont des résultats, pas des mots, pas des discours », a-t-il déclaré. Un discours et un déplacement qui visent avant tout à rassurer les Corses. Depuis quelques jours, le ras-le-bol contre les règlements de comptes et l’impuissance de l’Etat à enrayer cette violence se font sentir. Mercredi, des femmes ont publié une tribune dans Libération dans laquelle elles appelaient le chef de l’Etat, François Hollande, à agir. Par ailleurs, vendredi, Pierre Poggioli, du parti indépendantiste Corsica Libera, a dénoncé dans une lettre ouverte le bilan « inexistant » de la lutte anti-criminalité. Selon lui, l’effort a été concentré sur la violence politique et les nationalistes, « tandis que la pègre se développait en toute tranquillité ». Pour tenter de dénouer la situation, Manuel © P.POCHARD-CASABIANCA/AFP TROIS MEURTRES EN UN MOIS 20 novembre : Victor Ribeiro, 45 ans, qui dirigeait une entreprise de bâtiment et travaux publics dans le village de Moriani (Haute- Corse), est tué près de Bastia. 14 novembre : Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, 59 ans, est abattu par un tireur à Ajaccio. 16 octobre : L’avocat ajaccien Antoine Sollacaro, 63 ans, est tué par balles au volant de sa voiture par deux tueurs en moto, dans le centre d’Ajaccio. Valls a confirmé hier qu’une quarantaine de personnels supplémentaires seront affectés à la justice et à la sécurité en Corse, « au plus tard, début 2013 ». Il a également réitéré son ambition de développer la vidéo-protection et la lecture automatisée des plaques minéralogiques. La garde des Sceaux doit présenter dans la journée la circulaire de politique pénale à Ajaccio, devant les magistrats et les chefs de la police et de la gendarmerie réunis au tribunal de grande instance. Les deux ministres quitteront l’île ce soir.•
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1189 LUNDI 26 NOVEMBRE 2012 France 13 © FAMILLE RODRIGUEZ/AFP ENLÈVEMENT DE CHLOÉ L’ADO RACONTE SON CALVAIRE Chloé Rodriguez, 15 ans, disparue durant une semaine et retrouvée en Allemagne. La jeune Chloé lève le voile pour la première fois sur sa captivité. Une semaine après avoir été retrouvée vivante en Allemagne, l’adolescente a témoigné dans l’émission 66 minutes, sur M6, diffusée hier. Elle y a raconté son calvaire dans le Gard et en Allemagne, mais est restée évasive sur d’éventuelles agressions sexuelles dont son ravisseur est soupçonné. « Il ne voulait pas me faire de mal directement », assure-t-elle, avant d’ajouter : « Après, ça ne veut pas dire que je n’ai pas subi d’autres choses. » Sur sa captivité, Chloé est plus précise. Elle a été enlevée, le 9 novembre, à son domicile de Barjac (Gard). « Je me suis garée près du garage et il y a un homme qui est rentré dans la cour (…) J’essaie de partir en courant, je suis tombée, il m’a menée jusqu’à la voitu re », a-t-elle raconté. C’est alors qu’a commencé une terrible épreuve. Enfermée pendant des heures dans le coffre, elle s’est retrouvée en Italie avant de rejoindre l’Allemagne. Lors de son calvaire, la captive a avoué avoir eu « peur de mourir », ne sortant du véhicule que dans des lieux isolés. Elle manquait d’eau et redoutait de s’enfuir. La jeune fille était abattue, mais un appel de sa mère à la radio, deux jours après son enlèvement, « l’a boostée », a- t-elle confié. Je me suis dit : faut pas que j’abandonne ». Une semaine de captivité qui s’est achevée le 16 novembre à Oppenau, près d’Offenbourg, à l’issue d’une course-poursuite. « Là, j’ai craqué. Quand les gendarmes ont ouvert le coffre, je suis sortie, je me suis jetée dans les bras d’un gendarme, je crois qu’il m’a prise pour une folle », a-t-elle conclu.• En bref MARSEILLE : UN HOMME ÉCROUÉ APRÈS LE VIOL D’UNE MINEURE Un homme a été mis en examen et écroué après le viol et la séquestration d’une jeune fille de 16 ans dans un squat de Marseille (Bouches-du-Rhône), a-t-on appris hier. Le suspect dit ne pas être impliqué dans les actes sexuels. Deux autres occupants du squat sont recherchés. La victime a déclaré aux enquêteurs avoir été violée et retenue pendant plusieurs heures lundi soir dans le squat avant d’être libérée par ses ravisseurs. AVIGNON : NOUVELLES DÉGRADATIONS AU CIMETIÈRE JUIF Deux stèles apposées à l’entrée du cimetière juif d’Avignon (Vaucluse) ont été une nouvelle fois dégradées dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris hier. Deux plaques de marbre ont été attaquées « probablement au marteau », selon les enquêteurs. Il y a un mois et demi, un premier acte de vandalisme avait déjà été constaté. AFFAIRE LIGONNÈS RECHERCHES RELANCÉES Un an et demi après sa disparition, les enquêteurs traquent toujours Xavier Dupont de Ligonnès. Des nouvelles recherches vont être effectuées dans le Var, selon des informations du Parisien d’hier. Le père de famille nantais, suspect numéro un dans les meurtres de ses quatre enfants et de sa femme, est toujours porté disparu depuis avril 2011 et son passage dans le Var. C’est dans ce département, dans les environs de Roquebrune-sur-Argens, là où se perd la trace du père de famille, que les policiers vont explorer des grottes et galeries souterraines. Des recherches présentées comme « imminentes » par une source proche de l’enquête.• Xavier Dupont de Ligonnès, le 14 avril 2011 à Roquebrune-sur-Argens (Var). © T. COEX/AFP © A.-C. POUJOULAT/AFP MARSEILLE LA SPIRALE INFERNALE A Marseille, quartiers Nord, samedi soir. Le calme est revenu à Marseil - le après une poussée de violence en début de week-end. Les policiers tentaient toujours hier soir de retrouver les auteurs d’un nouvel assassinat vendredi soir dans la cité phocéenne. Un com- mando de trois individus qui a abattu d’une balle dans la tête un homme de 28 ans, dans les quartiers Nord. La victime, membre de la communauté des gens du voyage, était recherchée depuis septembre 2010. Ce 24 e assassinat de l’année a déclenché plusieurs rixes jus - qu’au samedi matin, une nuit qualifiée de « sanglante » par le parquet. Un Cap-Verdien de 28 ans, blessé à l’arme blan che, a notamment été transporté à l’hôpital de la Timone « entre la vie et la mort ». Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire UMP de Marseille, a regretté, samedi, que les renforts promis en septembre ne soient toujours pas arrivés (200 policiers et six magistrats supplémentaires).•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :