CNews n°1188 23 nov 2012
CNews n°1188 23 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1188 de 23 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : Alain Juppé le démineur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 VENDREDI 23 NOVEMBRE 2012 LA GROSSE KRONIK DE PIERRE MÉNÈS PARIS RESTE UN MYSTÈRE La si fameuse crise de novembre du Paris Saint-Germain a connu une trêve (passagère ou définitive, il est encore trop tôt pour le dire) avec sa victoire mercredi en Ukraine face au Dynamo Kiev (0-2) et surtout sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le contrat est donc rempli dans cette compétition pour les hommes de Carlo Ancelotti, mais c’est, hélas, tout sauf anecdotique pour notre pauvre football français. Au revoir Montpellier et Lille, derniers de leurs poules respectives, et merci à eux d’avoir participé ! Mais bon, une fois ce sympathique constat effectué, que reste-t-il de la prestation ukrainienne des Parisiens ? « Que reste-t-il de la prestation ukrainienne des Parisiens ? Rien ou presque… » Football Aller chercher la première place ? Rien ou presque, la première période ayant ressemblé à une bouillie infâme, avec notamment un milieu de terrain aux abois et un Thiago Silva méconnaissable. Sans un Salvatore Sirigu inspiré et la maladresse de leurs adversaires, qui ont pris d’assaut pendant 45 minutes la surface parisienne, nos chers visiteurs d’un soir auraient très bien pu encaisser deux ou trois buts avant le repos. A ce moment précis, je me suis imaginé cette équipe affronter la Juventus Turin ou le Borussia Dortmund. Une vision d’horreur. Mais un superbe contre et une grosse boulette ukrainienne plus tard, Ezequiel Lavezzi avait réussi un doublé, signalant enfin sa venue à Paris avec ces deux premiers buts. A l’arrivée, le club de la capitale est qualifié et jouera donc la finale du groupe A pour la première place contre Porto, le 3 décembre prochain au Parc des Princes. Mais la question est maintenant de savoir si tout doit être fait pour aller la chercher, sachant que le Real Madrid, Manchester United ou encore la Juventus Turin semblent promis à la deuxième dans leurs différents groupes. Et donc de potentiels futurs adversaires (bourreaux ?) de la bande à Ibrahimovic. Bref, les matchs se suivent et se ressemblent. Mais le mystère parisien reste entier, et ça commence à devenir un rien lassant.• © MERIADECK POUR DIRECT MATIN DIRECTSPORT A 49 ans, Pierre Ménès est une figure du paysage footballistique français. Ancien reporter à L’Equipe, cette intarissable grande gueule officie aujourd’hui en qualité d’expert pour le Canal football club. Chaque vendredi, il tient sa « Grosse kronik » dans les colonnes de Lavezzi (c.), double buteur contre le Dynamo Kiev. © NEWSPIX/ICON SPORT J’AI AIMÉ © D. WINTER/ICON SPORT MEXÈS, FILS D’IBRA SCANDALE ORDINAIRE L’Europe entière a parlé du but exceptionnel de A la sortie de Valenciennes-Montpellier, Zlatan Ibrahimovic contre l’Angleterre. Quelques Cyril Jeunechamp a emmené à l’écart jours plus tard, sous le maillot du Milan AC, un journaliste de L’Equipe pour lui reprocher le Philippe Mexès a inscrit à Anderlecht un but contenu d’un papier à coup de boule. Résultat, fantastique. Contrôle de la poitrine et retourné un nez cassé et les excuses polies du club. Mais parfait à l’extérieur de la surface. Alors plus beau, voilà qu’à Arsenal, Jeunechamp était présent moins beau ? La question n’a pas beaucoup dans le groupe. Quand on a demandé à Girard d’intérêt. Mais, elle met un joli éclairage pour pourquoi, il s’est contenté d’un « pourquoi un joueur sympathique, guère épargné par les pas ? » Quand l’exemple est aussi minable, blessures et les soucis depuis pas mal de temps. il ne faut s’étonner de rien. © G. VANDEN WIJNGAERT/AP/SIPA © N. GUYONNET/ICON SPORT Raymond Domenech et l’équipe de France, en Afrique du Sud en 2010. HARO SUR RAYMOND Raymond Domenech a donc sorti son livre dont le titre, Tout seul, est à la fois révélateur de ce qu’il a vécu et prémonitoire. L’ancien sélectionneur des Bleus y décrit, souvent avec cruauté, le comportement de nos « starlettes » durant son si controversé « règne » et surtout la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Les charges sur Ribéry, Nasri ou Anelka sont d’une rare violence. Celles sur Gourcuff ou Henry plus nuancées. Mais les réactions sont assez étranges. Le milieu du foot pouffe de rire et continue de frapper sur son punchingball favori, comme si les joueurs étaient JE N’AI PAS AIMÉ dédouanés de tout. Et puis, il y a l’opinion publique, que l’on sent ébranlée par ces révélations, échaudée qu’elle est par le comportement de certains Bleus à l’Euro 2012, soit deux ans après le départ de Domenech. Entendons-nous bien, Raymond s’est beaucoup trompé. Il a commis des erreurs psychologiques et tactiques majeures. C’est incontestable. Mais cela n’excuse pas certains comportements qui ont transformé une situation compliquée en échec implacable. Et pour en arriver à un tel désastre, un sélectionneur, même mauvais, ne peut pas tout faire tout seul.•
DIRECTSPORT VENDREDI 23 NOVEMBRE 2012 Omnisports 21 « Le contact [avec Marion Bartoli] se passe très bien mais son fonctionnement individuel n’est pas compatible avec celui d’une équipe. » Amélie Mauresmo, capitaine de l’équipe de France de Fed Cup, hier. © B. GUAY/AFP 5 E PLACE POUR LA FRANCE au classement provisoire de l’UEFA. Grâce à la qualification du PSG en 8 e de finale de la Ligue des champions, elle est repassée devant le Portugal, ce qui permettrait au 3 e de L1 d’accéder l’année prochaine à la phase de poules de l’épreuve après un seul barrage. Mais le Portugal retrouvera sa place si Benfica se qualifie à son tour pour les 8 es. LIGUE 1 - 14 E JOURNÉE UNE SÉVÈRE CONCURRENCE © J.P. THOMAS/ICON SPORT Les Verts, ici Aubameyang, prendront la tête ce soir s’ils battent Valenciennes. La chasse au Lyon est ouverte. L’OL s’est emparé du fauteuil de leader la semaine dernière, mais ne pourra se permettre le moindre relâchement dimanche à Toulouse pour garder son trône. Car derrière, la concurrence fait rage avec pas moins de cinq équipes susceptibles de les déloger. Rennes, qui tentera de faire fructifier contre Evian sa victoire au Parc des Princes, aurait pu être la sixième, mais sa différence de but (+2 contre +12 pour Lyon) est rédhibitoire. Un souci que ne connaissent ni Saint-Etienne ni Valenciennes, qui s’af- frontent ce soir à Geoffroy-Guichard. Le vainqueur prendra provisoirement les rênes du championnat en attendant le résultat du PSG, qui devra confirmer son redressement entrevu en Ligue des champions lors de la venue de Troyes, demain. Bordeaux, qui n’aura pas la partie facile à Montpellier, et Marseille, qui accueille Lille dans le choc de cette 14 e journée, seront, dimanche, les deux derniers prétendants au leadership. Autant dire que les Lyonnais ont tout intérêt à être à la hauteur s’ils ne veulent pas perdre la tête.• En bref LIGUE EUROPA : L’OM À LA TRAPPE, BORDEAUX QUALIFIÉ Battu hier par Fenerbahce (0-1) dans une rencontre émaillée par de violents incidents dans les tribunes du Vélodrome, l’OM est déjà éliminé de la Ligue Europa. Vainqueur de son côté à Bruges (1-2), Bordeaux a décroché son billet et accompagnera Lyon, tenu en échec par le Sparta Prague (1-1), en 16 es de finale. FORMULE 1 : VETTEL VERS UN 3 E SACRE ? Le dénouement de la saison 2012 de Formule 1 sera connu dimanche à Interlagos au Brésil. Sebastian Vettel (Red Bull), leader du championnat du monde, est en ballotage favorable. Son dauphin, Fernando Alonso (Ferrari), accuse un retard de treize points. L’Allemand sera sacré s’il finit dans les quatre premiers. FOOTBALL : LA FIFA REFUSE LA DEMANDE DE DIDIER DROGBA La FIFA n’a pas approuvé la demande de prêt avant le début du mercato hivernal formulée par Didier Drogba. L’Ivoirien, qui évolue avec le club chinois du Shanghai Shenhua, ne pourra pas rejoindre un autre club pour se tenir en forme en vue de la Coupe d’Afrique des Nations qui débute le 19 janvier prochain. XV DE FRANCE APOTHÉOSE ? Le demi de mêlée Morgan Parra. © I. PICAREL/ICON SPORT Une dernière marche à franchir. Les Bleus affrontent les Samoa lors de leur 3 e et dernier test-match automnal, demain au Stade de France. Après deux succès probants face à l’Australie (33-6) et à l’Argentine (39-22), les Tricolores ont l’occasion de réaliser la passe de trois. Pour cette rencontre, Philippe Saint-André a décidé d’apporter un peu de sang neuf dans son XV de départ avec trois changements. Thomas Domingo, Benjamin Kayser et Morgan Parra ont été préférés à Yannick Forestier, Dimitri Szarzewski et Maxime Machenaud. Face aux Samoans, les Français devront être sur leurs gardes dans un match que le sélectionneur a qualifié de « piégeux ». Une victoire permettrait à la France de rester 4 e du classement IRB, devant l’Angleterre, et d’être tête de série lors du tirage au sort du Mondial 2015 qui aura lieu le 3 décembre prochain. C’est tout l’enjeu de ce match.•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :