CNews n°1188 23 nov 2012
CNews n°1188 23 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1188 de 23 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : Alain Juppé le démineur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 N°1188 VENDREDI 23 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR France FORMATION DES FACTEURS HALTE AUX MORSURES © M. DANIAU/AFP Face au nombre de morsures canines, La Poste propose des formations à ses équipes. Le meilleur ami de l’homme n’est pas forcément celui du postier. Les attaques de chiens sont aujourd’hui la troisième cause d’arrêt de travail des facteurs, après les accidents de la route et les chutes. Un problème (2 000 morsures environ par an) pris au sérieux par La Poste, qui propose depuis plusieurs années des formations à ses équipes, fondées sur le volontariat, pour se prémunir des attaques canines. « Le problème ne vient pas de la tenue du postier, explique Laurent Mirallès, qui a assisté mardi à une formation à Carpentras (Vaucluse). Le chien croit en fait que le facteur, qui vient et repart tous les jours, est une proie. Il réveille son instinct de chasseur. » Il est donc conseillé au responsable du courrier d’avancer calmement, puis de repartir à reculons, sans tourner le dos à l’animal. Si ce dernier s’approche, plusieurs « Non ! » criés fort doivent le calmer. Et en cas d’attaque, mieux vaut mettre son sac plutôt que son bras en opposition, puisque le chien « mord ce qu’on lui tend ». Les biscuits, quant à eux, ne sont d’aucune utilité.• En bref E5-EN UN RÉSEAU BREF TITRE E5-En DE PROXÉNÉTISME Bref texte DÉMANTELÉ Un réseau de proxénétisme roumain a été démantelé hier dans le Nord. Plus d’une dizaine de personnes ont été interpellées à Wattrelos et placées en garde à vue. Les prostituées présumées, sous la coupe de plusieurs couples vivant dans le campement, travaillaient sur un parking fréquenté par les chauffeurs routiers, selon le journal Aujourd’hui en France. SIX MILITAIRES MIS EN EXAMEN À CALVI POUR TRAFIC DE DROGUE Six militaires du 2 e Régiment étranger de parachutistes (REP) de Calvi (Haute-Corse) ont été mis en examen début novembre pour trafic de drogue au sein de leur unité, a-t-on appris hier. Les gendarmes ont découvert 350 grammes de cocaïne et 1,5 kg de cannabis cachés dans les cuisines. Trois des six hommes ont été incarcérés à la maison d’arrêt de Borgo. UN RANDONNEUR RESTE INTROUVABLE EN ARIÈGE Un randonneur toulousain de 62 ans est porté disparu depuis mardi, date à laquelle il est parti seul en montagne pour une journée de marche dans la vallée de Vicdessos, en Ariège. Vingt-trois gendarmes ainsi qu’un hélicoptère ont été mobilisés pour les recherches. UN GROUPE DE ROMS ÉVACUÉ À TOULOUSE Les autorités ont fait évacuer hier matin 88 personnes venant d’Europe de l’Est, principalement des Roms installés dans des campements de fortune le long de la Garonne à Toulouse, a indiqué la préfecture de la Haute-Garonne. Une opération ordonnée en mai par la justice du fait de l’insalubrité des lieux et du risque de crue. MORT, SON YORKSHIRE LUI DÉVORE LE VISAGE Le corps d’un homme de 54 ans, décédé de mort naturelle il y a quelques jours, a été retrouvé mercredi soir à son domicile de Mauléon (Deux-Sèvres). Son visage avait été dévoré par son chien, un yorkshire. Ce sont ses voisins qui ont donné l’alerte, inquiets de voir le logement du défunt fermé depuis plusieurs jours. Une fois sur place, les secours ont retrouvé le corps de la victime dans la salle d’eau. Sa mort serait liée à un malaise. RÉSEAU SNCF LUTTE ANTI- INCIVILITÉS Un mégot géant dans la gare de Marseille. © GERARD JULIEN/AFP Mégots de cigarettes, pieds sur les fauteuils, coups de fils dans les wagons… les incivilités sont dans le collimateur de la SNCF. Elle a lancé hier une campagne de sensibilisation des usagers. Des affiches avec un slogan « Il n’y a pas de petites incivilités » ou encore des sculptures en forme de chewing-gum ou de cigarettes géantes sont installées dans les gares et sur les quais. Objectif : faire prendre conscience aux voyageurs que ces comportements inciviques finissent par dégrader les conditions de transport de tous. Un phénomène difficilement quantifiable aujourd’hui. Mais la direction de la SNCF a constaté sur le terrain que le nombre d’incivilités explose. Les agents doivent de plus en plus gérer des attitudes gênantes pour la tranquillité des usagers, davantage pris à parti, en particulier dans les TER et sur le réseau banlieue de la région parisienne.• RECYCLAGE LA FRANCE PROGRESSE Peut mieux faire. Même si la France reste un mauvais élève européen, son taux de recyclage du plastique a progressé en 2011, selon une étude dévoilée hier par PlasticsEurope, l’association européenne des producteurs de plastique. 19,2% des déchets ont été recyclés contre 17,4% en 2010. C’est dans le secteur automobile que l’amélioration est la plus notable. La part de plastique recyclé a bondi en un an de 5,4% à 16,2%. Autre secteur en progrès, celui des équipements électriques. En revanche, statu quo chez les principaux consommateurs de plastique, l’emballage et le BTP, qui représentent 60% de la production à eux deux. Au niveau européen, la France se classe au 21 e rang, sous la moyenne européenne.•
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1188 VENDREDI 23 NOVEMBRE 2012 France 15 LE BAL DES DÉBUTANTES DEMAIN SOIR AU CRILLON À PARIS LES « DEBS » DANS LE GRAND MONDE J-1 avant leur grand soir. Les cœurs de vingt et une jeunes filles âgées de 16 à 21 ans battent aujourd’hui un peu plus fort que d’habitude, à la veille de leur entrée dans le gotha mondial. Apprêtées comme des princesses, habillées par les plus prestigieuses maisons de couture, elles participeront demain soir, à l’hôtel de Crillon, place de la Concorde, à Paris, au célèbre Bal des débutantes. D’abord organisé pour l’entrée des jeunes filles de bonne famille à la cour du roi de France, puis repris par l’aristocratie britannique, le fameux Bal était tombé peu à peu aux oubliettes dans les années 1960. Avant de renaître de ses cendres voici vingt ans, sous la houlette d’Ophélie Renouard, qui y apporta la touche « haute couture » qu’il conserve encore. Vitrine du savoir-faire français « Le Bal est une présentation au monde de futures célébrités, filles de personnalités de l’économie, de la politique, des médias, du cinéma, et, encore un peu, de l’aristocratie », explique Stéphane Bern, le maître de cérémonie depuis 1998. Des jeunes femmes choisies par cooptation. Le maître de cérémonie, Stéphane Bern, entouré des débutantes en 2011. Aux côtés de Lily Rivkin, fille de l’ambassadeur des Etats-Unis à Paris, seront présentes cette année les filles de Luc Besson et de Sylvester Stallone. Avant elles, les enfants de Silvio Berlusconi, de Clint Eastwood et de George Bush avaient valsé. Avec une douzaine de nationalités © JEAN-LUCE HURE AU CŒUR DES COULISSES... Les robes. Chaque débutante, selon ses goûts, est orientée vers un couturier qui lui prête une robe pour le Bal. Parmi eux cette année, Dior, Chanel, Lanvin, Oscar de la Renta. Les cavaliers. Les débutantes sont accompagnées du cavalier de leur choix, le plus souvent leur frère ou leur petit ami. Les dons. Le Bal a pour but de récolter des fonds pour une œuvre caritative avec cette année l’association Enfants d’Asie. Les débutantes, invitées, donnent ce qu’elles veulent. différentes, les « Debs », comme on les surnomme, sont « une vitrine unique du savoir-faire à la française », précise Stéphane Bern. Car derrière les bijoux, les robes, les fleurs, les décorations et le faste de la place de la Concorde se cachent non pas du luxe mais des emplois, selon l’animateur. « C’est du redressement productif », avance-t-il.• Sur Le décryptage complet du maître de cérémonie, Stéphane Bern.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :