Direct Matin n°1187 22 nov 2012
Direct Matin n°1187 22 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1187 de 22 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : UMP : la bataille n'est pas finie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Les clés du jour 4 N°1187 JEUDI 22 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR Mariage - High-Tech - Renault - Gaza - HB - Europe - Mali Viol - Navigo - Trintignant - Chevaline - PSG -Tiberi-Pourboires Corse - Illuminations - RDC - Dali -Fillon - Vincennes C’EST ARRIVÉ UN 22 NOVEMBRE JFK EST ASSASSINÉ À DALLAS Le 22 novembre 1963, alors qu’il est en voyage à Dallas (Texas), John Fitzgerald Kennedy, trente-cinquième président des Etats-Unis, est assassiné. Il se trouve dans sa limousine avec son épouse lorsqu’il est atteint de deux balles, tirées du 5 e étage d’un immeuble. Son assassin, Lee Harvey Oswald, est luimême tué deux jours plus tard sans avoir expliqué son geste. Des zones d’ombre entourent encore ce meurtre. © AP/SIPA IL PARCOURT 4 000 KM AVANT D’ÊTRE ÉCONDUIT Ramazan Noyan Culum voulait vivre le grand amour, mais ça n’était pas réciproque. Ce Turc de 38 ans a été emprisonné en Angleterre, le week-end dernier, avant d’être renvoyé dans son pays. Il avait réalisé un périple de 4 000 km pendant sept mois à bord d’un petit bateau depuis Bodrum en Turquie pour rejoindre Courtney Murray. Cette jeune femme vivait dans l’angoisse depuis que Ramazan l’avait rencontré en 2005. Elle avait alors refusé ses avances. Il s’était donc débrouillé pour obtenir son adresse L’HISTOIRE et son numéro de téléphone. Après plusieurs vaines tentatives pour la revoir ou prendre contact avec elle sur Facebook, l’amoureux a pris la mer en avril se disant « prêt à mourir pour elle ». Il a même ouvert un blog pour raconter son voyage, lui laissant chaque jour des messages enflammés, affrontant des tempêtes et restant éveillé pour éviter l’hypothermie. « Je veux te demander en mariage, tu peux choisir de m’aimer ou de m’emprisonner », clamait-il. Courtney Murray a fait son choix en prévenant les autorités. L’IMAGE INVITÉS DE MARQUE © B. STANSALL EB/AFP Rihanna, George Clooney, Barack Obama et Morgan Freeman fêtent-ils Thanksgiving ensemble ? Oui, mais au musée Madame Tussauds, à Londres, qui avait hier réuni ces quatre statues de cire dans une réplique du Bureau ovale de la Maison Blanche. La fête américaine a lieu aujourd’hui. POURQUOI DIT-ON... … « C’EST KITSCH » ? Lorsqu’on dit d’une œuvre d’art ou d’un objet qu’il est « kitsch », on insinue qu’il est de mauvais goût ou démodé. L’origine de cette expression, qui était d’abord réservée au vocabulaire de l’histoire de l’art mais qui aujourd’hui s’est élargie à d’autres domaines, vient d’Alsace. Pascale Lafitte-Certa, dans Les plus belles expressions de nos régions (éd. Points), explique qu’elle serait née en Bavière, à Munich, en 1870. Cette année-là, s’est tenue une exposition d’art d’un genre nouveau, mettant en scène des œuvres composées d’éléments disparates et démodés. Une production d’objets bon marché appelée en allemand « Das ist kitsch ». Le mot « kitsch » venant de l’allemand dialectal « kitschen », qui signifie peinturlurer ou encore barbouiller. DEMAIN DANS L’ACTU © S. SUPINSKY/AFP © J. LEGUERRE/AFP Les banques alimentaires organiseront leur collecte nationale dans les supermarchés et les épiceries, jusqu’à samedi. Elles espèrent collecter l’équivalent de 26 millions de repas. Ioulia Timochenko, ex-Premier ministre ukrainien, doit comparaître pour fraude fiscale. Un procès déjà plusieurs fois reporté à cause de son état de santé. C’est twitté © DR © DR Richard Branson @richardbranson Mon personnage de fiction préféré ? Pourquoi grandir lorsque l’on peut être Peter Pan pour toujours ! Pénélope Bagieu @PenelopeB Je cherche, je cherche, mais je vois vraiment pas comment je vais pouvoir être belle d’ici ce soir. Ni même vaguement présentable. © DR © DR Florian Gazan @flogazan 12.12.12 12h12’12 » … Voilà comme ça quand ça arrivera dans 3 semaines, vous n’aurez plus qu’à me retweeter ! Rafael Nadal @RafaelNadal Merci à tous pour vos encouragements et votre soutien pour mon premier entraînement. Je me suis senti bien sur le court.
Grand angle WWW.DIRECTMATIN.FR N°1187 JEUDI 22 NOVEMBRE 2012 5 FRANÇOIS FILLON A MENACÉ HIER DE SAISIR LA JUSTICE UN DUEL SANS FIN À L’UMP © A. ROBERT/APERCU/SIPA François Fillon et Jean-François Copé, en septembre dernier à Marcq-en-Barœul (Nord). DU VOTE AU RECOURS Le vote des militants. Dimanche, près de 180 000 adhérents de l’UMP ont voté entre 9 et 18h. Face à l’affluence, certains bureaux de vote ont fermé plus tard. La proclamation des résultats. Après une journée de comptage, la Cocoe (Commission d’organisation et de contrôle des opérations électorales), a proclamé lundi soir la victoire de Copé avec 98 voix d’avance. Un résultat validé par les deux camps et entériné hier par le bureau politique, alors que le camp Fillon s’apercevait que des bulletins avaient été oubliés. Le dépôt des recours. Désormais, selon les statuts de l’UMP, toute contestation des résultats doit être adressée à la commission des recours. Composée de neuf membres, elle est présidée par le copéiste Yannick Paternotte ; l’instance est souveraine en interne, ses décisions ne pouvant être contestées qu’en justice. Alors qu’il semblait avoir reconnu sa défaite, François Fillon a contesté hier la victoire de Jean-François Copé. Il en appelle à Alain Juppé. Bataille Copé-Fillon, acte II. La journée avait pourtant bien commencé avec la tenue dans une ambiance apaisée du bureau politique hebdomadaire de l’UMP. Mais en début d’après-midi, l’ancien Premier ministre a décidé de déterrer la hache de guerre en dépêchant trois de ses lieutenants dans un bureau de l’Assemblée nationale pour contester, face à la presse, l’élection de Jean-François Copé à la présidence du parti. En cause, selon Valérie Pécresse, Eric Ciotti et Laurent Wauquiez, l’oubli des résultats de Nouvelle-Calédonie, Mayotte, ainsi que Wallis et Futuna, qui pourrait donner la victoire à François Fillon. Mais ce dernier a affirmé sur TF1 qu’il ne revendiquait plus la victoire. « Je renonce à la présidence de l’UMP », a même lancé l’ex-Premier ministre. Il demande cependant « que soit rectifié ce vote car l’UMP ne peut pas vivre sur un mensonge ». La Cocoe ne peut pas se déjuger Mais cette question n’est plus du ressort de la Cocoe, la commission qui a proclamé les résultats. Patrice Gélard, son président, a confié que l’instance ne pouvait pas revenir sur les chiffres annoncés lundi et validés hier par le bureau politique du parti. S’il veut contester, c’est vers la commission des recours que François Fillon doit désormais se tourner. Une solution que Jean-François Copé est prêt à accepter même s’il « ne comprend pas » l’obstination de son rival. « On ira à la commission des recours s’il le faut, comme ça, ça permettra de regarder de plus près les résultats à Nice », a ironisé celui qui conteste certains résultats dans les Alpes-Maritimes. Mais François Fillon a affirmé ne pas avoir confiance dans une instance qu’il juge « partiale ». « Si je dois déposer un recours, ce serait devant la justice », a-t-il menacé. Juppé en recours ou… la justice Pour éviter d’en arriver là, le député de Paris veut la médiation d’Alain Juppé. Justification de Laurent Wauquiez, qui a lancé un appel au maire de Bordeaux avec 133 parlementaires fillonistes : « On demande que la température baisse, et pour le faire, il faut une personnalité extérieure. » Alain Juppé, qui avait proposé ses services lundi, a accepté l’idée « à la condition absolue que cette médiation se fasse avec l’accord et la collaboration des deux parties ». Ce que Jean-François Copé a rejeté. « Je suis ouvert à ce qu’on puisse discuter, mais il faut respecter le suffrage universel », a-t-il déclaré sur France 2. Et de mettre François Fillon au défi. Alors que ce dernier a menacé de saisir la justice si « une équipe collective n’était pas nommée », Jean-François Copé a dit « ne pas pouvoir imaginer qu’il aille à une telle extrémité ». Dans cette guerre des chefs, décriée par les personnalités qui sont restées neutres, personne ne veut céder. « Je ne lâcherai rien », a prévenu François Fillon. Conclusion du député Lionnel Luca sur Twitter : « UMPlus dure sera la chute : le combat des chefs vire à la bataille de chiffonniers ! » • Réactions François de Rugy Dominique Paillé « C’est du grand guignol. Je crois que là on a vraiment atteint les sommets ou au contraire les profondeurs du ridicule. Ce n’est bon, ni pour l’UMP ni pour la démocratie française », a déploré le patron des députés EELV. « Si ces trois Dom-Tom ont été oubliés, François Fillon a raison de demander une rectification. Il y va de la crédibilité à court, moyen et long terme de l’UMP », selon le centriste, proche de Jean-Louis Borloo. © E. BAUDET/JDD/SIPA © IBO/SIPA © A. ANTONIOL/SIPA Marine Le Pen « La fin du psychodrame m’est égale. L’UMP n’est définitivement plus une opposition crédible aux socialistes, elle est beaucoup trop fragilisée et peut-être même déjà morte », a raillé la présidente du FN.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :