CNews n°1187 22 nov 2012
CNews n°1187 22 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1187 de 22 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : UMP : la bataille n'est pas finie

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 N°1187 JEUDI 22 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR « Je ne suis pas quelqu’un de faible. Je ne serais pas arrivé là si je n’avais pas fait preuve de fermeté. » Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, dans « Paris Match » qui paraît aujourd’hui. France ©L. BONNAVENTURE/AFP 3 HEURES C’est le temps moyen que les Français ont consacré chaque jour en 2010 aux tâches domestiques, selon une étude réalisée par l’Insee qui doit paraître aujourd’hui. Dans le détail, 64% de ces heures dédiées à la cuisine, au ménage ou à la garde des enfants sont réalisées par la femme. © P.POCHARD-CASABIANCA/AFP ASSASSINATS EN CORSE LE RAS-LE-BOL DES FEMMES Le 18 e meurtre de l’année sur l’île, a eu lieu mardi dernier, à Prunete-Cervione. C’était le meurtre de trop. Les femmes corses ont exprimé leur ras-lebol de la violence hier au lendemain d’un nouvel assassinat commis sur l’île, le 18 e depuis janvier. Dans une lettre ouverte publiée dans Libération, elles appellent le président François Hollande à « agir sans attendre ». Pourquoi, questionnent-elles, « les demandes faites sur la protection des témoins et la création d’un statut de repenti sont (elles) restées sans suite (…) », de même que « la promesse de Mme (Elisabeth) Guigou, alors garde des Sceaux, de créer des cellules d’investigation sur les crimes non élucidés ? » Et de rappeler qu’après l’assassinat du préfet de Corse, Claude Erignac, en 1998, 40 000 personnes avaient manifesté pour signifier « leur rejet de la violence et leur adhésion aux valeurs de l’Etat de droit républicain ». Elles estiment que, depuis, la situation ne s’est pas améliorée et qu’elle a « empiré ». De leur côté, des fidèles avaient organisé hier, à la cathédrale d’Ajaccio, une journée de prières « pour la paix » et contre la violence criminelle.• En bref VALÉRIE TRIERWEILER SE PLAÎT À L’ÉLYSÉE La première dame, Valérie Trierweiler, a confié hier à RTL qu’elle se sentait bien à l’Elysée. « Je ne suis plus un sujet de polémique », a-t-elle déclaré lors de cet entretien. Sollicitée par de nombreux courriers, elle assure tenter d’y répondre elle-même. Par ailleurs, un espace lui sera consacré sur le site internet de la présidence de la République. FLORANGE INTÉRESSE DEUX REPRENEURS Le gouvernement a indiqué hier avoir reçu deux offres pour le site sidérurgique d’ArcelorMittal à Florange (Moselle), mais sur un périmètre plus vaste que prévu. Le 1 er octobre dernier le groupe avait annoncé la mise en vente d’une partie définie de son site, souhaitant conserver certaines installations. Le gouvernement va donc tenter de lui faire modifier son offre. MEDIATOR : UNE PLAINTE DÉPOSÉE DEVANT LA CJR Une victime présumée du Mediator a déposé plainte devant la Cour de justice de la République (CJR) contre quatre anciens ministres de la Santé en poste entre 1993 et 2007, a-t-on appris hier. Les personnalités visées sont Philippe Douste-Blazy, Bernard Kouchner, Jean-François Mattei et Xavier Bertrand. La recevabilité de la plainte doit être examinée. UN MOTARD DE LA GENDARMERIE MEURT DANS UN ACCIDENT Un motocycliste de la brigade motorisée de la gendarmerie de Ploërmel (Morbihan), âgé de 39 ans, est mort hier dans un accident de la route. Il a été percuté par un camion alors qu’il effectuait un demitour sur une départementale. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès, mais, selon la gendarmerie, la thèse de l’accident semble privilégiée. CHEVALINE UNE AUTRE AFFAIRE ? De Haute-Savoie en Meurtheet-Moselle. Deux mois après la tuerie de Chevaline, les enquêteurs d’une autre affaire dans l’Est se rapprochent de ceux enquêtant sur le massacre de la famille al-Hilli. L’Est Républicain a révélé hier que l’arme utilisée dans le meurtre d’un touriste belge en 2011 pourrait ressembler à celle utilisée à Chevaline : le quotidien évoque un fusil qui équipait l’armée suisse jusque dans les années 1950, rumeur déjà publiée en Angleterre dans le Sun. « C’est une hypothèse parue dans les médias, je ne souhaite pas la confirmer. Il n’y a aucune raison de faire le lien entre ces affaires », a réagi le procureur d’Annecy, Eric Maillaud.• Les gendarmes près de Chevaline. ©L. CIPRIANI/AP/SIPA RENAULT LA FAMILLE DÉBOUTÉE Les héritiers de Louis Renault ont perdu. La cour d’appel de Paris a confirmé hier que la nationalisation de la Régie automobile au lendemain de la Libération ne nécessitait aucune indemnisation. Les petits-enfants de l’industriel accusé d’avoir collaboré avec l’Allemagne nazie demandaient la transmission au Conseil constitutionnel d’une question prioritaire de constitutionnalité pour, in fine, réclamer un dédommagement. La cour s’est dite incompétente. « C’est un camouflet pour les petits- enfants de Louis Renault, qui ont tenté de présenter leur grand-père comme une victime », a réagi Michel Certano, ancien dirigeant syndical CGT de Renault.•
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1187 JEUDI 22 NOVEMBRE 2012 France 11 LE MODE DE RÉMUNÉRATION DES SERVEURS EN QUESTION LE POURBOIRE COMME SALAIRE ? Et si la tasse de café jetée sur la table sans un regard laissait place à un grand sourire ? L’Union des métiers de l’industrie hôtelière (Umih), principal syndicat du secteur, réfléchirait à la mise en place d’une part variable dans la rémunération des serveurs. Autrement dit, remplacer le « service compris » de 15% dans l’addition par des pourboires. Le président de l’Umih, Roland Héguy, avance qu’il s’agit de redorer le blason d’un service perçu aujourd’hui « comme un petit job et non comme un vrai métier ». Sa réflexion n’est peut-être pas non plus étrangère à la perspective de relèvement de la TVA de 7% à 10% en 2014. Il se défend toutefois de vouloir instaurer une rémunération à l’américaine, où les « tips » sont souvent le revenu principal des serveurs. Actuellement, le service est compris dans l’addition. Les serveurs sceptiques Sur le terrain, les principaux concernés sont réticents. « Beaucoup de clients nous prennent pour des moins que rien, donc il ne faut pas compter sur eux pour espérer gagner plus », estime Baki, au service dans une brasserie parisienne. Pour le restaurateur parisien Xavier Denamur, l’idée n’est pas bonne non plus. « Il faut payer ses serveurs avec un salaire fixe élevé. Le variable crée des tensions, avec des serveurs poussés à se piquer des clients. » Actuellement, la pièce laissée sur le comptoir se fait rare. En cause, notamment, la chute du pouvoir d’achat suite à la crise. Mais contrairement aux idées reçues, les Français ne sont pas des pingres, et pourraient s’habituer à donner plus. Près de la moitié d’entre eux (43%) déclarent donner systématiquement un pourboire lorsqu’ils sont en © P.KOVARIK/AFP BON À SAVOIR Les blondes en rouge. Les hommes donnent en moyenne 25% de pourboire en plus quand leur serveuse est blonde, et 15 à 26% de plus lorsqu’elle est habillée en rouge, selon une étude française. Au Japon, c’est non. La coutume du pourboire n’existe pas au Japon, selon Le routard. Au contraire, le serveur peut même se sentir vexé s’il en reçoit un. Les Allemands généreux. Les Allemands sont les Européens les plus généreux. En vacances à l’étranger, 63% d’entre eux donnent toujours un pourboire, selon TripAdvisor. vacances à l’étranger, selon une récente étude du site TripAdvisor.• Sur L’avis de nos lecteurs sur la rémunération des serveurs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :