CNews n°1186 21 nov 2012
CNews n°1186 21 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1186 de 21 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : L'insécurité inquiète

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 N°1186 MERCREDI 21 NOVEMBRE 2012 Cinéma WWW.DIRECTMATIN.FR FRANÇOIS-XAVIER DEMAISON DANS « COMME DES FRÈRES » « VRAIMENT POTES DANS LA VIE » Premier film d’Hugo Gélin, « Comme des frères » réunit à l’écran Nicolas Duvauchelle, Pierre Niney, de la Comédie-Française, et Fran çois-Xavier Demaison. L’acteur et humoriste, que l’on retrouvera début décembre sur scène, insiste sur la franche complicité née dès le début du projet. Comment la complicité est-elle née entre vous ? J’ai invité mes partenaires et Hugo Gélin à venir faire une lecture dans ma maison dans le sud de la France. Une lecture qu’on n’a jamais faite au final, parce qu’on n’était plus en état. En l’espace de 48 heures, on a vécu à peu près dix ans d’amitié et ce week-end d’intégration est devenu celui de la désintégration, puisque c’est parti complètement en live. Je pense qu’on pourrait faire un making of sur ces deux jours, voire carrément un long-métrage. En fait, on est devenu très amis à ce moment-là. Il y a vraiment eu quelque chose qui s’est noué entre nous. Surtout avec Nicolas (Duvauchelle,ndlr) en ce qui me concerne. Vous devez souvent l’entendre, mais on est vraiment potes dans la vie comme à l’écran. Pierre Niney, François-Xavier Demaison et Nicolas Duvauchelle. Vous et vos partenaires, vous êtes-vous retrouvés dans vos personnages ? S’agissant de Nicolas, c’est vrai qu’on a l’habitude de le voir dans des séries très noires. Le public ne peut pas imaginer que c’est quelqu’un de drôle mais il a beaucoup d’humour. Et je trouve que son personnage n’est pas si éloigné de lui, justement. Quant au mien, il a quelques blocages et je dois certainement en avoir aussi. Mais jouer un mec de 40 ans me rejoint forcément un peu. fatigant. En fait, on a vécu le road trip en même temps que nos personnages. Qu’est-ce que ça signifie pour vous faire un premier film ? Beaucoup moins d’argent ! (rires) D’ailleurs, j’aimerais bien qu’on revienne un peu là-dessus parce que ça me met dans la panade en cette fin d’année… J’espère que le film va marcher. Que dire du tournage ? On faisait un décor par jour. Ça signifie beaucoup de déplacements. C’est très © DR Quels sont vos projets après la sortie de ce film ? Je tourne avec mon spectacle. Les dernières dates parisiennes seront du 4 au 9 décembre à La Cigale. Côté cinéma, j’ai fait la voix française du prochain Disney, Les mondes de Ralph. Comme des frères, d’Hugo Gélin. En salles. L’HISTOIRE A l’enterrement de Charlie (Mélanie Thierry), décédée prématurément, Boris (François-Xavier Demaison), Elie (Nicolas Duvauchelle) et Maxime (Pierre Niney) apprennent avec étonnement la dernière volonté de leur amie : ils doivent partir tous les trois dans la maison de Charlie en Corse. Proches de cette jeune femme depuis de nombreuses années, qui, pour l’un représentait un amour envolé, pour l’autre une amie d’enfance ou encore une grande sœur, ils ne le sont pas pour autant entre eux. Ils prennent alors la route à contrecœur. Sur L’interview croisée des trois interprètes principaux du film. © WILLY HUVEY © WILLY HUVEY LA FEMME VUE PAR TROIS GÉNÉRATIONS D’HOMMES LA VINGTAINE FLEUR BLEUE Plus jeune pensionnaire de la Comédie-Française, le comédien Pierre Niney s’accorde de temps en temps des parenthèses cinématographiques. Dans Comme des frères, il joue Maxime, le benjamin du groupe. Ce jeune homme de 20 ans, légèrement geek et quelque peu naïf, trouve tout à fait normal d’appeler sa mère tous les jours et pense qu’il va finir ses jours avec sa petite amie qu’il connaît depuis le collège. Pendant le trajet qui le mène en Corse, il va connaître une lourde peine de cœur, qu’il noiera en compagnie de Boris et d’Elie. © WILLY HUVEY LA TRENTAINE CYNIQUE Habitué aux rôles sombres et dramatiques comme dans la série Braquo, Nicolas Duvauchelle campe Elie, un scénariste cynique et désinvolte. Trentenaire en couple depuis plusieurs années, il est sur le point de devenir père mais prétend que cela ne signifie pas grand-chose dans sa vie. Il fait semblant de tout prendre au second degré, à la légère. Pour ne pas être touché, il s’est construit une carapace derrière laquelle il se protège. C’est auprès de Boris et Maxime qu’il va baisser sa garde. © WILLY HUVEY LA QUARANTAINE COINCÉE Loin de son image de bon vivant rigolo, l’humoriste et acteur François-Xavier Demaison incarne Boris, un businessman affairé et ennuyeux. Ayant eu une aventure malheureuse avec son amie Charlie quelques années auparavant, ce personnage ne laisse plus aucune femme s’installer dans sa vie et ne vit que des liaisons sans lendemain. Peur de l’engagement ou frustration sexuelle, ce quadra coincé connaît quelques blocages que ses deux futurs amis, Elie et Maxime, vont l’aider à surmonter.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :