Direct Matin n°1185 20 nov 2012
Direct Matin n°1185 20 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1185 de 20 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : Les Français dorment mal

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 N°1185 MARDI 20 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR « J’ai estimé que ce serait un peu trop prématuré pour moi de prendre la sélection nationale. J’espère que la fédération comprendra ma décision. » Andreï Shevchenko, ancien attaquant ukrainien, hier. Sports © A. KHUDOTEPLY/AFP 8 E FINALE de Major League Soccer pour les Los Angeles Galaxy. L’équipe de David Beckham retrouvera en finale Houston pour un remake de la finale de la saison dernière remportée par l’équipe californienne (1-0). En cas de nouveau succès, les Galaxy deviendraient la formation la plus titrée de MLS au côté de DC United, avec quatre titres. © A. NOEL/ICON SPORT LIGUE DES CHAMPIONS - GROUPE F LE LOSC POUR L’HONNEUR Le néo-Lillois Marvin Martin. A moins d’un miracle, les Lil - lois n’ont plus rien à espérer sur la scène européenne. A l’heure d’aller affronter, aujourd’hui, le BATE Borisov (à 18h) pour le compte de la 5 e journée de la Ligue des champions, le Losc est d’ores et déjà éliminé de la compétition et occupe la dernière place du groupe F avec un total de zéro point après quatre défaites en quatre rencontres disputées. Surpris à domicile, lors de la première journée en septembre par les Biélorusses (1-3), les Nordistes ont un infime espoir de se voir reverser en Ligue Europa. Ils doivent l’emporter par trois buts d’écart en Biélorussie, puis s’imposer contre Valence lors du dernier match en espérant, dans le même temps, une défaite du BATE à Munich. Beaucoup d’hypothèses pour des Lillois humiliés il y a quinze jours à Munich (6-1). Avant de rêver à un quelconque avenir européen, les hommes de Rudi Garcia, privés de Chedjou, De Melo, Balmont et Debuchy, devront montrer du courage pour accomplir leur mission : faire bonne figure et sauver l’honneur.• LIGUE 1 - PSG LES QATARIS SERRENT LA VIS Ancelotti, al-Khelaïfi et Leonardo n’ont guère goûté les performances des joueurs. © J. MARS/JDD/SIPA La déroute du PSG ce weekend a résonné jusqu’au Qatar. Et plus que le camouflet subi à 11 contre 9 face à Rennes (1-2), c’est l’enchaînement des contre-performances qui a du mal à passer auprès des propriétaires du club parisien. Les hommes de Carlo Ancelotti restent sur trois matchs sans la moindre victoire en championnat (deux défaites, un nul), qui leur ont coûté leur place de leader au profit de l’OL. Une série pas franchement du goût de Nasser al-Khelaïfi qui s’est chargé de le faire savoir. Le président parisien, absent de la tribune officielle du Parc des Princes samedi, a vivement exprimé le fond de sa pensée à Leonardo. S’il en a pris pour son grade, le directeur sportif du club de la capitale a été chargé de faire passer le message aux joueurs et à l’ensemble du staff, d’où sa présence dimanche et hier matin au Camp des Loges. Une mise au point qui pourrait même déboucher sur des entretiens individuels au cours de la semaine prochaine pour chacun des membres de l’effectif avec le Brésilien et le président al-Khelaïfi. Autrement dit, plus aucun écart ne sera toléré. Les Parisiens savent donc à quoi s’en tenir avant d’aller chercher L’entraîneur italien ne goûte que très peu aux comportements de certains de ses joueurs. demain à Kiev, leur qualification pour les 8 es de finale de la Ligue des champions. D’autant qu’Ancelotti a promis, lui aussi, de serrer la vis et de « changer quelque chose ». Pastore dans l’œil du cyclone Car, outre leurs performances sur le terrain, l’entraîneur italien ne goûte que très peu aux comportements de certains de ses joueurs, trop sûrs de leur force et désireux de faire la différence seuls, au détriment du collectif. Des agissements qui traduisent la fragilité d’un groupe scindé en clans avec d’un côté les « Sud-américains », de l’au tre les « Italiens » et pour terminer les « Français ». Ces divisions sont accentuées par les écarts de salaires qui existent entre les joueurs. « Le Mister » va néanmoins devoir trouver le remède miracle pour remettre son équipe sur les bons rails. Cela passe par des choix sportifs et plusieurs Parisiens sont en droit d’être inquiets. A commencer par Javier Pastore dont le niveau est insignifiant depuis le début de la saison. Mais l’Argentin n’est pas le seul à être pointé du doigt. Il ne fait qu’occuper la tête d’une liste qui ne cesse de se garnir au fil des rencontres.•
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1185 MARDI 20 NOVEMBRE 2012 Sports 19 SORTIE DU LIVRE « TOUT SEUL » DOMENECH SE LÂCHE © F. MORI/AP/SIPA - DR L’ancien sélectionneur revient avec un livre-règlement de comptes. LE BAROMÈTRE DES BLEUS En hausse En baisse © F. FIFE/AFP SKarim Benzema n’a pas manqué son retour avec le Real Madrid. Remis de sa blessure aux adducteurs, il a été le principal artisan du succès des Madrilènes contre Bilbao (5-1), avec un but et une passe décisive. Une performance haut de gamme qui lui a valu de faire la une des quotidiens sportifs espagnols dimanche matin. « Mon meilleur match est encore à venir », a-t-il lancé hier. A suivre, donc. FMathieu Valbuena a connu moins de réussite. Buteur lui aussi en Italie, le Marseillais est apparu moins en jambes sur la pelouse de Bordeaux (1-0) et n’a pu empêcher le 7 e match sans victoire en huit rencontres pour l’OM. Et pour ne rien arranger, il a été touché au dos et pourrait être contraint de déclarer forfait pour la réception de Fenerbahçe jeudi en Ligue Europa. © G. JULIEN/AFP On va tout savoir des coulisses du Mondial 2010. Dans son livre intitulé Tout seul, qui paraîtra demain, Raymond Domenech règle ses comptes et dévoile tout ce qui s’est déroulé lors de la campagne catastrophique des Bleus à Knysna (Afrique du Sud) il y a deux ans. Silencieux depuis, mis à part quelques tweets sur la Toile, il sort enfin du bois. Si certains sont épargnés, d’autres en prennent pour leur grade. A commencer par Franck Ribéry. Le milieu de terrain du Bayern Munich est qualifié de « diva susceptible » par l’ancien sélectionneur des Bleus (2004- 2010), qui rappelle qu’« un joueur cadre de l’Euro 2008 m’avait prévenu au sujet [de Ribéry], et moi je lui ai donné les clés ! Quel con je suis… ». Domenech revient également sur l’épisode avec Nicolas Anelka, dans le vestiaire lors de la rencontre France- Mexique, qui l’avait insulté. L’ancien Parisien, énervé, lui aurait lancé « Enculé, t’as qu’à la faire tout seul ton équipe de merde ! J’arrête, moi… », indique-t-il dans son livre. Des révélations qui devraient en faire réagir plus d’un.• © A. NOEL:ICON SPORT SBafétimbi Gomis ne pouvait pas espérer mieux pour clôturer sa folle semaine. Après avoir offert la victoire aux Bleus contre l’Italie mercredi, l’attaquant a récidivé en inscrivant son 6 e but de la saison pour permettre à l’OL de disposer facilement de Reims (3-0) et s’emparer de la tête de la Ligue 1. FHugo Lloris a reçu un cadeau empoisonné de son entraîneur, André Villas-Boas. Titularisé pour la deuxième fois en Premier League dans la cage de Tottenham, le gardien des Bleus a vécu un cauchemar dans le derby londonien contre Arsenal (5-2). L’addition aurait toutefois pu être plus salée sans quelques arrêts décisifs de l’ancien portier lyonnais. © F. FIFE/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :