Direct Matin n°1183 16 nov 2012
Direct Matin n°1183 16 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1183 de 16 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : le casse-tête de la Corse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 N°1183 VENDREDI 16 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR France PRÉSIDENCE DE L’UMP LE SPRINT FINAL FILLON-COPÉ François Fillon et Jean-François Copé, sur le plateau de France 2, le 25 octobre dernier. © WITT/SIPA L’un des deux succédera à Nicolas Sarkozy. Pas encore à l’Elysée, où Jean-François Copé et François Fillon se rêvent en 2017, mais au siège de l’UMP. Dimanche, environ 300 000 militants désigneront leur président (pour trois ans), un poste qui a disparu de l’organigramme depuis 2007. Entre le député de Paris et son homologue de Seine-et-Marne, le ton est monté dans la dernière ligne droite de la campagne, bien loin de l’entente cordiale affichée sur le plateau de France 2 pour leur duel à la mi-octobre. Alors qu’il refusait jusque-là les attaques, l’ancien Premier ministre s’en prend depuis une semaine au « buzz » recherché à tout prix par son rival et à « l’hostilité » supposée de la direction du parti. L’actuel secrétaire général, dont on retiendra la polémique sur le racisme anti-Blanc, fustige pour sa part la « droite molle » que représenterait son rival. Estimant que François Fillon « sent la victoire lui échapper », Jean- François Copé prédit « une grosse surprise » par rapport aux sondages (auprès des sympathisants) qui accordent une large avance à son adversaire. Si cette élection a monopolisé l’attention, un autre scrutin se déroulera dimanche. Pour la première fois, les militants UMP sont invités à voter pour l’un des six courants (motions) qui espèrent peser sur la future ligne politique de l’opposition. Un enjeu de taille : les textes ayant récolté 10% des voix auront droit à une représentation proportionnelle dans les instances du parti.• En bref LE SÉNAT REJETTE LE BUDGET DE LA SÉCU Sans les voix des communistes qui ont voté contre pour dénoncer « un choix de rigueur et non de justice », le Sénat a rejeté hier le projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour 2013. « Je regrette que la majorité ne soit pas davantage rassemblée », a déploré Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales. C’est la troisième fois que le groupe communiste rejoint la droite pour s’opposer au gouvernement. LE COMPTEUR « INTELLIGENT » LINKY DÉBARQUERA FIN 2014 La ministre de l’Energie, Delphine Batho, a annoncé hier que l’installation du compteur électrique « intelligent » Linky démarrerait d’ici à fin 2014. Ce projet, dont le financement est fixé à 4,5 milliards d’euros, était au point mort depuis un an. 35 millions de compteurs seront installés sur l’ensemble du territoire français. LA FRANCE EMPRUNTE À SON PLUS BAS COÛT HISTORIQUE La France a pu lever hier près de 7,5 milliards d’euros à des taux historiquement bas. Elle a en effet réussi à emprunter quelque 2,5 milliards d’euros à une échéance de 2 ans au taux de 0,1% et 2,8 milliards d’euros à échéance juillet 2017, au taux de 0,76%. Des niveaux encore inférieurs au record établi en octobre. Ils viennent confirmer l’intérêt croissant de la dette française pour les investisseurs. POPULARITÉ LAGARDE LA PRÉFÉRÉE L’air de Washington réussit aux politiques. Après Dominique Strauss-Kahn, c’est au tour de Christine Lagarde, directrice générale du FMI, de figurer en tête du palmarès des personnalités politiques préférées des Français. En gagnant trois points ce mois-ci, l’ancienne ministre UMP de l’Economie obtient 69% d’opinions positives, dans le tableau de bord Ifop pour Paris Match publié hier. La patronne du FMI profite surtout de l’importante chute de Manuel Valls qui caracolait jusqu’alors en tête. Malgré une baisse de huit points, le ministre de l’Intérieur recueille tout de même 67% de bonnes opinions. C’est le maire socialiste de Paris, Christine Lagarde. © P.KOVARIK/AFP Bertrand Delanoë qui complète le podium (65%). Le couple exécutif est nettement en retrait. Il faut descendre à la 15 e place pour retrouver le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui enregistre la plus grosse baisse du classement (50%, -9). Quant à François Hollande, il est deux rangs derrière avec 49% d’opinions positives (-4).•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :