Direct Matin n°1179 12 nov 2012
Direct Matin n°1179 12 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1179 de 12 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande... six mois de hauts et de bas.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 N°1179 LUNDI 12 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR « J’invite les élus parisiens qui cumulent un mandat de parlementaire et de maire d’arrondissement (...) à démissionner d’un de leurs mandats. » Ian Brossat, président du groupe PCF-PG, au Conseil de Paris, ce week-end. Ile-de-France © SICHOV/SIPA 5 000 EUROS C’est la valeur faciale, la plus élevée jamais frappée par la monnaie de Paris, de la nouvelle pièce en or qui doit être mise en vente ce matin. Editée à 2 000 exemplaires et baptisée Hercule, son côté face est orné d’une représentation du héros grec. FAUX ÉLECTEURS DU 5 E LES TIBERI JUGÉS EN APPEL © NIKO/SIPA Xavière et Jean Tiberi lors du précédent procès en correctionnel, en mars 2009. 75 Plus de quinze ans après les scrutins litigieux, PARIS s’ouvre aujour d’hui devant la cour d’ap pel de Paris le procès des époux Tibéri dans l’affaire des faux électeurs du 5 e arrondissement. Si le couple a toujours réfuté les faits, le tribunal correctionnel de Paris les avait déjà condamnés en 2009. Jean Tiberi, ancien maire de la capitale, et son épouse Xavière, sont accusés d’avoir participé à une fraude électorale lors des municipales de 1995 et des législatives de 1997. Ils auraient pris part à un système incitant des personnes ne résidant pas dans l’arrondissement à se faire inscrire sur les listes électorales, en échange d’une place en crèche, d’un logement ou d’un emploi à la mairie. Trois ans d’inéligibilité encourus En première instance, l’actuel maire UMP du 5 e avait écopé de dix mois de prison avec sursis, 10 000 euros d’amende et trois ans d’inéligibilité. Son épouse avait été condamnée à neuf mois avec sursis et 5 000 euros. Des peines suspendues par leur appel. Programmé en septembre 2011, le procès avait été reporté en raison d’une question prioritaire de constitutionnalité déposée par la défense. S’il va à son terme, celui qui s’ouvre aujourd’hui devrait se tenir jusqu’au 21 novembre.• LA QUALITÉ DE L’AIR AUJOURD’HUI Indice de pollution : 45 En bref UN HOMME BLESSÉ PAR BALLES EN PLEINE RUE À AUBERVILLIERS Hier matin, un homme de 30 ans a été blessé par balle sur la voie publique dans le centre-ville d’Aubervilliers (93). Vers 6h30, trois malfaiteurs auraient tiré à sept reprises au niveau de l’abdomen de la victime, dont le pronostic vital est engagé. Selon une source judiciaire, un autre complice les attendait dans une voiture. Le trentenaire, connu des services de police, a été transporté à l’hôpital et aucune interpellation n’a eu lieu. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. UN PIÉTON FAUCHÉ PAR UN CHAUFFARD Un homme se trouvait dans un état critique hier après avoir été percuté à Arcueil (94) par un automobiliste qui a pris la fuite, a-t-on appris de source policière. Vers 7h, la victime, dont l’identité n’a pas été précisée, a été découverte inconsciente sur la chaussée. Elle a été transportée à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil. L’enquête a été confiée au commissariat du Kremlin-Bicêtre. UN DAB ATTAQUÉ À L’EXPLOSIF Un distributeur automatique de billets (DAB) a été attaqué à l’explosif hier matin à Marolles-en- Brie (94) par quatre malfaiteurs qui ont pris la fuite, a indiqué une source policière. L’attaque a eu lieu vers 6h à l’agence de la Caisse d’Epargne. Les individus, « fortement armés », ont fait exploser l’appareil, puis deux d’entre eux sont partis avec le butin à bord d’un 4X4. BRAQUAGE EXPRESS À LA POSTE DE GAGNY Un individu armé a dérobé environ 20 000 euros samedi matin lors du braquage d’un bureau de poste à Gagny (93), a-t-on appris hier de source policière. Le malfaiteur, cagoulé, a fait irruption vers 8h dans l’établissement. Il a menacé les employés avec une arme de poing, avant de prendre la fuite avec l’argent. Une enquête a été ouverte. GRÈVE DE LA FAIM GATIGNON DÉTERMINÉ 93 Stéphane Gatignon veut pour - suivre sa grève de SEVRAN la faim devant le Palais-Bourbon (7 e). Le maire EELV de Sevran, qui a cessé de s’alimenter vendredi pour réclamer une aide de 5 millions d’euros pour sa ville, a réaffirmé hier qu’il continuerait son action. L’élu a reçu ce weekend la visite du président de l’Assemblée, Claude Bartolone. Ce dernier lui aurait promis qu’un amendement sur l’augmentation de la dotation de solidarité urbaine de 120 à 360 millions d’euros serait débattu demain.• Le maire de Sevran Stéphane Gatignon, vendredi, devant le Palais-Bourbon. © B. GUAY/AFP KIOSQUIERS VOLÉS UNE BANDE ORGANISÉE 75 Les adolescents auraient été forcés à PARIS cambrioler. Un homme de 44 ans et un jeune de 14 ans, tous deux d’origine roumaine, ont été mis en examen et placés en détention provisoire hier dans l’affaire qui touche les kiosques à journaux de la capitale. Un autre mineur avait déjà été interpellé fin octobre. Arrêté samedi à Aubervilliers (93), le quadragénaire est suspecté d’être le cerveau. Il aurait exigé de deux mineurs qu’ils s’introduisent dans les boutiques par la trappe de livraison, afin de dérober les recettes. Une cinquantaine de kiosquiers en auraient été victimes.•
Ile-de-France WWW.DIRECTMATIN.FR N°1179 LUNDI 12 NOVEMBRE 2012 7 UN PLAN VISANT LES VÉHICULES LES MOINS PROPRES DELANOË CONTRE LA POLLUTION 75 Bertrand Delanoë a choisi de partir en guerre PARIS contre les véhicules les plus polluants. Aujourd’hui, le maire PS de la capitale doit défendre devant les élus du Conseil de Paris son plan, déjà controversé, pour limiter la place des véhicules, dont les gaz d’échappement représentent 44% des polluants dégagés dans l’atmosphère parisienne. L’édile compte mettre en place un arsenal de mesures qui pourraient être effectives d’ici à 2014, si toutefois elles obtiennent l’aval de la préfecture de police et de l’Etat. LA CIRCULATION EN CHIFFRES 10,5 millions de déplacements automobiles quotidiens sont enregistrés aujourd’hui à Paris, soit 24% de moins qu’en 2000. 39% des ménages parisiens possèdent une voiture, contre 80,5% pour tout le pays. 900 000 habitants de banlieue viennent travailler à Paris, tandis que 300 000 Parisiens exercent leur activité en banlieue. Vitesse réduite et péage urbain La première d’entre elles consiste à réduire la vitesse dans Paris et sur le périphérique. Ce dernier devrait être limité à 70 km/h au lieu de 80, tandis que les zones à 30 km/h seraient multipliées dans Paris intra-muros, notamment sur les grands boulevards. Outre une baisse des émissions de gaz, c’est aussi une diminution du nombre des accidents qui est recherchée. Par ailleurs, Bertrand Delanoë veut s’attaquer aux véhicules les Le maire de Paris compte limiter la vitesse sur le périphérique à 70 km/h. © JPDN/SIPA 10% des déplacements se font en voiture à Paris, 54% à pied et 29% dans les transports publics. plus anciens en limitant leur accès à la capitale. Les voitures de plus de 17 ans, les poids lourds de plus de 18 ans et les deux-roues de plus de 10 ans seraient concernés. Pour ce faire, le maire veut un péage urbain sur les autoroutes, à une dizaine de kilomètres de Paris. Des mesures controversées Le débat qui s’ouvre ce matin promet d’être tendu, ces mesures étant loin de faire l’unanimité. « C’est un plan antisocial, antibanlieue et anti-automobiliste », considère Philippe Goujon, patron de la fédération UMP de Paris. De leur côté, les Verts estiment que le plan doit aller plus loin, avec une interdiction de circuler pour les véhicules diesel, considérés comme les plus nocifs. Pour Edith Gallois, élue de l’UDI, il faut aussi une « réglementation draconienne contre les poids lourds ».•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :