Direct Matin n°1179 12 nov 2012
Direct Matin n°1179 12 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1179 de 12 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande... six mois de hauts et de bas.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 N°1179 LUNDI 12 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR Emploi & handicap NANTENIN KEITA, MÉDAILLÉE AUX JEUX PARALYMPIQUES « MA DIFFÉRENCE EST UNE RICHESSE » Née avec une déficience visuelle, comme son père le chanteur Salif Keita, l’athlète française Nantenin Keita a décroché, en septembre, une médaille de bronze à l’épreuve du 100 mètres des Jeux paralympiques de Londres. Une récompense qui confirme ses précédents succès et l’encourage à défendre la cause des personnes handicapées. Comment s’est passé votre retour de Londres ? J’ai beaucoup dormi dans la mesure où, pendant les compétitions, les heures de sommeil se font plutôt rares. J’ai ensuite repris mon activité professionnelle d’assistante des ressources humaines ainsi que mes entraînements dans mon club de Saint-Quentin-en-Yvelines. J’y côtoie des athlètes valides de haut niveau et me confronte à leurs résultats, parfois meilleurs que les miens. Durant les entraînements, je mets mon handicap de côté. Il n’est pas une motivation supplémentaire pour me surpasser. Comme toute sportive, seule la performance me motive. D’autant que mon prochain challenge est de taille : les championnats du monde d’athlétisme, en 2013. Nantenin Keita, médaillée à Pékin (2 e sur 200m, 3 e sur 400m) et à Londres (3 e sur 100m). Pensez-vous que le regard des gens change sur le handicap ? Oui, même s’il reste encore des efforts à fournir. Les gens continuent de croire que les personnes handicapées n’ont pas d’états d’âme, qu’elles fonctionnent toutes de la même manière. C’est totalement faux ! Ils s’imaginent également que les personnes handicapées sont tristes, dépressives, mal dans leur peau… Elles ont, comme les valides, leurs qualités et leurs défauts et sont des personnes avant d’être des handicapés. De mon côté, j’essaye de faire de ma différence une véritable richesse. Et sur le handisport ? Il reste peu connu. J’ai moi-même connu le handisport très tard, vers l’âge de 15 ans, lorsque le collège dans lequel j’étais inscrite m’a proposé de © F. PERVILLÉ BIO EXPRESS 5 novembre 1984 : naissance à Bamako (Mali). 2006 : championne du monde sur 200m et 400m à Assen (Pays-Bas). 2008 : vicechampionne du 200m aux Jeux de Pékin. 2012 : médaille de bronze du 100m aux Jeux de Londres. participer à une épreuve d’athlétisme. Pour que le handisport soit véritablement populaire, il faudrait qu’il soit mieux médiatisé. Même si la couverture des Jeux paralympiques a, cette année, été plus importante qu’à Pékin, elle reste largement insuffisante. Il ne faudrait pas attendre les JO pour filmer le handisport. Il y a tellement d’autres championnats intéressants que l’on peut suivre ! • © B. LOYSEAU
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1179 LUNDI 12 NOVEMBRE 2012 Emploi & handicap 17 ACCUEIL DU PUBLIC HANDICAPÉ LE QUAI BRANLY S’ENGAGE © DR De nouveaux dispositifs pour suivre les visites dans les musées. A défaut de pouvoir agir sur l’emploi des travailleurs handicapés, le musée du Quai Branly sensibilise, chaque année, ses agents aux différentes formes du handicap. Au grand dam de son directeur, Karim Mouttalib, le musée ne dénombre que 4% de travailleurs handicapés. Et pour cause, il propose surtout des postes qualifiés et spécialisés pour lesquels les candidats manquent. L’établissement culturel ne baisse pas les bras pour autant. Afin d’encourager l’intégration de personnes en situation de handicap, il propose à ses 250 employés des formations pour mieux appréhender les différentes formes d’invalidité. Les agents de billetterie fraîchement recrutés reçoivent ainsi une formation en langue des signes, tandis que les agents d’accueil sont formés au guidage au bras. Une politique volontariste qui se traduit également dans l’offre culturelle du musée. A l’occasion de la semaine de l’accessibilité, du 30 novembre au 7 décembre, l’établissement inaugurera de nouveaux dispositifs de visite, tels qu’une application iPad en langue des signes et un guide tactile des collections.• En bref MUR DE RIRES AU CARROUSEL DU LOUVRE Jusqu’au 19 novembre, se tient au Carrousel du Louvre le Mur de rires, dans le cadre du mois Extra- Ordinaire. Le concept ? De gros plans d’hommes et de femmes handicapés intellectuels qui rient et sourient, pour prouver que joie et handicap ne sont pas incompatibles, pas plus que handicap et performance artistique. Une réalisation de Nicolas Favreau, en collaboration avec le studio d'architecture March Studio, parrainée par Philippe Pozzo di Borgo et Pascal Duquenne. L’ESPACE DALI S’ENGAGE POUR LES MALVOYANTS Le 30 novembre, l’Espace Dali proposera une visite guidée tactile afin de permettre aux malvoyants de profiter des œuvres sculptées de l’artiste. Seront ainsi exposées au toucher des statues de bronze, telles que les Montres molles, L’éléphant spatial ou encore Alice au pays des merveilles. ARTS DES TALENTS À RÉVÉLER L’art est un moyen de sensibilisation, entreprises et associations l’ont bien compris. Leurs supports favoris ? Photographie et peinture, pouvant à la fois informer et émerveiller. L’association Handicap et Emploi propose ainsi le projet art Handuo, soit un duo entre une entreprise et un artiste, afin de montrer les talents des personnes en situation de handicap et de lutter contre les préjugés. L’exposition Un juste regard circule aussi parmi les Cap emploi départementaux et a reçu le soutien de plusieurs groupes (Areva, Carrefour Market, Société Générale…). Elle comprend trente portraits de personnes handicapées et un résumé de leur parcours. Des clichés contre les clichés.• L’art pour lutter contre les idées reçues. © V. GODNIK/MOOD/REX/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :