CNews n°1177 8 nov 2012
CNews n°1177 8 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1177 de 8 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : seconde chance pour Obama.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 N°1177 JEUDI 8 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR France THIERRY LEPAON ADOUBÉ LA SUCCESSION RÉGLÉE À LA CGT En bref E5-EN BREF TITRE MONTPELLIER : UN E5-En SUSPECT Bref texte INTERPELLÉ Un jeune homme de 19 ans qui était recherché depuis l’agression lundi d’un policier de la BAC dans une cité à Montpellier (Hérault) a été interpellé hier et placé en garde à vue pour « outrages et menaces de mort envers des agents dépositaires de l’autorité publique ». Lors de l’attaque, le fonctionnaire avait été roué de coups et gravement blessé au genou. Il a depuis été opéré avec succès selon la direction départementale de la Sécurité publique. DRAME À VICHY AMYGDALES MORTELLES Thierry Lepaon et Bernard Thibault, hier, à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). © P.KOVARIK/AFP Cette fois, la boucle est bouclée. Bernard Thibault a confirmé hier après-midi que son successeur serait bien Thierry Lepaon à la tête de la CGT. Ce dernier a été adoubé par le Comité confédéral national (CCN), le « Parlement » de la CGT, mardi soir. Il a été élu avec 121 voix pour et 2 abstentions. Cette présentation officielle à la presse, dernière étape surtout symbolique, met fin à la crise de succession qui a ébranlé la CGT pendant dix mois. Après avoir annoncé au début de l’année qu’il ne briguerait pas un cinquième mandat à la tête du syndicat, Bernard Thibault a tenté en vain d’imposer Nadine Prigent pour prendre sa relève. Il s’est alors heurté aux puissantes fédérations qui soutenaient de leur côté le responsable de la branche construction. Le conflit a atteint son apogée le 31 mai, lorsque le CCN n’a pas élu la protégée de Bernard Thibault. De guerre lasse, les deux camps ont trouvé un compromis en la personne de Thierry Lepaon. Resté à l’écart des rivalités internes, l’ex-chaudronnier s’est fait un nom comme défenseur des salariés de Moulinex en 2001. Bernard Thibault a déjà vanté les mérites de son dauphin : « C’est quel qu’un qui sait faire travailler un collectif ». C’est tout le défi auquel sera confronté Thierry Lepaon : rassembler le premier syndicat de France meurtri par cette guerre de succession interne. Chef de file de la CGT au Conseil économique, social et environnemental (Cese), il prendra ses fonctions en mars 2013.• © F. PERRY/AFP LES EMPLOIS D’AVENIR INAUGURÉS LES PREMIERS CONTRATS Collectivités locales et associations emploieront des jeunes de 16 à 25 ans. Après les contrats de génération, le gouvernement célèbre en gran - de pompe la naissance des emplois d’avenir. Les premiers du genre seront signés aujourd’hui à Chelles (Seine-en- Marne) en présence du président de la République, François Hollande. Inscrits dans une des premières grandes lois du quinquennat (adoptée par le Parlement le 9 octobre), validés mercredi dernier par le Conseil constitutionnel, les emplois d’avenir sont en grande partie subventionnés par l’Etat et seront proposés essentiellement dans les collectivités locales et les associations. Ils sont destinés en priorité aux jeunes de 16 à 25 ans, peu ou pas qualifiés, qui ont des difficultés d’accès à l’emploi, notamment ceux vivant dans des zones urbaines ou rurales frappées par un fort taux de chômage. Les jeunes diplômés des zones sensibles sont également concernés par le dispositif. Le gouvernement prévoit d’en créer 100 000 dès l’an prochain et 50 000 en 2014.• UN HOMME BATTU À MORT : TROIS SUSPECTS EN GARDE À VUE Trois personnes ont été placées en garde à vue mardi soir à Troyes (Aube), soupçonnées d’avoir causé la mort par des actes de torture et de barbarie d’un homme de 53 ans. Ce dernier était hébergé par deux des suspects interpellés. L’autopsie a révélé de nombreuses traces de coups dont certaines anciennes. ACCUSÉ D’AVOIR POUSSÉ SA FEMME DU 2 E ÉTAGE Un homme de 43 ans, déjà connu pour des faits de violence, est suspecté d’avoir poussé par la fenêtre de son appartement à Orthez (Pyrénées-Atlantiques), sa compagne. La victime, âgée de 32 ans, a chuté du 2 e étage de l’immeuble soit de près de sept mètres. Hospitalisée, son pronostic vital est engagé. La thèse d’un drame conjugal sur fond de grande précarité, est privilégiée. QUATRE NOUVEAUX PREFETS NOMMÉS Le Conseil des ministres a décidé hier la nomination de quatre préfets sur proposition du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Parmi eux, trois sont des femmes. Michèle Kirry, directrice des ressources humaines des ministères sociaux, est nommée préfète de la Nièvre. Par ailleurs, Françoise Souliman et Aimée Dubos sont nommées préfètes déléguées. NOUVELLES CONDAMNATIONS DU DOCTEUR MAURE Déjà condamné en 2009 à quatre ans de prison, dont trois ferme, pour des opérations de chirurgie esthétique ratées, l’ancien docteur Maure a été condamné hier à Marseille à six mois de prison ferme et 10 000 euros d’amende dans une autre affaire. Il était jugé pour exercice illégal de la médecine. L’enfant est décédé 36 heures après une ablation des amygdales. © G. JULIEN/AFP L’intervention était pourtant considérée comme bénigne. Une enquête a été ouverte après la mort, le 25 octobre dernier, d’un enfant de quatre ans opéré la veille pour une ablation des amygdales dans une clinique de Vichy (Allier), a rapporté hier le parquet de Clermont-Ferrand. Le petit garçon, Audric, qui avait passé trentesix heures sans encombre dans l’établissement, avait été victime d’une hémorragie massive sur le chemin du retour, avec ses parents. Ces derniers, qui ont porté plainte, « veulent que la mort de leur enfant serve à quelque chose », a indiqué leur avocat. Le directeur de la clinique mise en cause, qui s’est dit « choqué » par ce décès, a cependant reconnu qu’il existait en France des précédents à ce genre de drame. Une autopsie a été demandée, mais les résultats restaient inconnus hier soir.• N.-D-DES-LANDES NOUVEAUX HEURTS Les opposants au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ne désarment pas. De nouveaux heurts ont opposé hier matin des gendarmes et des manifestants sur la commune où est prévu le projet contesté. Trois opposants ont été interpellés et six gendarmes légèrement blessés selon la préfecture. Plus de 140 d’entre eux avaient été mobilisés pour rétablir la circulation sur un axe routier dans la zone où les opposants avaient installé sept barrages. Parallèlement, plusieurs sièges des fédérations socialistes ont été taggés ces derniers jours avec des inscriptions dénonçant le nouvel aéroport. Selon la coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, Barbara Pompili, ils seraient le fait « d’activistes d’extrême gauche » qui sont « minoritaires » dans ce combat.•
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1177 JEUDI 8 NOVEMBRE 2012 France 13 UN RAPPORT ALARMANT DU SECOURS CATHOLIQUE LA PAUVRETÉ FRAPPE LES FEMMES En dix ans, les choses ont changé, mais pas dans le bon sens. Le Secours Catholique, qui dévoile aujourd’hui son rapport annuel sur la pauvreté en France, dresse un constat alarmant : 14% des Français vivent sous le seuil de pauvreté (moins de 964 euros de revenu par mois), contre 12,9% il y a deux ans. Une précarité grandissante qui frappe de plein fouet les femmes. Ainsi, en 2001, le Secours Catholique accueillait autant de femmes que d’hommes dans le besoin. Mais dix ans plus tard, elles représentent maintenant 57% des adultes en situation de pauvreté. Une précarisation féminine essentiellement due, selon l’association, à la part croissante des familles monoparentales dans la société française. 14% des Français vivent sous le seuil de pauvreté. 57% d’entre eux sont des femmes. © T. ZOCCOLAN/AFP À SAVOIR Une personne est dite « pauvre » lorsque son revenu mensuel, après impôts et prestations sociales, est égal ou inférieur à 964 euros, soit 60% du niveau de vie médian, selon l’Insee. Plus de 8 millions de Français sont concernés. Une personne est dite « en grande pauvreté » lorsque son revenu mensuel est égal ou inférieur à 642 euros, soit 40% du niveau de vie médian. La grande pauvreté touche aujourd’hui près de 2 millions de personnes en France. L’éclatement de la famille « Les femmes subissent l’éclatement de la famille, explique Bernard Thibaud, secrétaire général du Secours Catholique. Elles récupèrent les enfants du couple dans la plupart des séparations. Et doivent ensuite s’en occuper seules », sans l’aide de l’ex-conjoint. Mais nombre d’entre elles n’ont pas travaillé depuis longtemps et ne peuvent trouver mieux qu’un travail précaire à temps partiel. Un premier pas vers la pauvreté que suivent inexorablement leurs enfants. Aujourd’hui, une personne de moins de 18 ans sur cinq est en situation de pauvreté en France. Les migrants également touchés Autres victimes de la précarisation, les migrants. Leur représentation, selon le Secours Catholique, est passée depuis 2001 de 23 à 30%. Leurs origines ont aussi beaucoup évolué. La part des personnes venant du Maghreb est ainsi tombée de 54 à 27% en dix ans. Et ce sont aujourd’hui les migrants d’Afrique subsaharienne ou d’Europe de l’Est qui demandent de plus en plus de l’aide.• Sur Le décryptage de Bernard Thibaud, secrétaire général du Secours Catholique.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :