CNews n°1175 6 nov 2012
CNews n°1175 6 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1175 de 6 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'Amérique au moment du choix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 N°1175 MARDI 6 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR France L’INVITÉ DU MARDI Direct Matin GUILLAUME PELTIER, LEADER DE LA DROITE FORTE (UMP) « HOLLANDE, C’EST LA POLITIQUE DU CHIFFON ROUGE » Six mois après la défaite de l’ancien chef de l’Etat, son ex-porteparole, Guillaume Peltier, continue de porter la parole sarkozys te. Engagé dans le congrès de l’UMP avec son courant de la Droite forte, il fait un réquisitoire contre François Hollande. Quel bilan tirez-vous de la présidence socialiste ? Il aurait fallu faire le contraire de ce qu’est en train de faire François Hollande. Pas une réforme d’envergure n’a été initiée ; la seule idée avec laquelle la gauche gouverne, c’est détricoter les réformes de Nicolas Sarkozy. Et pour masquer son incompétence économique et son inefficacité politique, il met en œuvre la politique du chiffon rouge avec chaque mois une question sociétale qui divise les Français. Pourquoi êtes-vous contre le mariage pour tous ? C’est une réforme d’une gravité absolue qui va mettre à mal une institution sociale. Le mariage et l’adoption pour Guillaume Peltier, ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy. tous va être en réalité le mariage pour quelques-uns. Le mariage n’est pas là pour consacrer l’amour ; il repose qu’on le veuille ou non sur la filiation et un enfant sera toujours issu d’un père et d’une mère. C’est d’autant plus grave que, en période de crise, les Français ont besoin d’être rassemblés. © F. GUILLOT/AFP REPÈRES 1996. Adhésion au Front national de la jeunesse. 2001. Rejoint le Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers. 2005. Directeur de campagne du non au référendum sur la constitution européenne pour le MPF. 2009 Adhésion à l’UMP, dont il devient conseiller opinion, puis secrétaire national. 2012. Après la défaite de Nicolas Sarkozy, dont il était porte-parole adjoint, il crée la Droite forte. Irez-vous manifester dans la rue comme le propose Jean-François Copé ? Quand les équilibres de la société sont mis en péril par une gauche qui reste arrimée aux vieilles lunes de Mai 68 et mai 1981, le peuple de droite doit avoir l’audace et le courage d’aller dans la rue. La gauche n’a pas plus le monopole de la rue qu’elle n’avait celui du cœur.• Sur Exclusif : les propositions de la Droite forte en matière de sécurité et de justice. DIRECTION DE LA CGT LEPAON DANS UN FAUTEUIL Thierry Lepaon succédera en mars prochain à Bernard Thibault à la tête de la CGT. © J. PACHOUD/AFP Changement de tête à la CGT. Le comité confédéral national (CCN), le « parlement » de la centrale syndicale, qui se tient jusqu’à ce soir, devrait sans surprise élire Thierry Lepaon à la succession de Bernard Thibault. Il s’agit surtout d’une formalité, la direction ayant déjà entériné ce choix en octobre dernier. Ce nouveau vote doit permettre de clore un feuilleton de plusieurs mois de crise interne concernant cette succession. Bernard Thibault avait notamment vu la candidature de sa protégée, Nadine Prigent, recalée en mai dernier. Le nouveau secrétaire général prendra officiellement ses fonctions lors du congrès de Toulouse, en mars prochain. Cet ancien soudeur de 52 ans, ex-salarié de Moulinex, peu connu du grand public, prendra la relève dans un contexte social tendu. Medef et syndicats sont notamment engagés dans des négociations en vue de réformer le marché du travail en profondeur.•
15 France 15 ACCIDENTS DOMESTIQUES L’URGENCE DE PRÉVENIR © JAUBERT/SIPA Les accidents domestiques sont la première cause de décès des enfants. Chaque année, 19 000 personnes trouvent la mort chez elles. Une cinquantaine d’associations (dont la Croix-Rouge) regroupées au sein du Clac – Collectif interassociatif de lutte contre les accidents de la vie courante – a annoncé hier son intention de faire passer les accidents domestiques comme la « grande cause nationale » pour 2013. Elle doit remettre aujourd’hui un dossier de candidature au Premier ministre. Le Clac dresse un constat saisissant. Chutes, brûlures, blessures, intoxications et noyades… les catastrophes de la vie quotidienne sont cinq fois plus meurtrières que la route. Elles sont aujourd’hui la première cause de décès chez les enfants, et la troisième chez les adultes, derrière le cancer et les maladies cardio-vasculaires. A ce bilan, il faut ajouter 4,5 millions de blessés par an. Autre statistique alarmante : un accident grave se produit toutes les trois minutes. Soit 11 millions chaque année. Ce phénomène pourrait être diminué grâce à une meilleure sensibilisation aux facteurs de risques du quotidien, selon le collectif. Il avait déjà milité auprès du gouvernement pour devenir une cause nationale il y a deux ans. En vain. Il espère bien cette fois décrocher le label détenu en 2012 par l’autisme. Créé en 1977, ce précieux sésame impliquerait l’organisation par les pouvoirs publics d’une campagne nationale de prévention, avec la diffusion de messages à la radio et à la télévision.• © J. DEMARTHON/AFP ACCÈS AU LOGEMENT MIXITÉ SOCIALE EN DÉBAT Pour plus de deux tiers des Français (68%) , la mixité sociale doit devenir la « priorité des pouvoirs publics », selon un sondage Ifop publié hier et commandé par le Défenseur des droits, Dominique Baudis. Cette enquête a été réalisée auprès de deux échantillons, l’un représentatif de la population française et l’autre constitué uniquement de résidents en zones urbaines sensibles (ZUS). Elle doit permettre d’ouvrir les débats d’un colloque sur les discriminations de l’accès au logement qui se tiendra demain à Paris. Des barrières fréquentes pour 82% des Français. Mais ce sont les habitants des ZUS qui y sont davantage confrontés. Plus d’un tiers estiment avoir été discriminés dans leurs recherches ces dix dernières années (contre un quart de l’ensemble des Français), et lorsqu’ils en sont victimes, c’est avant tout à cause de leur origine (37% des habitants de ZUS).•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :