CNews n°1175 6 nov 2012
CNews n°1175 6 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1175 de 6 nov 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Matin Plus S.A.

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'Amérique au moment du choix.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 N°1175 MARDI 6 NOVEMBRE 2012 WWW.DIRECTMATIN.FR « Fervent partisan du référendum, je pense que sur ce sujet [le mariage pour tous], on peut avoir un débat sans forcément avoir un référendum. » Xavier Bertrand, ancien ministre UMP, hier sur France Inter. France © BISSON/JDD/SIPA 132 MILLIONS sont mis en jeu à l’Euro Millions ce soir. Lors des dix précédents tirages, aucun joueur n’a trouvé les bons numéros. Le record absolu de cette loterie européenne est détenu, depuis le 10 août 2012, par un couple de Britanniques avec un gain de 190 millions d’euros. © CHESNOT/SIPA SCANDALE DE L’AMIANTE AUBRY FACE À LA JUSTICE Martine Aubry, rattrapée par l’affaire de l’amiante à Jussieu dans les années 1980. Journée cruciale pour Martine Aubry. L’ancienne chef de file du PS est attendue aujourd’hui chez la juge d’instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy, convoquée dans une des enquêtes du drame de l’amiante. Elle risque une mise en examen pour homicides involontaires. Dans le cadre de l’enquête sur le campus de Jussieu, la magistrate s’intéresse à la réponse qu’avaient donnée les pouvoirs publics voici plus de vingt ans face au danger de l’amiante, dont le caractère cancérigène était connu depuis les années 1950. Directrice des relations du travail entre 1984 et 1987, Martine Aubry, alors jeune fonctionnaire, aurait selon la juge trop tardé à protéger les salariés contre les méfaits de la fameuse fibre anti-incendie. Cette dernière, responsable de 10 à 20% des cancers du poumon, pourrait provoquer 100 000 décès d’ici à 2025, d’après les autorités sanitaires. Ayant anticipé sa possible mise en examen, la maire de Lille a déjà annoncé qu’elle en demanderait l’annulation.• En bref RENAULT RESSUSCITE SA CÉLÈBRE ALPINE La mythique marque de voitures sportives Alpine va reprendre du service grâce à Renault. Le constructeur automobile a annoncé hier un partenariat avec le britannique Caterham pour produire ces voitures. Les futurs véhicules seront fabriqués dans l’usine de Dieppe, en Seine-Maritime. Selon Carlos Ghosn, numéro 1 de Renault, les premiers modèles devraient voir le jour dans quatre ans. AFFAIRE BETTENCOURT : NICOLAS SARKOZY BIENTÔT ENTENDU ? L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy va être entendu cette semaine à Bordeaux dans le cadre de l’affaire Bettencourt, a affirmé hier Europe 1. Les juges d’instruction s’intéressent notamment aux visites qu’il aurait rendues au domicile des Bettencourt début 2007. UN HOMME DÉFÉRÉ POUR AVOIR PERCUTÉ UN GENDARME À NÎMES Un homme a été déféré hier au parquet de Nîmes pour avoir délibérément heurté un véhicule de gendarmerie, blessant l’un des militaires. Une ITT de trois jours a été prescrite à la victime. L’incident est intervenu samedi soir lors d’un contrôle routier sur une route à Saint- Gilles, près de Nîmes. Le suspect avait refusé de s’arrêter et avait foncé sur le véhicule des gendarmes. TOULOUSE : COUP DE KLAXON QUI DÉGÉNÈRE Un automobiliste qui avait klaxonné, dans le centre de Toulouse, pour faire avancer les voitures qui le précédaient, s’est fait tabasser par une vingtaine de personnes dans la nuit de samedi à dimanche. Il a été blessé au visage et au dos avec des tessons de bouteille. La police s’est rendue sur place et a interpellé sept individus. La victime a été hospitalisée. AFFAIRE MARTIN VALLS SE DÉFEND Manuel Valls persiste et signe. « Je ne vais pas m’excuser qu’une décision de justice soit appliquée », a déclaré hier dans les colonnes du Parisien le ministre de l’Intérieur, critiqué par les élus basques après l’extradition vers l’Espagne, la semaine dernière, de la militante proche d’ETA Aurore Martin. Le pensionnaire de la Place Beauvau a répété n’être jamais intervenu dans cette affaire. Dans le cas contraire, « j’aurais violé le principe de séparation des pouvoirs », a-t-il affirmé sur Europe1. Et le ministre de l’Intérieur d’ajouter que « la lutte contre le terrorisme ne doit souffrir d’aucune hésitation ».• Manuel Valls, ministre de l’Intérieur. © A. SOLARO/AFP CRÈCHE ILLÉGALE PRISON REQUISE Six mois de prison ferme et 30 000 euros d’amende. C’est la peine requise hier par le parquet de Marseille à l’encontre d’Hélène Atlan, 64 ans, dont la crèche clandestine a été fermée en juillet dernier dans la même ville. Poursuivie pour travail dissimulé, fraude fiscale et escroquerie à la Caisse d’allocations familiales, l’ancienne responsable aurait notamment mis les enfants gardés, à cause de son « autorité » et sa « rigidité » selon le procureur, en situation de risque. La décision du tribunal est attendue à la fin du mois. Il y a moins de trois semaines, une autre responsable de crèche illégale à Marseille avait été condamnée à un an de prison avec sursis.•
WWW.DIRECTMATIN.FR N°1175 MARDI 6 NOVEMBRE 2012 France 13 VINGT-DEUX PROPOSITIONS POUR LA COMPÉTITIVITÉ QUE FAIRE DU RAPPORT GALLOIS ? Promis, juré, le rapport Gallois ne sera pas enterré. François Hollande annonce même des « décisions fortes » aujourd’hui, sur la base des propositions remises hier à Jean- Marc Ayrault. L’ex-PDG de la SNCF et d’EADS, Louis Gallois, a présenté un « pacte pour la compétitivité de l’industrie française » pour « arrêter le décrochage de l’industrie, qui s’est accéléré depuis dix ans ». Mais ses vingt-deux préconisations ne seront pas toutes reprises par le Premier ministre, qui préside ce matin un séminaire gouvernemental. Un choc de compétitivité C’est la mesure principale du rapport : baisser le coût du travail en supprimant 30 milliards d’euros de charges sociales sur tous les salaires inférieurs à 3,5 smic (5 000 euros). Pour compenser, Louis Gallois évoque l’augmentation de deux points de la CSG (20-22 milliards), la hausse des taux intermédiaires de la TVA (5-6 milliards) et la création d’une fiscalité écologique ainsi que l’utilisation de la taxation des transactions financières (2-3 milliards). Réaction de Pierre Moscovici, ministre de l’Economie : « nous Jean-Marc Ayrault et Louis Gallois, hier à Matignon. prendrons des mesures sur le coût du travail car nous ne nions pas la réalité, mais nous veillerons à ce que le pouvoir d’achat soit préservé en 2013 ». A la recherche des gaz de schiste Le deuxième point très polémique du rapport est sa cinquième proposition : « mener les recherches sur les techni ques d’exploitation des gaz de schiste » pour maintenir le faible coût de l’énergie. Louis Gallois souhaite que la France prenne, avec l’Allemagne, la tête de la recherche pour trouver une autre technique d’exploitation que la fracturation hydraulique. Matignon a d’ores et déjà © CHESNOT/SIPA fermé la porte à cette mesure, estimant qu’elle contrevient au discours environnemental de l’exécutif. Priorité à l’innovation Parce que l’un des problèmes de l’industrie est son financement, le rapport Gallois propose d’aménager la fiscalité des assurances vie pour orienter leurs fonds vers les entreprises. Il souhaite que « les budgets de la recherche et du soutien à l’innovation soient sanctuarisés pendant le quinquennat » et que le Commissariat à l’investissement choisisse des priorités : numérique, nanotechnologies, santé et transition énergétique. Un dialogue social à renforcer Parmi les mesures plus consensuelles, Louis Gallois veut tendre vers « un nouveau pacte social » renforçant le dialogue social. Il propose ainsi que quatre salariés puissent prendre part aux décisions des conseils d’administration et de surveillance des entreprises de plus de 5 000 salariés. Par ailleurs, un représentant du personnel pourrait présider le comité d’entreprise.•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :