Desserts n°22 sep 19 à fév 2020
Desserts n°22 sep 19 à fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de sep 19 à fév 2020

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : L.A. Lifestyle

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : de la matière brute au chocolat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
32 Photo  : Benjamin Decoin/M6
La place de la gourmandise dans votre vie ? — Très importante ! Je suis très gourmande et j’ai du mal à être dans la demi-mesure donc, parfois, je suis obligée de contrarier ma nature quelque temps pour mieux céder à la tentation ensuite ! Un souvenir sucré de votre enfance ? — Les glaces à l’italienne que l’on prenait sur le front de mer à Juan-les-Pins où l’on partait en vacances avec mes parents pour rendre visite à ma grand-mère. Un moment préféré ? — Les repas de Noël sont toujours des moments culinaires magiques et importants à partager en famille. Le choix du menu et tous les préparatifs où tout le monde met la main à la pâte. On prépare les toasts à plusieurs, on décore la table… Et bien sûr, le choix de la bûche est crucial ! Ce qui vous touche chez les pâtissiers ? — J’aime les gens passionnés et entrepreneurs. Ce sont des traits de caractère que l’on retrouve souvent chez les chefs et artisans pâtissiers. Cyril Lignac, par exemple, que je côtoie depuis que je présente Le Meilleur Pâtissier, est un travailleur acharné, et je respecte énormément cela. Une anecdote du monde sucré ? — La première fois que j’ai vu Pierre Hermé, j’ai bien compris que dans le monde de la pâtisserie qui était en train de devenir le mien, c’était comme rencontrer Barack Obama quand vous vous lancez en politique !  : ) CONFESSION GOURMANDE JULIA VIGNALI TOUT EN DOUCEUR(S) De Miss Météo au Meilleur Pâtissier en passant par Les Maternelles, Julia enchante les émissions qu’elle anime avec malice et fraîcheur. Son f il conducteur ? La douceur, qu’on parle de petite enfance ou que l’on regarde des gens pâtisser. Rencontre avec une gourmande invétérée qui, de ses origines italiennes, garde une affection particulière des dolce transalpines ! PROPOS RECUEILLIS PAR LAURA ANNAERT 33 Les pâtissiers amateurs ou professionnels perdaient tous leurs moyens à son contact tellement ils étaient impressionnés ! Un dessert maison ? — J’ai un niveau tout à fait médiocre – un peu moins quand même qu’en commençant Le Meilleur Pâtissier il y a trois ans – mais comme j’ai une passion pour les robots ménagers, je profite des week-ends dans ma maison de campagne pour m’en servir et tester des recettes de desserts. La dernière fois, dans le même week-end, j’ai fait un sorbet au citron délicieux et une tarte tatin… ratée ! Un péché à partager ? — Le tube de lait concentré sucré de mon enfance et celui de crème de marrons. Plutôt grignotage ou goûter ? — Le goûter… au ski ! À base de crêpes, quatre-quarts et chocolat chaud, un must pour moi ! Avec la pensée quasi magique d’une enfant que tout disparaîtra de mon corps dès que je chausserai mes skis le lendemain ! Votre saveur fétiche ? — La pistache ! Un dessert en particulier ? — Impossible de choisir  : la Pavlova et le Mont Blanc ! ACTU — — Le Meilleur Pâtissier sur M6.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :