Desserts n°2 sep 09 à fév 2010
Desserts n°2 sep 09 à fév 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de sep 09 à fév 2010

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : L.A. Lifestyle

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : folie chocolat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Oslo 16 — Après une enfance bercée par les effluves de gâteaux maison au sein d'une famille nombreuse, Pascal, 15 ans, entame son apprentissage à Tours. Seulement à la dérobée, en roulant les croissants et nettoyant le laboratoire, il peut observer ce dont il souhaite faire son métier  : la pâtisserie. Plusieurs expériences de ce type le casseront presque et une vie sportive locale intense l’empêchera d'aller tenter sa chance ailleurs, quand l'amour frappe à sa porte en 1984. Berit, alors jeune étudiante norvégienne, l'entraînera vers son pays des fjords où de réels challenges – une place de pâtissier dans le premier hôtel de Bergen, puis une autre au Plaza d’Oslo – lui remettront le pied à l’étrier. Pour l'anecdote, à cette époque la pâtisserie à la française n'étant pas parvenue jusque à Oslo, c’est en presque cinq heures que Pascal réalise son premier entremets. Il épatera toutefois le chef dont il s'attachera la confiance. Au feeling, il cherche son style et en1995 il acquiert sa première pâtisserie, un endroit classé monument historique, située dans le quartier mal famé de Tollbugata. La presse s'empare de la nouveauté et à la grande joie de Pascal et de ceux qui le soutiennent dans ce modeste début, il y a la queue devant le magasin ! En quatorze ans, ce ne sont pas moins de six salons de thé et restaurants que dirigent le couple, dont le restaurant du musée du Prix Nobel de la Paix à Oslo et le dernier né à Bygdoy, un nouveau concept take away. vigeLanDSparken parc de 200 sculptures conçu par gustav vigeland. park med200 skulpturer av gustav vigeland. Pascal Dupuy ou le french paradoxe Pascal Dupuy eller det franske paradoks Etter en barndom omsvøpt av duften av hjemmebakte kaker i en barnerik familie, begynner Pascal sin læretid i Tours, 15 år gammel. Mens han ruller croissanter og rengjør laboratoriet, observerer han i smug det yrket han egentlig ønsker seg  : konditor. Flere erfaringer av denne typen gjør at han nesten gir opp, og hans intense lokale sportsliv hindrer ham i å prøve lykken andre steder. Så, i 1984, banker kjærligheten på døra. Berit, den gang en ung norsk student, drar han medseg til « fjordenes land » hvor han får møte virkelige utfordringer  : En jobb som konditor ved Bergens fremste hotell, og deretter ved Hotell Plazai Oslo, får ham tilbake på sporet. Som en anekdote kan det nevnes at den franske konditorikunsten på den tiden ennå ikke er trendy i Oslo, så Pascal bruker 5 timer på å lage sin første dessert. Han imponerer imidlertid sjefskokken, og vinner hans tillitt. Han leter seg frem til sin egen stil på « feelingen », og i 1995 kjøper han sitt første konditori, et verneverdig lokale beliggende i det noe tvilsomme strøket i Tollbugata. Pressen er ikke sen om å gripe nyheten, og til store glede for Pascal og alle de som støtter ham i den spede begynnelsen, er det kø foran butikken ! Etter 14 år leder paret ikke mindre ennseks tesalonger og restauranter, hvorav restauranten ved Nobels Fredssenter i Oslo, og den siste nykomlingen på Bygdøy, et nytt « take away » - konsept. Et à deux pas… And a stone’s throw away…. Pascal DuPuy Henrik Ibsengate, 36. pascal.no Le nouveL opéra Situé à Bjørvika, créé par le cabinet d’architectes Snøhetta. Den nye operaen i Bjørvika, tegnet av arkitektkontoret Snøhetta. operaen.no Office de tourisme d'Oslo
Photos D.R. Tout à côté de la prospère Hertogenbosch, ville natale de Jérôme Bosch, se trouve le village très british de Vught  : des maisons en brique couvertes de lierre et des allées arpentées à bicyclette par une belle bourgeoisie. C’est ici, downtown, à côté de quelques boutiques que Doris et Arthur De Rouw ont transformé ce qui fut jadis la boutique de bonbons du père d’Arthur, en une pâtisserie qui « vaut un large détour ». Avec son traditionnel « chocoladebol », un énorme chou gorgé de chantilly et recouvert de sauce au chocolat, Arthur De Rouw initie sa clientèle à la haute pâtisserie  : les textures onctueuses des mousses chocolatées et fruitées, sont soutenues par le croquant d’un biscuit ou de chocolat « pop’up ». Chocolat, noisettes, tous les ingrédients des entremets miroirs sont d’une qualité supérieure « à la française ». Avec un talent particulier pour les décorations tout en arabesques, dignes de la haute couture, il épouse parfaitement l’esprit de sa femme Doris qui a su créer des vitrines où règne une atmosphère de galerie d'art, sans oublier le prestige du laboratoire-showroom, visible depuis la rue. "Binnendieze" à découvrir en bateau d’avril à octobre. Visitez aussi le centre d’art dédié à Jérôme Bosch dans l’église Saint-Jacques. "Binnendieze", ontdek de stad via kanaal en boot. Bezichtig ook het Kunstcentrum ine de Sint-Jacokskerk gewijd aan Jerunymus Bosch. Kringvrienden.nl Villégiature gourmande des De Rouw Vught, het zoete oord van familie De Rouw Op een steenworp afstand van het welvarende's Hertogenbosch, geboortestad van Jeroen Bosch, bevindt zich Vught, een dorp met een'British touch'  : lanen met bakstenen huizen waarop klimop weelderig groeit, waarlangs nette burgers op hun fiets voorbijrijden. Hier, in de binnenstad tussen enkele andere winkels, hebben Doris en Arthur De Rouw de vroegere banketbakkerszaak van de vader van Arthuruitgebouwd tot een zaak die Haute Patisserie biedt en'een grote omweg waard is'. Zonder de Bossche bol, een enorme soes met een vulling van slagroom en geglazuurd met gesmolten chocolade, te vergeten, laat Arthur De Rouw zijn Nederlandse klanten kennismaken met Haute Patisserie  : de romige texturen van de chocolade- of vruchtenmousses gaanuitstekend samen met de verrassende bite van biscuit of stukjes chocolade. Cacao, hazelnoten... de ingrediënten van de verfijnde gebakjes zijn van de allerbeste kwaliteit volgens'l'art de la pâtisserie à la française'. Met een bijzonder talent voor decoraties, versieringen die de haute couture naderen, sluit hij perfect aan bij deuitstraling die Doris heeft weten te creëren voor de vitrines die een sfeer als in een kunstgalerij ademen, zonder het prestige van het atelier, dat vanaf de straat zichtbaar is, te vergeten. Lang levehet nieuwe lid van Relais Desserts ! Et à deux pas… En op een steenworp afstand… « Binnendieze » ou le maillage de canaux. "Binnendieze" ofwel het waterstelsel. L’impressionnante Sint-JanS, cathédrale néogothique aux vitraux et ornements exceptionnels. de indrukwekkende St. Janskathedraal, neogotisch, metuitzonderlijke ramen en ornamenten. Vught PâtisseRie De Rouw Kloosterstraat, 1. Vught. derouw.nl 17 — Itinéraire épicurien



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :