Culture et Recherche n°140 sep à déc 2019
Culture et Recherche n°140 sep à déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°140 de sep à déc 2019

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : Ministère de la Culture et de la Communication

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : recherche culturelle et sciences participatives.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Vues à Strasbourg (64 dessins), 2000 Sérigraphies en couleur sur polycarbonate, 171 x 116 cm chacune. 3. www.sciences-participatives.com 4. www.enseignementsup-recherche. gouv.fr/cid132529/le-plan-nationalpour-la-science-ouverte-les-resultatsde-la-recherche-scientifique-ouvertsa-tous-sans-entrave-sans-delai-sanspaiement.html 5. www.conventioncitoyenne pourleclimat.fr Commande publique de la Communauté urbaine de Strasbourg. Deux dessins juxtaposés correspondant à l’installation de 14 CULTURE ET RECHERCHE n°140 hiver 2019-2020 Recherche culturelle et sciences participatives sérigraphies lumineuses dans deux fenêtres en haut des colonnes de billetterie du tramway de Strasbourg (lignes B et C). de recherche (via des démarches de gamification par exemple) en passant par la contribution à la définition d’orientations de problématiques de recherche (Community-based research). Ainsi que le précise le rapport Houllier 3 sur les sciences participatives, ce mouvement permettant l’association de citoyens à la production de connaissances scientifiques n’est pas nouveau, mais il a connu une croissance très forte ces dernières années, notamment en termes de publi - cations scientifiques, du fait des outils numériques qui facilitent les échanges et du fait de l’intérêt des institutions comme des citoyens. Le paysage des sciences participatives est désormais très varié, du point de vue de la diversité des disciplines concernées comme des modes de participation, et s’inscrit par ailleurs dans un mouvement plus vaste de dialogue science-société et d’ouverture de la science à la société, à l’instar du Plan national pour la science ouverte 4 annoncé par Frédérique Vidal en juillet 2018. Par leur transversalité, leur approche interdisciplinaire, les sciences participatives permettent ainsi l’intégration des besoins, compétences et savoirs des acteurs sociaux Station Observatoire, Musée zoologique ADAGP, Paris 2020 La participation  : un enjeu de société dans les activités de recherche et favorisent la participation de la société aux choix scientifiques et techniques. En croisant savoirs scientifiques, savoirs expérientiels et savoirs d’usage, elles participent à l’innovation sociale. Le développement des sciences participatives, qu’il convient désormais de structurer au bon niveau, s’inscrit donc dans un mouvement sociétal de fond, caractérisé par un désir accru de « démocratie participative et augmentée », à l’image de la Convention citoyenne pour le climat 5 décidée par le Président de la République à l’issue du grand débat national, et récemment organisée par le Conseil économique, social et environnemental.
La participation  : un enjeu de société Le programme REPERE Apports et perspectives Entretien avec Sylvain Rotillon, chef de la mission Gouvernance de l’environnement, science et société au ministère de la Transition écologique et solidaire (service de la Recherche). Culture et Recherche  : Quels étaient les objectifs du programme REPERE mené par le ministère de la Transition écologique et solidaire ? Sylvain Rotillon  : Le ministère a porté pendant dix ans une réflexion sur la participation des parties prenantes à la production de connaissances dans le champ environnemental. Menée dans la foulée du Grenelle de l’environnement, cette réflexion s’est concrétisée avec le programme REPERE (Réseau d’échanges et de projets sur le pilotage de la recherche et de l’expertise), qui s’est déroulé en deux temps. Dans une première phase, il s’est agi d’aborder la question de la programmation de la recherche avec les asso - ciations. Dans la seconde, à partir de 2015, les processus de recherche participative ont été étudiés au cours d’une démarche expérimentale visant, à partir d’un appel à manifestation d’intérêt, à suivre des équipes de recherche associant chercheurs académiques et profanes. Le programme a donné lieu à un colloque de restitution en juin 2018, qui a permis de faire le point sur les enjeux et les apports de cette modalité de recherche, en particulier en lien avec les politiques publiques portées par le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES). Ces réflexions seront publiées dans un numéro spécial de la revue Natures Sciences Sociétés en 2020. Je voudrais cependant revenir ici sur des réflexions plus personnelles relatives à ce programme et aux suites qui pourraient lui être données. REPERE a été pratiquement intégralement animé au MTES par ma collègue Marie-Christine Bagnatià laquelle j’ai succédé pour organiser le colloque de restitution. J’ai donc pris le programme en cours sans disposer de l’ensemble de la profondeur de la réflexion qui avait été menée. De ce fait, j’ai abordé la recherche participative en m’appuyant sur mon expérience personnelle de chercheur et enseignant en géographie physique et des interrogations qui en avaient découlé sur le rapport entre science et société. C&R  : Quels constats avez-vous faits sur les relations entre science et société ? S.R.  : Mon premier constat est que le travail de recherche est souvent difficile à expliquer, que son intérêt ne semble pas évident pour les non-spécialistes. La science est devenue une affaire de spécialistes qui se comprennent entre eux, avec leurs codes, dans des cercles assez étroits. Cette séparation entre « experts » et « profanes » se double d’une seconde, entre chercheurs. En effet, entre disciplines différentes, il n’est pas toujours facile non plus de se comprendre. Je me souviens d’une séance de présentation de jeunes doctorants en sciences humaines à laquelle j’avais participé à l’université Paris 1, lors de laquelle il était rare qu’un sujet de thèse suscite l’intérêt d’un jeune chercheur issu d’un autre champ disciplinaire. Tout semblait abscons. Pire, au sein d’une même discipline il est parfois difficile de s’y retrouver. Cette difficulté au sein même du monde de la recherche n’est pas sans poser question. On est passé du savant, érudit qui disposait d’un savoir encyclopédique, au scientifique expert de son domaine dont le savoir demeure inaccessible au commun des mortels. Il suffit de lire le titre de n’importe quelle thèse aujourd’hui pour mesurer cette distance entre savoir académique et connaissances profanes. C’est l’effet comique utilisé dans le film On connaît la chanson d’Alain Resnais  : en entendant l’intitulé de la thèse « Les chevaliers paysans de l’an mil sur le lac de Paladru », Jean-Pierre Bacri répond  : « Mais… il y a des gens que ça s’intéresse ? » Cette déconnexion est d’autant plus problématique qu’en parallèle, le niveau de connaissance moyen de la population a augmenté et que l’on pourrait s’attendre à ce que la connaissance produite s’adresse à un public de plus en plus large. Or, et c’est mon second constat, c’est un peu le contraire qui se passe. La connaissance progresse à un rythme soutenu, sur un nombre de domaines qui s’étend, mais en devenant de plus en plus hermétique. Le travail de médiation n’est pas valorisé, peu pris en compte dans la carrière d’un chercheur, activité devenue hautement concurrentielle. L’enseignement lui-même est grandement déconnecté de la recherche. Les sessions de formation que nous recevions pour nous former au métier d’enseignant-chercheur ne visaient pas à nous aider à vulgariser nos travaux, mais à prendre en charge un groupe d’étudiants et à évaluer leurs copies d’examen. Même en bénéficiant d’une formation, ce qui n’est pas un cas général, on ne favorise pas le transfert de connaissance à partir de la recherche. Bien des étudiants ignorent que leurs enseignants sont des CULTURE ET RECHERCHE n°140 hiver 2019-2020 Recherche culturelle et sciences participatives 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 1Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 2-3Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 4-5Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 6-7Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 8-9Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 10-11Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 12-13Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 14-15Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 16-17Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 18-19Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 20-21Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 22-23Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 24-25Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 26-27Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 28-29Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 30-31Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 32-33Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 34-35Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 36-37Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 38-39Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 40-41Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 42-43Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 44-45Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 46-47Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 48-49Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 50-51Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 52-53Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 54-55Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 56-57Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 58-59Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 60-61Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 62-63Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 64-65Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 66-67Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 68-69Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 70-71Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 72-73Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 74-75Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 76-77Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 78-79Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 80-81Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 82-83Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 84-85Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 86-87Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 88-89Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 90-91Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 92-93Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 94-95Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 96-97Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 98-99Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 100-101Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 102-103Culture et Recherche numéro 140 sep à déc 2019 Page 104