Création d'Entreprise n°57 jui/aoû/sep 2016
Création d'Entreprise n°57 jui/aoû/sep 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°57 de jui/aoû/sep 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : Click & Boat invente le BlaBla Car du bateau.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
ENTREPRENDRE Chaussures 38 Entreprise & Affaires Enquête IDÉES ENQUÊTE 44 Entreprendre CRÉATION D’ENTREPRISE ENTREPRISE & AFFAIRES La Pantoufle à Pépère : déjà un phénomène Quand Barbara Liétar, 42 ans, ex-formatrice et professeur d’anglais, lance sa marque de pantoufles « made in France » en 2014, c’est pour répondre à un double objectif : concilier vie privée et vie professionnelle. « En tant que formatrice, divorcée avec mes deux enfants, mon rythme de travail était très soutenu. Quelques années plus tard, lorsque Arnaud et moi nous sommes installés ensemble, nous avons décidé de ralentir le rythme pour réussir notre nouvelle vie de famille recomposée avec 4 enfants. D’où l’idée d’une création d’entreprise pour travailler de la maison et être plus disponibles ». Autre motivation pour le couple : combler un vide sur le marché du « made in France ». « J’ai remarqué que le marché de la pantoufle était quasi inexistant et un brin ringard. Rien de très glamour n’était proposé. Recrutement Pauline Lahary, fondatrice de MyCVFactory Depuis D 3 ans, cette diplômée de Skema Business School de 27 ans est à la tête de MyCVFactory, plate-forme dédiée à la rédaction d’outils de recherche d’emplois. « Tout entrepreneur qui développe une idée répond à un besoin, et donc imagine un concept utile à des consommateurs potentiels. C’est d’abord cette idée qui est le moteur de mon aventure : venir en aide aux candidats, et donner la chance à chacun de se démarquer sur son CV », explique la jeune femme, séduite par l’entrepreneuriat, « un monde sans barrière où je pouvais m’épanouir pleinement. Entreprendre est un challenge : réussir à développer son idée, la faire vivre et pouvoir en vivre ensuite est une satisfaction personnelle très forte ». Celle qui aidait déjà ses amis à faire leur CV a donc Barbara Liétar et Arnaud Loisel, fondateurs de La Pantoufle à Pépère D’où l’idée de créer une ligne de charentaises qu’on ait envie de porter et d’assumer », explique celle qui n’imaginait pas des charentaises fabriquées ailleurs qu’en Charente, « chez Rondinaud, aujourd’hui un partenaire à part entière. Nos pantoufles sont fabriquées à la main selon une technique ancestrale de « cousu-retourné » qui garantit une qualité sans équivalent », indique fièrement Barbara Liétar qui a déjà convaincu les distributeurs, notamment les Galeries Lafayette et le BHV. « Les Galeries Lafayette nous ont découvert sur le Salon international du prêt-à-porter à MyCVFactory digitalise le CV sur mesure ! imaginé un site fidèle à ses valeurs. « Devant leur engouement et voyant qu’ils trouvaient assez facilement un poste, je me suis lancée ». Sur MyCVFactory, plusieurs offres distinctes : le CV à télécharger pour 12,90 € que le candidat complète en totale autonomie avec ses propres informations et disponible en plusieurs formats (Indesign, Word, PowerPoint, Keynote) pour plaire au plus grand nombre ; le CV sur mesure à 69,90 € qui offre un véritable accompagnement avec refonte du contenu, Paris en janvier 2015. L’équipe d’acheteurs était enthousiaste par le côté décalé mais branché de nos pantoufles qui racontent une histoire. Après plusieurs mois de négociation pour trouver un accord qui satisfasse les deux parties, nous nous sommes implantés dans les corners « Sneakers » des Galeries Lafayette et du BHV ». Avec 10.000 paires distribuées cette saison, soit environ 500.000 € de CA, reste désormais pour la jeune pousse hémoise (59) à étoffer le réseau de distribution (110 points de vente dans l’Hexagone), « avec une politique de distribution exclusive par ville, voire par département », avant de s’attaquer à l’Europe du Nord et au Canada. « Si vous avez la tête sur les épaules et que vous croyez à la pérennité de votre projet, foncez », conseille la sympathique quadra. mise en page adéquate selon son secteur d’activité. « À cela s’ajoutent la rédaction de lettres de motivation, la traduction de CV… », souligne Pauline Lahary qui, depuis Amiens, est déjà partie à la conquête de l’international. « 2015 a été une belle année avec l’ouverture du site en anglais et une filiale à Montréal. Nous aimerions désormais accentuer cette démarche d’expansion dans les pays de l’Est notamment ». Elle y travaille d’arrache-pied.
Entreprise & Affaires Enquête Au carrefour de l’économie du partage, de l’innovation numérique, de la recherche de compétitivité et des nouvelles attentes des consommateurs, ce phénomène a vu naître en quelques années de nouveaux acteurs, dont la croissance et la valorisation atteignent des sommets. Ainsi, Airbnb, lancé en 2008, « vaut » pratiquement autant que le géant de l’hôtellerie Hilton, pour un CA 10 fois inférieur (environ 800 M € contre plus de 8 Mds €). Pour Grégoire Leclercq, cofondateur avec Denis Jacquet de l’Observatoire de l’Ubérisation, ce néologisme désigne tous « les changements rapides des rapports de force grâce au numérique ». Une définition qui a le mérite de couvrir largement le spectre des domaines de l’économie qui peuvent être impactés par cette véritable révolution. 28 Entreprendre Création d’entreprise DANGER OU OPPORTUNITÉ ? COMMENT PROFITER DE LA NOUVELLE DONNE DIGITALE ? L’insolent succès des pionniers suscite des vocations. Beaucoup d’entreprises se revendiquent comme les nouveaux Airbnb ou Uber. Une nouvelle économie est en train de naître. Une chance à saisir pour les entreprises déjà installées. Tout le monde concerné Comme l’explique le sociologue Rémy Oudghiri, membre du comité de pilotage de l’Observatoire de l’Ubérisation : « Depuis que Maurice Levy a utilisé le terme d’ubérisation au cours d’une interview CRÉATION D’ENTREPRISE 39 ENQUÊTE UBÉRISATION en décembre 2014, ce mot s’est répandu comme une traînée de poudre. Si chacun s’est emparé du concept, il n’est pas sûr que tous entendent la même chose. D’une manière générale, il désigne trois dynamiques principales qui sont aujourd’hui à l’œuvre dans la société française : la généralisation du numérique, le besoin de nouvelles valeurs et une nouvelle relation à la consommation. Chacune d’entre elles contribue à remettre en cause les cadres traditionnels de l’économie et de la gestion des entreprises ». Car, au-delà de certains secteurs emblématiques comme le transport de personnes ou la location entre particuliers, l’ubérisation est une véritable lame de fond qui touche toute l’économie traditionnelle des services. Si Uber bouscule en profondeur le métier de taxi en offrant un service moins cher et souvent jugé plus agréable, ou Airbnb concurrence l’hôtellerie traditionnelle en proposant sur sa plate-forme Internet 1,5 millions de lits chez des particuliers, accessibles simplement et rapidement, d’autres professions sont à leur tour touchées : les libraires et les éditeurs, Amazon permettant aux auteurs de publier leur œuvre de façon électronique ; les banques confrontées aux platesformes de financement en direct pour les entreprises (crowdlending) ou entre particuliers (peer-to-peer lending) ; mais aussi les restaurateurs, les avocats, les notaires... » AMAZON, 300 Mds € Même le patron d’Amazon, Jeff Bezos, mise sur l’uberisation en permettant aux auteurs d’utiliser sa plate-forme pour s’auto-éditer. Consommateurs et entrepreneurs « C’est le fait le plus marquant des dix dernières années : les consommateurs ont aujourd’hui la possibilité de contourner les acteurs traditionnels avec une facilité de



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 1Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 2-3Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 4-5Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 6-7Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 8-9Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 10-11Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 12-13Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 14-15Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 16-17Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 18-19Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 20-21Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 22-23Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 24-25Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 26-27Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 28-29Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 30-31Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 32-33Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 34-35Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 36-37Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 38-39Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 40-41Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 42-43Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 44-45Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 46-47Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 48-49Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 50-51Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 52-53Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 54-55Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 56-57Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 58-59Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 60-61Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 62-63Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 64-65Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 66-67Création d'Entreprise numéro 57 jui/aoû/sep 2016 Page 68