Création d'Entreprise n°11 sep à déc 2007
Création d'Entreprise n°11 sep à déc 2007
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°11 de sep à déc 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 63,6 Mo

  • Dans ce numéro : profitez des bons filons.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
Commerce & franchise DOSSIER RÉSEAUX Immobilier La franchise au top de sa forme ! L’immobilier reste une valeur sûre, tant en terme de placement qu’en terme d’activité économique. Les agences immobilières se portent bien et le secteur se développe tout particulièrement en franchise avec des réseaux en plein essor. Le secteur immobilier a connu jusqu’en 2005 une période faste dont la durée n’a cessé de surprendre : les prix de l’immobilier restant au plus haut. Les chiffres d’affaires des promoteurs progressent rapidement et les profits gonflent tant pour les foncières que pour les promoteurs. L’année 2006 a marqué un léger point de rupture pour le secteur immobilier. La place déterminante des agences Une étude réalisée par la Sofres pour L’Adresse a dressé, pour la première fois, un bilan sur le comportement des acheteurs et des vendeurs de logement entre 2000 et 2005. A été plus précisément étudié le marché de l’ancien au sens large, en opposition à celui du neuf, qui est celui de la construction. Principal enseignement : les agences immobilières occupent une place déterminante. L’agent immobilier, acteur essentiel de la transaction Avec près de 70% des transactions réalisées, les agences immobilières occupent une place déterminante sur le marché de l’immobilier. La part des particuliers est de 17%. Celle des notaires est faible (5%). 11% des transactions immobilières s’effectuent entre personnes se connaissant, telles que la famille, les amis ou les relations. Au cours des 5 dernières années, 8 acheteurs sur 10 ont investi dans la résidence principale (81%). L’investissement locatif intéresse 11% des acheteurs. La résidence secondaire arrive en troisième position (7%). Plus des trois-quarts achètent un logement « ancien » à moins de 50 kilomètres de leur ancien domicile. Plus que jamais, la transaction immobilière est devenue une affaire de professionnels. Pour preuve, le nombre de promesses de vente supprimées par la rétractation de l’acheteur s’avère deux fois plus élevé dans les transactions entre particuliers (13%) que dans celles passées par une agence (6%). L’intervention du professionnel apparaît donc bien comme un gage de sécurité. Un marché en expansion soutenue 78 l CREATION D’ENTREPRISE MAGAZINE l Septembre - Octobre - Novembre 2007 Le nombre de ventes dans l’ancien a progressé régulièrement depuis plus de dix ans. Entre 1993 et 2005, le nombre de transactions s’est accru de 44% et la dynamique des ventes se poursuit sur le court terme où le marché reste orienté à la hausse avec une expansion soutenue (+3% sur un an). La répartition du marché immobilier français montre que les agences sous enseigne ont un bel avenir devant elles. L’intérêt d’être « sous enseigne » Le premier concurrent des agences est donc « le particulier ». Dans les pays anglo-saxons, les ventes immobilières entre particuliers sont très faibles et le phénomène devrait être le même en France dans les prochaines années, tant les réseaux immobiliers s’organisent, se développent et apportent de meilleurs services aux consommateurs. Les agences immobilières sont à ce jour à 76% indépendantes et à 24% sous enseigne. Les transactions faites par les professionnels se répartissent de la façon suivante : 60% pour les indépendants, 32% pour les agences en réseau et 8% pour les autres intervenants. Les agences sous enseigne réalisent donc statistiquement près de 70% de ventes de plus qu’une agence indépendante. De plus, les réglementations juridiques et techniques de plus en plus complexes encouragent les clients vendeurs et acquéreurs à s’orienter vers les agences immobilières. Quel panorama en franchise ? Century 21, Orpi et Laforêt dominent un marché où s’impose de plus en plus la vente directe entre particuliers. Pour résister à cette tendance, le partage de mandats entre agences commence à faire son chemin. Selon JDN Management, il est difficile de départager les agences immobilières pour établir un classement, car celui-ci dépend d’un côté des résultats, mais également du nombre d’implantations sur le territoire - le facteur de proximité étant primordial - et du nombre de collaborateurs pouvant couvrir le terrain. Néanmoins plusieurs enseignes tirent leur épingle du jeu : Century 21, Orpi, ou encore Laforêt Immobilier. 70% des transactions sont réalisées par les agents immobiliers et 30% sont faites entre particuliers et divers autres intervenants.
Créé en 1987, Century 21 est le plus gros employeur du secteur. L’enseigne regroupe près de 6 000 personnes et totalise aujourd’hui 850 agences sur tout le territoire. C’est deux fois plus qu’Era Immobilier et ses 400 agences, mais les deux enseignes appartiennent en fait au même groupe, l’américain Realogy, l’une des quatre émanations de l’ancien Cendant. Realogy est spécialisé dans la franchise immobilière et possède également Coldwell Banker, Coldwell Banker Commercial, et Sotheby’s International Realty. ERA est à l’origine un réseau américain créé en 1971 et aujourd’hui implanté dans 44 pays (dont la Turquie depuis juillet dernier). Il emploie 34 000 personnes dans 4 500 agences, dont 1 500 en Europe. Avec 1 300 agences en France, Orpi dispose, de son côté, du réseau le plus important en France. Mais avec 4 200 collaborateurs, c’est insuffisant pour rivaliser avec Century 21 qui compte un quart de personnes en plus. Chez Orpi, le nombre d’agences est certes plus important, mais elles sont de taille inférieure. Toutefois, le challenger affiche une stratégie offensive et compte atteindre 1 500 points de vente en 2008. Enfin, Laforêt Immobilier est aussi un concurrent sérieux. L’enseigne compte 790 agences mais s’est fixée comme objectif d’atteindre 900 points de vente en 2008. En 2006, les agences Laforêt ont réalisé en France 33 000 transactions pour un montant des ventes de 5,9 Md générant 200 M € HT d’honoraires. Après le Maroc, le Portugal et L’affichage dynamique chez Guy Hoquet Signe de modernité du réseau, le Groupe Guy Hoquet a retenu « l’affichage dynamique » pour renforcer l’attractivité de ses vitrines. Une solution qui, en opposition avec l’affichage statique traditionnel, propose un alignement modulable d’écrans plats LCD sur totems. Très design, cette présentation dans les tons gris aluminium (totem et écran), adaptable à toutes les tailles de vitrines, offre l’avantage, non seulement, de présenter sur un même écran plusieurs biens immobiliers, mais aussi, via une bibliothèque interactive alimentée par le réseau, toute l’actualité de l’agence et du Groupe. le Luxembourg, le groupe compte s’implanter en Espagne, Italie, Allemagne, Pays-Bas et Autriche. Arrivent ensuite quelques compétiteurs plus jeunes, datant pour un certain nombre des années 1990. On citera entre autres Guy Hoquet, le réseau d’agences indépendantes Arthur l’Optimist, la branche française d’Era Immobilier, L’Adresse, le réseau coopératif de la Fnaim, la Fédération nationale de l’immobilier ou encore Noblimo. Mais ne parler que de ces réseaux très connus serait une énorme erreur, puisque d’autres enseignes commencent également à tirer leur épingle du jeu. > L’Immo du Particulier fait parler de lui Après avoir enregistré sa première signature de contrat de franchise en mars 2006, le réseau L’Immo du Particulier compte déjà à son actif plus de 10 Espaces Conseils. Décidés à ne pas se laisser déborder pas ce succès, les responsables du réseau confirment leurs objectifs en 2007 en maintenant l’ensemble des avantages accordés aux nouveaux franchisés. Le concept L’Immo du Particulier permet de concilier le désir de création sur un secteur en pleine expansion et la volonté de limiter son apport personnel. Conçu pour un démarrage avec 2 personnes, au sein d’un espace conseil d’une superficie de 35 m², avec des frais d’aménagements particulièrement profilés, ce nouveau concept permet de minorer fortement l’investissement initial, tout en créant un impact commercial sans concurrence. Pour couronner ces avantages financiers indéniables, le système de redevance exclusivement basé sur le chiffre d’affaires réalisé, amplifie la rentabilité financière potentielle, appréciée autant par les candidats franchisés que par le monde bancaire. Désirant inscrire ce réseau dans la durée, l’objectif fixé par Jean-René Septembre - Octobre - Novembre 2007 l CREATION D’ENTREPRISE MAGAZINE l 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 1Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 2-3Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 4-5Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 6-7Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 8-9Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 10-11Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 12-13Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 14-15Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 16-17Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 18-19Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 20-21Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 22-23Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 24-25Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 26-27Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 28-29Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 30-31Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 32-33Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 34-35Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 36-37Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 38-39Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 40-41Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 42-43Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 44-45Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 46-47Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 48-49Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 50-51Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 52-53Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 54-55Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 56-57Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 58-59Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 60-61Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 62-63Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 64-65Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 66-67Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 68-69Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 70-71Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 72-73Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 74-75Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 76-77Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 78-79Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 80-81Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 82-83Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 84-85Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 86-87Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 88-89Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 90-91Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 92-93Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 94-95Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 96-97Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 98-99Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 100