Création d'Entreprise n°11 sep à déc 2007
Création d'Entreprise n°11 sep à déc 2007
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°11 de sep à déc 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 63,6 Mo

  • Dans ce numéro : profitez des bons filons.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Argent GESTION Faire face aux problèmes de trésorerie ! On le sait, l’argent est le nerf de la guerre, proverbe presque trop connu mais on ne peut plus vrai. Difficile d’arriver à survivre dans le monde des affaires lorsque l’argent n’est pas là et en particulier lorsqu’il ne rentre pas. La principale cause de faillite des jeunes entreprises vient de problèmes de trésorerie qui entraînent la cessation de paiement. Pour ne pas faire partie de celles-là, mieux vaut prendre toutes les précautions possibles. Mais si cela arrive, il existe des portes de sortie... Comment se fait-il qu’une entreprise saine, même si elle vient de se lancer, puisse connaître des problèmes de trésorerie ? Etudions cela de plus près. Les principales causes > Un CA insuffisant La cause principale provient d’un chiffre d’affaires insuffisant par rapport aux coûts fixes et variables réels. Cette insuffisance trouve souvent son origine dans un excès d’optimisme sur les prévisions. C’est la raison pour laquelle les comptes prévisionnels doivent être faits avec sérieux et à froid afin d’être aussi près de la réalité que possible. Fréquemment, dans l’enthousiasme, la motivation de la création et l’envie de se lancer, la décision du lancement est prise en se disant que cela va marcher, en croisant les doigts ! Cela peut fonctionner, mais pas toujours... Le chiffre d’affaires peut aussi être trop faible pour des raisons totalement extérieures au créateur et au concept, voire à des circonstances imprévisibles. Cela peut aller de 64 l CREATION D’ENTREPRISE MAGAZINE l Septembre - Octobre - Novembre 2007 l’ouverture d’un concurrent sur la même zone de chalandise qui bénéficie de l’appui d’un groupe et peut par exemple beaucoup plus investir en communication. Il est donc important de passer un peu de temps en mairie avant d’ouvrir, afin de voir quelles sont les autorisations qui ont été accordées à d’autres commerces par exemple, ou qui sont en passe de l’être. Mais Les comptes prévisionnels doivent être faits avec sérieux et à froid afin d’être aussi près de la réalité que possible. enfin, difficile de tout savoir. Et des premiers refus peuvent en fait se transformer dans le temps en agrément. La conjoncture peut également se renverser de façon inattendue et ce, même si l’étude de marché a été faite sérieusement. Certains aléas sont difficilement prévisibles, et l’on a vu par exemple avec l’éclatement de la bulle Internet bien des sociétés qui étaient pourtant déjà plus que bien parties disparaître en l’espace de quelques semaines. Idem pour des sociétés qui dépendent par exemple du climat dans des zones touristiques. Il peut aussi parfois se dérouler des événements politiques qui voient s’opérer un retournement de la situation dans un quartier précis comme des manifestations violentes, voire un attentat. > Une sous-évaluation des dépenses Après le chiffre d’affaires, côté rentrées, l’autre erreur à la racine des problèmes de trésorerie, se trouve logiquement dans la rubrique des sorties. Cela est moins fréquent, mais il arrive que le créateur ait sous-évalué de façon importante certains coûts, ce qui provoque PHOTO : DREAMSTIME
bien entendu un déséquilibre structurel des comptes et la faillite à terme. Il peut d’ailleurs s’agir d’une sous-évaluation ou tout simplement d’un oubli pur et simple. Mieux vaut donc se poser toutes les questions, et faire valider ses prévisions par un confrère, afin de s’assurer que l’on n’a effectivement rien omis. Plus le dossier de départ est complet, moins le risque existe, mais on peut parfois créer sa société sur des hypothèses relativement simples et il ne faut pas se tromper sur le montant du loyer prévu par exemple, ou sur le prix des matériels à acheter. > Les délais de paiement Dernière cause plus courante, l’erreur sur les délais de paiement, qu’ils soient fournisseurs ou clients. En fonction des métiers, le client peut payer dans l’immédiat comme cela est le cas dans l’alimentaire, Les avantages de l’escompte Autre possibilité auprès de votre banque : l’escompte commercial. Si vous disposez d’effets de commerce à trois mois par exemple sur des clients sérieux, la banque peut éventuellement vous avancer la somme due moyennant la déduction d’un escompte. Cet escompte couvre la rémunération de la banque et est calculée selon un taux estimant la valeur de l’argent à trois mois dans le cas présent. Il s’agit d’une solution d’urgence qui peut être intéressante lorsque les problèmes rencontrés sont conjoncturels. Par exemple, la perte d’un client, alors que d’autres n’ont pas encore commencé à commander, parfois les difficultés de paiement d’un client étranger que l’on n’avait pas prévues. le prêt-à-porter, les meubles... en bref quasiment tous les commerces. Mais si l’on vend à la grande distribution par exemple ou à une clientèle professionnelle, les délais de paiement de ces professions vis-à-vis de votre société sont normalement de 30 jours, plus souvent de 45 voire plus, si vous travaillez sur certaines destinations export. Idem si l’on travaille sur certains marchés publics, les paiements des administrations sont bien connus pour ne pas être très rapides. Si la société dispose effectivement d’une trésorerie confortable, pas de péril, mais sur de jeunes sociétés, cela est rarement le cas et peut faire « plonger » complètement les comptes. D’un autre côté, les délais de paiement que l’entreprise pensait pouvoir négocier auprès de ses fournisseurs ne se sont peut-être pas concrétisés, auquel cas, là aussi, il faut payer plus rapidement que prévu les factures et cela pose rapidement problème évidemment. D’autres causes peuvent également être évoquées, voire des origines parfaitement inattendues, mais si l’on parvient à maîtriser chiffre d’affaires, coûts et délais de paiement, les comptes prévisionnels devraient se réaliser sans trop de souci. L’engrenage... Lorsque l’une des causes, voire plusieurs, commencent à perturber les comptes, la spirale peut se mettre à tourner de façon extrêmement rapide. Au départ, quelques solutions peuvent être trouvées, mais le principal écueil vient fréquemment des fournisseurs qui demandent très rapidement à être réglés comptant, voire avant la livraison de produits souvent indispensables à la poursuite de l’activité. Si la société a besoin d’être approvisionnée de façon fréquente et régulière, cela devient forcément la pierre d’achoppement, lorsque la trésorerie ne permet plus de payer. Une fois que le besoin en fonds de roulement s’avère insuffisant, il faut absolument parvenir à trouver une solution. Certains commerces vivent complètement et notamment au départ sur les délais de paiement accordés par les fournisseurs. Il s’agit d’un critère souvent fondamental qui permet de respirer lors des passages difficiles. Lorsque les fournisseurs s’emballent, cela termine souvent mal. En l’espace de un à trois mois, cela peut être terminé, car ensuite, ce sont les banques qui s’en mêlent, et pas toujours pour venir sauver la société... Les solutions possibles Une fois que le besoin en fonds de roulement s’avère insuffisant, il faut absolument parvenir à trouver une solution. Parfois en interne, ou avec des moyens qui demandent l’assistance de partenaires financiers. > Les apports en compte courant La première solution est effectivement celle-ci. Il est clair que si vous disposez de fonds disponibles et que vous identifiez les problèmes de la société comme étant conjoncturels et non pas structurels, le plus simple est de réinvestir en augmentant le capital ou en faisant un apport en compte courant qui peut provenir du créateur ou des associés. Il s’agit d’une pratique on ne peut plus courante, car il est rare que les besoins ne se fassent pas sentir au moins dans la période de démarrage. PHOTO : DREAMSTIME > Les mesures de gestion interne Bien souvent, la trésorerie a fondu parce que la société a mal géré ses impayés ou plutôt les retards de paiement. Les relances n’ont peut être pas été faites du tout, ou du moins systématiquement, et il n’y a pas de honte à réclamer l’argent que l’on vous doit, surtout lorsque l’on est une jeune entreprise qui a besoin de tous les moyens disponibles. De plus, laisser faire signifie non seulement des ennuis à terme, mais l’habitude est vite prise par les clients. Il est aussi parfois possible de réduire les stocks, de revoir ses investissements à la baisse temporairement, voire de prendre des mesures au niveau du personnel, s’il y a des intérimaires par exemple. Autre démarche possible : négocier avec vos fournisseurs pour obtenir un délai de paiement exceptionnel. Cela fonctionne habituellement, du moins s’il s’agit d’une première fois. > Le recours à la banque On pense souvent immédiatement à la négociation d’un découvert lorsque les problèmes se présentent. Autant dire que s’il est difficile de négocier un découvert la première année, mieux vaut en demander un par précaution une fois le premier bilan édité. Cela permet de le négocier en toute tranquillité, puis- Septembre - Octobre - Novembre 2007 l CREATION D’ENTREPRISE MAGAZINE l 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 1Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 2-3Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 4-5Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 6-7Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 8-9Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 10-11Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 12-13Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 14-15Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 16-17Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 18-19Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 20-21Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 22-23Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 24-25Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 26-27Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 28-29Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 30-31Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 32-33Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 34-35Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 36-37Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 38-39Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 40-41Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 42-43Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 44-45Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 46-47Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 48-49Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 50-51Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 52-53Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 54-55Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 56-57Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 58-59Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 60-61Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 62-63Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 64-65Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 66-67Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 68-69Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 70-71Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 72-73Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 74-75Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 76-77Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 78-79Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 80-81Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 82-83Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 84-85Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 86-87Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 88-89Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 90-91Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 92-93Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 94-95Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 96-97Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 98-99Création d'Entreprise numéro 11 sep à déc 2007 Page 100