Création d'Entreprise n°10 jun/jui/aoû 2007
Création d'Entreprise n°10 jun/jui/aoû 2007
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°10 de jun/jui/aoû 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 85,0 Mo

  • Dans ce numéro : 50 nouveaux concepts en vogue.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
illiCO
AEP Par Robert Lafont Directeur de la rédaction robert.lafont@entreprendre.fr Au-delà des débats théoriques, seuls les actes font gagner ou perdre. Et ce culte de la réussite, qu’ont chevillé au corps dans leur éducation de base les Américains, reste un avantage compétitif qu’il nous faut cultiver dans toutes les strates de la société. De l’autre côté de l’Atlantique, on le retrouve dans tous les discours. « Vous, m’explique Robert S. Connan, le ministre aux Affaires économiques de l’Ambassade US, vous êtes toujours à regarder en arrière avec vos échecs ou vos erreurs, vos repentances, et vos pesanteurs. Chez nous, seul le lendemain nous intéresse. Si vous avez échoué un business, no problem, vous pouvez rebondir. En France, quelqu’un qui est plombé, l’est définitivement. » Les mots de ce haut fonctionnaire américain ne sont pas sibyllins, ils tranchent avec ce que l’on entend partout. Et de me revenir en tête les phrases mêmes d’un certain Bill Gates, le gourou de Microsoft, qui, après 30 ans d’un parcours industriel hors du commun, m’expliquait, lors d’un dîner de presse à Bagatelle, vouloir toujours privilégier dans ses recrutements celui de cadres qui, ayant échoué dans leur carrière, ont réussi aussi à faire le deuil de ce qui les a fait perdre. Ou même à penser aussi aux déboires d’un certain Jean-Marie Messier, oui vous sauvez l’abominable Messier, l’homme à la chaussette trouée, ancien grand manager de Vivendi, qui, pressé de réussir à la constitution d’un vaste opérateur francophone de média et de multimédia, avait certes raison, mais trop tôt, et qui tarde aujourd’hui à refaire surface avec sa jeune société de fusion Messier-Partners. Messier, pestiféré ? C’est de moins en moins vrai, sauf à vite ficeler une grosse opération genre Suez-EDF. Mais n’est-ce pas trop demander pour se refaire un nom, même à un ancien directeur du Cabinet de Balladur, et même s’il n’a pas tout réussi. Le ministre américain de conclure sous forme de boutade : « Vous pensez en France qu’en économie, il y a le matériel, la finance et les hommes, mais vous oubliez une quatrième composante, la plus importante : les entrepreneurs. » Un blanc. Que serait effectivement notre PIB sans les Bouygues, Arnault, Bellon, Dassault, Afflelou ou Mantelet. Un ange passe ! Oui, l’ancien P.-D.G de Moulinex, dont je croisais par hasard un ancien salarié aujourd’hui reconverti à l’AFPA de Rouen, et à qui je ne pouvais m’empêcher de demander : « Vous avez connu Mantelet, l’homme qui a inventé le presse-purée dans son arrière cuisine à Alençon rien que pour faire plaisir à sa femme » lui dis-je, curieux. « Oui, je vais même vous dire. Ce Mantelet, il était prodigieux. Par moment, il se mettait en bleu de travail et allait interroger incognito, sans qu’on le reconnaisse, des ouvriers dans ses usines pour savoir ce qui bloquait. Il notait tout sur un petit cahier à spirales, sans dire qui il était, et il repartait. Le lundi suivant, le problème était réglé. » La plus belle leçon de management appliquée au terrain n’est-elle pas celle du bon sens : ce qui veut dire un peu la même chose. Ils sont malins ces patrons. Regardez Jean-François Fortin, le patron des Maîtres Laitiers en Normandie. S’il n’était pas aussi l’heureux président du Stade Malherbe de Caen qui va retrouver l’élite de la L1, personne n’y prêterait attention. Et pourtant, vous en connaissez beaucoup des P.-D.G. qui investissent 120 M ? sur son site industriel, à Sottevast dans le Cotentin, pour recruter 350 personnes. Recette du succès ? Les Maîtres Laitiers en Normandie (650 M € de CA – 700 salariés) ont, à coup de regroupement des principales laiteries du coin, su s’attaquer au marché des spécialités de fromage frais, en misant sur des innovations produits et sur une forte présence terrain en distribution ou en restauration collective. Fermez les bans, et le foot n’y est pour rien. Savoir où on doit mener sa barque n’est-il pas le propre du grand dirigeant ? Bernard Caïazzo, autre président de club, le hasard fait bien les choses (nous éditons Le Foot St Etienne), qui m’invitait au restaurant branché de Gérard Louvin « L’Étoile », m’expliquait : « La Ligue anglaise est en train de créer sur son sol un vrai championnat d’Europe, et personne ne s’en aperçoit. Selon lui, le budget des Verts équivaut à peine à celui du dernier du championnat d’outre-Manche. Dur en outre de rivaliser lorsque, pour gagner 100, un joueur coûte au club 350 ici contre 150 en Angleterre ou en Espagne. » Le foot-business, secteur avant-coureur des autres activités économiques ? Voire, on veut marquer des buts, mais c’est difficile quand on n’a pas de ballons (ou de moyens). L’ESPRIT D’ENTREPRENDRE Éditorial Croyez en vous ! À qui se fier ? Regardez Christophe Lambert. Même l’acteur français le plus connu d’Hollywood se met en tête de devenir entrepreneur. Lambert me reçoit dans un discret hôtel du Cerf, avenue Pierre 1er de Serbie. Bon pied, bon œil, malgré l’heure matinale et le fard de ses lunettes teintées, le héros d’Highlander, nouveau petit ami de la belle Sophie Marceau, m’explique son dernier grand projet immobilier. Il avait, il y a quelques années déjà, donné dans la reprise à succès d’une entreprise de plats cuisinés sous-vide (Roanne Gastronomie) qui faisait vivre 120 personnes, revendu depuis. Là, le projet est dans l’air du temps, il devrait plaire à Jean-Louis Borloo. Il s’agit ni plus ni moins de commercialiser des appartements à moins de 1 700 euros le m², installés dans les lofts industriels reconvertis. Le premier devrait ouvrir à Pont St Maxence dans l’Oise, à 50 km de Paris avec vue sur la forêt de Compiègne, excusez du peu ! Cela donne le sourire à notre entrepreneur en herbe. Lambert, grand amateur de magazines économiques... Il dévore Forbes, Entreprendre, Fortune et Les Echos et souhaite un jour faire partie du Top 500 des « milliardaires », même si ce n’est pas l’argent qui le fait courir. Réconfortant de voir une grande fortune oser délaisser les palaces parisiens ou les belles propriétés de St-Tropez pour consacrer ses quelques rares moments de loisir, entre le tournage d’un film en Afrique avec Elisabeth Huppert, à vouloir redonner à ses concitoyens un peu de ce qu’il a reçu. La vraie politique en somme. Celle de la réussite, de l’ambition et de la foi en soi. Retrouvez le dernier livre de Robert Lafont paru aux Editions Entreprendre (distribué par Casteilla). Prochain numéro le 25 août 2007. Abonnez-vous, P.97 ! Juin - Juillet - Août 2007 l CREATION D’ENTREPRISE MAGAZINE l 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 1Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 2-3Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 4-5Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 6-7Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 8-9Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 10-11Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 12-13Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 14-15Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 16-17Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 18-19Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 20-21Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 22-23Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 24-25Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 26-27Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 28-29Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 30-31Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 32-33Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 34-35Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 36-37Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 38-39Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 40-41Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 42-43Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 44-45Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 46-47Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 48-49Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 50-51Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 52-53Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 54-55Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 56-57Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 58-59Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 60-61Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 62-63Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 64-65Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 66-67Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 68-69Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 70-71Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 72-73Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 74-75Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 76-77Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 78-79Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 80-81Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 82-83Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 84-85Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 86-87Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 88-89Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 90-91Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 92-93Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 94-95Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 96-97Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 98-99Création d'Entreprise numéro 10 jun/jui/aoû 2007 Page 100